Accueil / Cinéma / YVES SAINT LAURENT : Pierre Niney et Guillaume Gallienne au sommet

YVES SAINT LAURENT : Pierre Niney et Guillaume Gallienne au sommet

YVES SAINT LAURENT - affiche du filmYves Saint Laurent est un créateur et un couturier. Yves Saint Laurent, c’est aussi une marque, des cosmétiques, une Fondation, un rayonnement culturel français à travers le monde. Et c’est désormais un film.
Jalil Lespert s’engage dans un projet extrêmement ambitieux lorsqu’il décide de porter sur grand écran la vie d’Yves Saint Laurent. Surtout, ce n’est là que son troisième long-métrage en tant que réalisateur, alors il faut bien avouer que l’on ne s’attendait pas vraiment à le retrouver à la tête d’une telle entreprise. Pourtant, il multiplie les prises de risques, engage un acteur d’à peine 24 ans pour tenir le rôle titre, s’entoure de comédiennes pas encore confirmées, et n’hésite pas à prendre tout le monde à contre-pied. Jalil Lespert fait ainsi de son YVES SAINT LAURENT l’un des films suscitant le plus d’attente au début de l’année 2014.

YVES SAINT LAURENT s’ouvre au moment où le très jeune créateur se retrouve propulsé à la direction artistique de la prestigieuse maison de haute couture Christian Dior, à la mort de celui-ci. Yves Saint Laurent n’a alors que 21 ans. Derrière son physique frêle, sa timidité extrême, et cette voix toujours très basse, il révèle alors un caractère déterminé et une soif de création absolue.
De cette prise de responsabilité soudaine à un âge si jeune, jusqu’à son triomphe et une reconnaissance mondiale en 1976 avec le défilé des « Ballets Russes », le film retrace vingt années de la vie du couturier, mais surtout aussi deux décennies où sa relation tant professionnelle que personnelle avec Pierre Bergé a tout changé. Parce que YVES SAINT LAURENT ce n’est pas seulement un biopic, c’est avant tout une histoire d’amour.

YVES SAINT LAURENT- image du film 3Le tour de force de Jalil Lespert, c’est d’être parvenu à trouver un équilibre particulièrement intelligent entre la narration d’une vie dédiée à la création et aux femmes, et le récit d’une histoire d’amour dense, singulière, violente aussi par moments. Ainsi, le long-métrage nous captive par le rendu de la frénésie et de l’énergie quasi permanentes qui émanent de cet univers de la mode. Et en même temps, il nous touche par cette relation passionnée, unique et ambivalente entre deux hommes que tout oppose.

YVES SAINT LAURENT nous épate aussi par sa mise en scène raffinée, qui se devait d’être à la hauteur du prestige des créations du couturier. Si l’on peut émettre quelques réserves sur le traitement des couleurs, qui parfois ne restitue pas toujours la magnificence des robes et des défilés, on est en revanche emporté par le rythme constant du récit, et surtout par le soin fabuleux apporté aux décors, ainsi que le choix merveilleux de la musique, avec notamment une bande-son composée par Ibrahim Maalouf.

YVES SAINT LAURENT- image du film 2Mais surtout, le film YVES SAINT LAURENT doit beaucoup de sa superbe aux comédiens Pierre Niney et Guillaume Gallienne qui offrent ici des interprétations d’une rare perfection. Éblouissants, fascinants, magistraux, ils irradient ensemble le film d’un bout à l’autre.
Pierre Niney, jeune pensionnaire de la Comédie Française, impressionne comme rarement un acteur est capable de le faire. Parce qu’au-delà d’un quelconque mimétisme, il parvient à traverser les âges (et les affres) de son personnage avec une telle maestria que l’on en est totalement subjugué. Homme amoureux, créateur tourmenté, artiste aux prises avec les pires de ses démons, infidèle égaré, fou interné, Pierre Niney joue tout, et il nous bouleverse.
À ses côtés, Guillaume Gallienne interprète un Pierre Bergé moins flamboyant, moins rongé par les excès, mais tout aussi passionnant et surtout ambigu, complexe. Gallienne, déjà follement épatant dans LES GARÇONS ET GUILLAUME, À TABLE !, joue beaucoup sur les nuances, et la subtilité de son travail de comédien permet de dessiner tous les visages de Pierre Bergé, à la fois mentor, amant, protecteur, homme jaloux.

