Accueil / Cinéma / DIE HARD : BELLE JOURNÉE POUR MOURIR, réalisé par John Moore

DIE HARD : BELLE JOURNÉE POUR MOURIR, réalisé par John Moore

DIE HARD - affiche française du film John McClane est de retour ! L’incroyable policier qui a le don de se mettre dans de beaux draps, revient sur les grands écrans pour toujours plus d’aventures.
Pourtant, tout avait si bien commencé : en vacances à Moscou, il est là pour retrouver son fils qu’il n’a pas vu depuis des années. Toutefois, on ne perd pas les bonnes habitudes, et très vite il va être au cœur d’une incroyable opération d’exfiltration qui va mal tourner. Poursuivi par la mafia russe, menacé par des trafiquants d’armes nucléaires, il va, avec l’aide de son fils, s’en sortir grâce à sa seule méthode : buter des salopards.

Cinquième opus de la désormais célèbre saga, DIE HARD : BELLE JOURNÉE POUR MOURIR reprend tous les éléments qui ont fait le succès des précédents films : scènes d’actions à foison, fusillades à gogo, et une bonne dose d’humour un peu lourd mais efficace. L’avantage, c’est que le spectateur est en terrains connus, et il sait ce qu’il va voir.

La devise de ce long-métrage pourrait être : « plus c’est gros, plus ça passe ! ». Fusillades, flingues et courses-poursuites, tout est démesuré et poussé à l’excès, pour notre plus grand plaisir coupable. Pour preuve, l’inévitable séquence de poursuite en voitures à travers la ville de Moscou, a nécessité plus de quatre-vingt jours de tournage à elle seule ! Même McClane nous est livré en double ration. En effet, la petite trouvaille de ce cinquième DIE HARD est d’associer Bruce Willis, toujours aussi parfait dans ce rôle, avec le jeune Jai Courtney (récemment vu dans JACK REACHER) dans le rôle de Jack McCLane, le fils. On peut dire que ce duo fonctionne plutôt bien, et permet aux dialogues insérés entre les scènes d’action, de ne pas plomber le rythme grâce à des punchlines bien senties.

DIE HARD 5 - Go with the BlogLa force et la qualité de ce film sont qu’il assume parfaitement ce qu’il est, à savoir un pur divertissement. De ce fait, on lui pardonne ses excès et ses invraisemblances. Certes, certaines séquences sont grotesques, mais ici on a bien compris que la subtilité et le détail ne sont pas de rigueur. On décèle même une certaine auto-dérision.

DIE HARD : BELLE JOURNÉE POUR MOURIR remplit sa mission, celle de divertir et de ne pas ennuyer son spectateur grâce à un enchaînement de gunfights et d’explosions hors normes. Soyons d’accord, il faut bien veiller à débrancher son cerveau et à accepter un peu de lourdeur ; mais c’est à ce prix qu’on passe un bon moment avec l’indéboulonnable John McClane et son sens inné pour s’attirer des ennuis. Même si plus le film avance, plus le n’importe quoi devient la règle.

Die Hard 5 - Photos

Alors certes, les fans de la saga risquent d’avoir du mal à regarder leur héros se caricaturer, et à voir se déliter un peu l’esprit des premiers opus qui étaient vraiment excellents ; mais le quatrième volet sorti en 2007, en donnait déjà le ton. On avait déjà observé cette volonté d’aller toujours plus loin dans le divertissement, quitte à flinguer le scénario et toute notion de crédibilité.

Au final, on constate qu’un fossé s’est creusé depuis DIE HARD : RETOUR EN ENFER avec les trois premiers films de la saga. Dorénavant, la franchise DIE HARD devient un exutoire primaire et bourrin. Défi réussi alors ici avec ce cinquième DIE HARD, car on ressort de la salle souriant et détendu, même si pour certains ça sera également avec un brin de nostalgie pour le John McClane des débuts.

DIE HARD : BELLE JOURNÉE POUR MOURIR, sortie en France le 20 février 2013.

http://www.facebook.com/DieHardFrance

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top