Accueil / Cinéma / LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES : le dernier voyage

LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES : le dernier voyage

le hobbit : la bataille des 5 arméesLE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES conclut la trilogie autour de Bilbon Sacquet. Après LE HOBBIT : LE VOYAGE INATTENDU et LE HOBBIT : LA DÉSOLATION DE SMAUG, nous voici à la fin du périple qui conduit elfes, nains, humains, wrags et orques, dans une grandiose bataille autour de la Montagne Solitaire. Ce lieu renferme un immense trésor, surveillé autrefois par le dragon Smaug.

Bien entendu, pour mettre en images cette dernière adaptation de l’œuvre de J.R.R. Tolkien, Peter Jackson est à nouveau derrière la caméra avec toute l’emphase et la maîtrise que l’on lui connaît. Ce dernier opus de la trilogie, sixième adaptation des périples en Terre du Milieu, est-il à la hauteur des précédents films ? On vous donne notre opinion … 

LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES reprend exactement là où le précédent volet s’était terminé, et nous voici dès les premiers instants replongés dans l’univers de Lac-ville. Plus généralement, nous retrouvons avec un certain plaisir ce monde si singulier, avec comme toujours un souci constant du détail. Décors, costumes, et toujours la musique de Howard Shore, forment un ensemble absolument incroyable ! Le réalisateur néo-zélandais n’a rien perdu de son talent pour sublimer les paysages exceptionnels de son pays, et il sait indéniablement que cette trilogie reste un merveilleux grand spectacle où tout est calculé, travaillé, et magnifié.

LE HOBBIT  LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES - image du film 1 - Go with the Blog

Les fans et le grand public retrouvent tout ce qui a fait le succès de cette trilogie, pour un ultime combat en forme d’apothéose finale. De plus, à travers ces personnages imaginaires, l’histoire aborde des thèmes universels et proches de nous, comme la cupidité, la convoitise et la loyauté.
Toutefois, certains seront peut-être déçus que Bilbon Sacquet, le véritable héros au départ, soit assez peu présent. De même, la bataille finale – tout en restant certes spectaculaire -, n’est pas la plus impressionnante dans l’histoire de la Terre du Milieu. Sans doute à cause d’un adversaire finalement pas suffisamment charismatique …

LE HOBBIT  LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES - image du film 3 - Go with the Blog

Cet ultime volet, bien que toujours aussi impressionnant d’un point de vue esthétique, nous a laissé quelque peu sur notre faim. La raison est sans doute qu’une fois le plaisir de retrouver nos héros, le film manque finalement de surprises.
Certes, la beauté visuelle est toujours là, mais cette quête ne surprend plus. Il n’y a pas vraiment d’élément nouveau et fort dans LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES pour permettre d’attiser notre curiosité et de nous faire frémir sur nos sièges. Tous les personnages nous sont désormais parfaitement connus, les lieux visités aussi.

LE HOBBIT  LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES - image du film 4 - Go with the Blog
Avec ce dernier épisode tant attendu, on prend alors conscience que le premier volet date d’il y a trois ans ; et le voyage entamé sur ces terres fantastiques avec le tout premier film LE SEIGNEUR DES ANNEAUX remonte tout de même … à 2001 !  Plus d’une décennie s’est écoulée, et on attend alors autre chose qu’une simple immersion, même si celle-ci est certes réussie. Et si le précédent film LE HOBBIT : LA DÉSOLATION DE SMAUG imposait son originalité par la seule présence du dragon, ici LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES devient finalement assez convenu et manque d’un souffle nouveau.

LE HOBBIT  LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES - image du film Cate Blanchett - Go with the Blog

Cet élément démontre d’ailleurs peut-être que la faiblesse de ce dernier long-métrage réside dans la volonté (acharnée ?) de réaliser une trilogie, sur un livre bien moins dense que celui qui alimentait LE SEIGNEUR DES ANNEAUX.
Bien sûr, Peter Jackson s’accorde beaucoup de liberté dans l’élaboration et le développement de son projet. Pourtant, cette érosion se ressent également dans l’humour qui autrefois était fort présent, un humour basé sur la dérision voire l’auto-dérision. Or, LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES est rarement drôle. Seul, le personnage secondaire d’Alfrid interprété par Ryan Gage, tente d’apporter cette touche, mais de manière un peu maladroite et répétitive.

