Accueil / Cinéma / MUD, réalisé par Jeff Nichols

MUD, réalisé par Jeff Nichols

MUD - affiche du filmOn a découvert le réalisateur Jeff Nichols avec SHOTGUN STORIES en 2007 et surtout TAKE SHELTER sorti en France l’an passé, qui nous avait beaucoup enthousiasmé ! Il nous revient avec son troisième long-métrage, MUD, l’histoire d’un marginal, écorché de la vie, qui s’est réfugié sur un îlot quelque part au milieu du Mississipi, dans l’Etat de l’Arkansas, à la suite d’un règlement de compte pour les beaux yeux d’une jolie fille.
Ce sont deux jeunes garçons du coin, Ellis et Neckbone, adeptes de l’école buissonnière et des escapades en barque sur les rives du fleuve, qui vont aider cet homme à quitter l’île, et par la même occasion à reprendre la vie dans le bon sens.


On aime le cinéma de Jeff Nichols pour de multiples raisons, mais d’abord parce qu’il est un virtuose de la mise en scène, et que sa manière de filmer les paysages et la nature nous épate et nous touche absolument. Né dans l’Arkansas dans une famille de classe moyenne, le jeune réalisateur semble cultiver un amour sincère pour la terre, les champs, les grands espaces, et jusqu’à présent ses films ont tous eu pour décors les campagnes américaines, plus particulièrement celles de l’Etat où il a grandi justement.
Derrière son classicisme formel, MUD est d’une grande richesse stylistique, chaque séquence nourrit le récit et surtout nous permet de comprendre à chaque fois un peu plus les personnages. Dans des décors naturels tout à la fois âpres, hostiles et sinueux, on oscille entre les méandres du fleuve boueux, quelques îlots baignés par le soleil, et la tristesse de la ville américaine typique, paumée et déshumanisée, où se côtoient l’incontournable centre commercial impersonnel et le motel miteux.

Dans MUD, le réalisateur s’attache une nouvelle fois à décortiquer le thème de la famille, un sujet qui lui est cher, à travers les questions de la transmission, la filiation, mais surtout celle du passage de l’adolescence à l’âge adulte et de l’initiation à l’amour. Au plus près de ses personnages, Jeff Nichols ne lâche pas d’une semelle les deux gamins interprétés par les formidables Jacob Lofland et Tye Sheridan, absolument bluffant !

MUD - photo du film
À leurs côtés, Matthew McConaughey irradie véritablement le film : il impose son corps massif qui a trop cuit sous le soleil de l’Arkansas, sa gueule fatiguée et sale, et surtout fait du personnage de Mud un être à la fois candide, écorché et fou, qui nous bouleverse par sa fragilité et sa rage d’aimer.
Reese Witherspoon, personnage secondaire qui ne fait que quelques apparitions, offre pourtant une prestation extrêmement sensible et lumineuse. Elle traîne sa mélancolie dans une nonchalance étonnamment sensuelle et une fragilité d’oisillon tombé trop tôt du nid.

Avec beaucoup de sincérité et une grande maîtrise à bien des niveaux, MUD se situe quelque part entre le conte fantasmagorique (le personnage de Mud existe t-il réellement ? Raconte t-il la vérité ou s’invente t-il un passé ?) et la fable sur l’enfance perdue, la désillusion amoureuse et la rupture entre le monde des enfants et celui, sans pitié, des adultes.

MUD - photo du film

MUD est une vraie réussite et place la barre encore un peu plus haut au-dessus de TAKE SHELTER, qui était déjà un film superbe ! D’ores et déjà coup de cœur pour nous, MUD confirme également que Matthew McConaughey ne cesse de faire des bons choix dans ses films dernièrement, et que cet acteur est en train de se réinventer lui-même sous les yeux impressionnés du spectateur.
Jeff Nichols signe une nouvelle fois un film d’une grande beauté et d’une grande justesse, sensible et délicat, avec un sens de la direction d’acteurs impeccable. Il est résolument un réalisateur de la ‘nouvelle génération’ à ne pas lâcher !

MUD, sortie en France le 1er mai 2013.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

  1. Belle analyse pour un beau film. Une aventure comme on reverait d’en vivre et des personnages (1er comme 2d rôles) bien construits et interprétés !

    A bientôt !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top