Accueil / Cinéma / JACK REACHER : petit mais costaud

JACK REACHER : petit mais costaud

Jack ReacherInvisible, solitaire et impitoyable, voilà la légende de Jack Reacher portée pour la première fois au cinéma, et issue de l’adaptation du livre « One Shot » de Lee Chlid, vendu à des millions d’exemplaires, neuvième tome des aventures du personnage.

Jack Reacher, ancien soldat travaillant pour la police-militaire, surgit de nulle part alors qu’un homme implore son aide. Ce dernier est accusé d’avoir froidement abattu cinq personnes, au hasard. Chose en apparence aisée pour l’ancien sniper qu’il est.
De tous les interrogatoires, il ne prononce qu’une seule phrase : « Trouvez Jack Reacher ». Mais tel un Chuck Norris, on ne trouve pas Jack Reacher ; c’est lui qui vous trouve, et gare à ceux qui se mettent sur son chemin.

Lors de l’annonce du casting pour le long-métrage, les fans du personnage étaient en proie à une polémique. En effet, dans la saga littéraire, Jack Reacher est décrit comme athlétique, costaud et surtout très grand, proche des deux mètres. Or quel ne fut pas l’étonnement quand on découvre que l’acteur choisi pour incarner ce rôle n’est autre que Tom Cruise ! On repense alors aux polémiques autour du film WILD WILD WEST (Will Smith incarnait James West, un homme blanc), ou le cas LARGO WINCH avec Tomer Sisley.
Mais passons celle-ci d’un revers de main, car Tom Cruise est tout à fait convaincant, et c’est bien l’interprétation qui prime. Il endosse un Jack Reacher que l’on pourrait comparer à une sorte de Chuck Norris pour le côté roi des bastons et sûr de lui. Il est aussi très intelligent, quasi omniscient, à tel point qu’on se demande pourquoi il ne résout pas l’enquête en deux minutes car il devine tout bien avant les autres, en ayant toujours un coup d’avance. Drôle, séducteur et doté d’une confiance en soi inébranlable,ce personnage est aussi charmant qu’agaçant. Ses répliques et sa répartie sont également savoureuses et bien souvent efficaces.

Malheureusement, Tom Cruise est un peu seul à s’en sortir dans ce projet, car le reste du casting est franchement décevant, notamment Rosamund Pike dans le rôle de l’avocate du présumé coupable. De ce fait, le duo entre leurs deux personnages ne marche pas vraiment. Or, cela met en avant un autre problème dans JACK REACHER, c’est qu’ il y a énormément de scènes de dialogues qui reposent donc essentiellement sur le jeu des acteurs.
La bande-annonce semble nous vendre un film d’action, mais de l’action il y en a très peu, trop peu même. Il s’agit en réalité d’un film d’enquête. Le principal ennui, c’est que cette enquête est menée par des comédiens peu convaincants, aux dialogues souvent creux. Les explications pour avancer dans l’investigation sont longues, inutilement bavardes, et ne captivent pas le spectateur qui attend plutôt des séquences d’actions.

Jack Reacher - Tom Cruise

Et justement, ces scènes d’actions ne sont pas non plus très réjouissantes. La palme allant à la course-poursuite en voitures qui est étirée jusqu’à épuisement. Sentiment renforcé par le fait qu’elle consiste principalement à faire crisser des pneus dans tous les sens – y compris parfois en ligne droite – provoquant surtout un vacarme plus qu’un réel effet visuel et spectaculaire.

JACK REACHER - image du film
Si sur le genre, JACK REACHER essaie d’alterner maladroitement entre action et enquête, il le fait également sur le ton. On a affaire à une réalisation très sobre et froide, et dans le même temps on flirte parfois avec la comédie. Déroutant, on ne sait plus trop sur quel pied danser ni sous quel angle vraiment appréhender le film.
Ensuite, ces touches d’humour ne sont pas toujours de bon goût car plutôt lourdes ;  ou lorsqu’elles fonctionnent bien, elles interviennent à un moment inopportun, décrédibilisant parfois une rare scène d’action.

Au final, JACK REACHER risque de décevoir ceux qui en attendent un véritable film d’action. Tom Cruise endosse certes très bien le rôle titre, celui du bourrin sympa qui s’en sort toujours, mais égaré dans une intrigue qui ne suffit pas pour convaincre et intriguer le spectateur sur toute la longueur. Assez dommage.

JACK REACHER, sortie en France le 26 décembre 2012.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top