LE HOBBIT  LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES - image du film 9 - Go with the Blog

Alors oui, LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES reste sans conteste un spectacle de très haut niveau, et un des événements cinématographiques de l’année, comme depuis trois ans. Toutefois, en l’absence d’élément scénaristique neuf et surprenant, cet ultime volet ne comble pas forcément toutes nos attentes, et la magie de cet univers opère un peu moins. C’est la fin du voyage en Terre du Milieu.


Retrouvez nos précédents articles sur LE HOBBIT : UN VOYAGE INATTENDU et LE HOBBIT : LA DÉSOLATION DE SMAUG.

 LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES, sortie en France le 10 décembre 2014.

Article rédigé par Lui.

LE HOBBIT  LA BATAILLE DES CINQ ARMÉES - bannière large visuel composé - Go with the Blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

13 commentaires

  1. J’en suis très fan ! J’ai hâte d’aller le voir ^_^

  2. Nannnnn! C’est pas vrai? Il y a forcément de l’inspiration dans le dernier volets!c’est pas possible !

    • Bonjour,

      Le film reste très bien et continue d’être une immersion incroyable dans la Terre du Milieu mais on a trouvé moins de nouveautées ou de raison de s’émerveiller.

      Tu nous diras ce que tu en penses ?

      A bientôt,

  3. J’ai globalement bien aimé le final de cette série  » The Hobbit ». Excellent film! Comme d’habitude, Peter Jackson nous emmène dans un univers passionnant, fantastique, on y ressent plusieurs émotions. Tant de joie que de tristesse surtout avec le personnage non moins attachant Bilbo.

    Seul bémol, il reste plusieurs questions sans réponse (c’est un peu frustrant).
    que devient l’Arkenstone, que deviennent les nains sans Roi (Thorin meurt), et le Seigneur Sauron ne réagit pas à la défaite et la mort d’Azog etc…

    Exagération surtout la scène de Legolas, surréaliste et tellement tirée par les cheveux cela fait penser au jeux Doodle Jump ou à un mauvais Matrix 😉

    J’ai malgré tout passé un bon moment.

    • Bonjour Lolitea,

      La scène de Legolas est unanimement un peu « bizarre », très jeu vidéo surtout, c’est vrai.
      La force de ces contes réside aussi un peu dans le mystère qu’ils laissent, avec la possibilité à chacun d’y trouver sa réponse.

      Merci beaucoup pour ton commentaire. 🙂
      À bientôt sur Go with the Blog !

  4. En ce qui me concerne j’ai véritablement détesté le film, déjà le 2 m’avait laissée sceptique mais là… Le film est bien trop « artificiel », je m’explique, il est clair que les effets spéciaux sont omniprésents, comme dans toute la série d’ailleurs, mais là c’est trop, ils sont tellement présents que cela gâche l’effet du film, le mieux est l’ennemi du bien comme on dit, ils aurait du se restreindre un peu, parce que au final autant les personnages que l’histoire semblent presque iréel (cf Orlando Bloom qui depuis le 1 est devenu un espèce de mirage numérisé, pourquoi ?!).
    Ensuite en ce qui concerne l’histoire et le film en lui-même, je ne l’ai trouvé pas assez épique, « La bataille des 5 armées » ça annonçait quelque chose de grandiose, de magnifique, et là,.. Déception, au final 4 nains et 2 elfes gagnent la guerre. Bref par rapport à la bataille dans le Retour du Roi, ça semble fade, et totalement « faux ».
    Bref entre le too-much de la réalisation, et l’histoire bien loin du livre et un peu trop irréaliste, le film est pour moi raté. Il aurait peut être été mieux de ne faire que 2 films au final, pour qu’ils soient plus denses, et au final que les futilités soient supprimés.

    • Bonjour Alex,

      Voilà un avis tranché !
      La bataille finale est en effet décevante, elle n’est pas si grandiose, et plutôt courte dans sa durée.
      Le problème de cette trilogie est justement que c’est une trilogie, et que l’histoire aurait du être adaptée en deux parties plutôt.

      C’est fini, une page se tourne.

      Merci beaucoup pour ton commentaire. 🙂
      À bientôt sur Go with the Blog !

  5. Binggeli Philippe

    Bjr , mes réponses :

    1 )Mo Hayder 2)un costume d’indien

    Bonne journée

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top