YVES SAINT LAURENT- image du film 6Le réalisateur Jalil Lespert a également eu l’audace de confier les rôles secondaires féminins à des comédiennes que l’on n’attendait pas vraiment, soyons honnêtes, et qui, chacune dans leur rôle, nous épatent tout bonnement. Charlotte Le Bon, au CV d’actrice encore en construction, se glisse dans les robes de Victoire, première égérie et fidèle amie d’Yves Saint Laurent. Elle aussi donne à voir toute la complexité de la position de cette femme aux côtés, puis entre deux hommes, et qui finit par s’éloigner parce qu’elle est définitivement de trop.
Quant à Laura Smet et Marie de Villepin, on apprécie leur façon d’incarner des époques, des styles bien particuliers et à l’identité forte, comme autant de périodes marquantes et déterminantes dans la vie et la carrière du couturier.

YVES SAINT LAURENT - image du filmBien au-delà d’un hommage, d’un biopic, le film YVES SAINT LAURENT récite la terrible loi des artistes devenus génies, cette loi qui dit que la création n’échappe jamais vraiment à l’auto-destruction. Bouleversant, ce long-métrage porte surtout au sommet deux comédiens étourdissants de talent, dont la complicité à l’écran sublime encore plus leurs interprétations.
Si Yves Saint Laurent a passé sa vie à sublimer les femmes, Jalil Lespert vient d’offrir en un film les rôles peut-être les plus marquants de la carrière de Guillaume Galienne et Pierre Niney. D’ailleurs, on imagine assez bien Jalil Lespert déclarer à ses acteurs, comme Pierre Bergé l’a dit un jour à Yves : « Le talent, tu l’as. Le reste, je m’en occupe. »

YVES SAINT LAURENT, sortie en France le 08 janvier 2014.

Article rédigé par Elle.

YVES SAINT LAURENT - bandeau

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

14 commentaires

  1. My Little Discoveries

    Ahaha, non seulement nos avis sont très proches mais on a choisi exactement le même titre!! 😉

    • Hello,

      Oui, j’ai vu aussi ton article vendredi matin ! J’ai cru que je voyais double, à cause du titre 😉

      Je pense qu’on ne doit donc pas avoir complètement tort alors, avec ce choix de titre 😉

      À Bientôt.

  2. J’ai trouvé ce film superbe !!! Quant aux acteurs… je n’ai plus de mots !! deux monstres sacrés… Je ne peux qu’encourager les spectateurs à aller le voir… donc : ALLEZ-Y
    !!!
    … Pierre Niney (ou plutôt Yves…) me communiquait son angoisse… magnifique !!

    • Bonjour Angela,

      Merci beaucoup pour ton commentaire plein d’enthousiasme, qui fait très plaisir à lire 🙂
      Je pense que tu vas motiver plus d’une personne à aller voir le film, car ton enthousiasme est très communicatif !

      À Bientôt sur Go with the Blog 😉

  3. Bonsoir
    J’avoue que je n’avais pas spécialement envie de le voir ce film mais à la lecture de votre article, cela me rend bien curieuse en plus visiblement Angela semble plus qu’enchanté alors pourquoi pas tenter cette aventure cinématographique 😉
    Merci pour cette présentation

    • Bonjour natieak,

      Ravie de lire que notre article te donne envie de voir le film, c’est le meilleur compliment que tu puisses nous faire, merci 😉
      On espère du coup vraiment que ce YVES SAINT LAURENT te plaira autant qu’à nous !

      À Bientôt sur Go with the Blog.

  4. Film magnifique, sublimé par Pierre Niney et Guillaume Galienne que je ne connaissais absolument pas avant ce film. C’est bluffant de réalisme. Charlotte Le Bon est excellente en 1ère égérie d’YSL. Pas tellement convaincue par les 2 autres actrices.
    La seule chose que je peux reprocher au film c’est qu’il met trop en avant le coté sombre d’YSL et j’aurais aimé voir les créations, toute la préparation des défilés. Ce qui n’empêche que j’ai adoré le film, et j’attends la version 2 avec Gaspard Uliel

    • Bonjour Eleane,

      Merci pour ton commentaire et ton avis sur le film.
      Ta remarque est très intéressante, et en effet je te rejoins, c’est vrai que l’on ne voit pas forcément énormément les créations. En tout cas, on passe peu de temps dessus.
      Nous aussi, on attend le 2nd film sur Yves Saint Laurent (qui sortira donc le 1er octobre 2014 … à suivre).

      À Bientôt sur Go with the Blog ! 🙂

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top