Accueil / Cinéma / DIVERGENTE 2 : L’INSURRECTION : la saga passe à l’âge adulte

DIVERGENTE 2 : L’INSURRECTION : la saga passe à l’âge adulte

DIVERGNTE 2 - Affiche - Go with the BlogQuasiment un an jour pour jour après la sortie du premier volet, voilà la suite des aventures de la petite fille rebelle, la Divergente Tris. Si DIVERGENTE sorti en 2014, dessinait principalement le récit de de la découverte du désir et de l’émancipation adolescente (avec comme symbolique un peu lourde la mort des parents de Tris, pour marquer la rupture avec le carcan familial), DIVERGENTE 2 passe à l’étape suivante et s’intéresse cette fois-ci au passage à l’âge adulte.

On avait laissé la jeune Tris en fuite avec Four, son partenaire de rébellion, tentant d’échapper au complot mis en place par Jeanine, dirigeante de la faction des Érudits, qui vise à exterminer tous les Divergents. Isolés, Tris et Four doivent absolument trouver des alliés pour déjouer la traque dont ils sont la cible.

DIVERGENTE 2, sous-titré L’INSURRECTION, a axé toute sa communication en amont de sa sortie sur des images visuellement fortes, laissant clairement la part belle aux combats. L’insurrection menace t-elle alors véritablement la paix des factions ?

DIVERGENTE 2 reprend le récit exactement là où l’avait laissé le premier film. Mais pas de panique si vous aviez manqué le précédent wagon, les deux premières scènes prennent bien soin ici de synthétiser brièvement la trame narrative principale de cette saga, vous permettant ainsi de cerner les principaux tenants et aboutissants du récit sans vous sentir perdus !

Ce qui marque clairement ce deuxième opus, c’est son option nette (et sans bavure) pour l’action, privilégiant sans aucune hésitation les combats et les affrontements entre les personnages. C’est bien simple, d’entrée de jeu le film propose trois assez longues séquences de bastons et/ou de gunfights, mettant en scène à chaque fois les personnages de Tris et Four face à des ennemis différents.
DIVERGENTE 2 INSUGRENT INSURGENTE - Image du film 12   - Go with the Blog

Avec une recherche esthétique clairement affichée, DIVERGENTE 2 met donc l’accent sur les affrontements, et multiplie les scènes volontairement spectaculaires (bagarre à bord d’un train en marche, dans des décors mi-réels mi-imaginaires, au milieu de ruines urbaines, gunfight entre deux gratte-ciel, etc …). Le nouveau réalisateur qui s’est vu confier les clés de la franchise, Robert Schwentke, est allemand, et il affiche un CV très mince, sans aucun film vraiment notable. En revanche, une chose est sûre, il a visiblement beaucoup regardé MATRIX !

Ceci étant dit, l’inspiration puisée dans la trilogie des Wachowski semble plutôt assumée car les références sont flagrantes, et personne ne cherche à s’en cacher. Sans avoir la splendeur et l’élégance de la mise en scène de MATRIX, DIVERGENTE 2 livre néanmoins des scènes d’action tout à fait honorables, et plus percutantes que dans le premier volet.
DIVERGENTE 2 INSUGRENT INSURGENTE - Image du film 1 pour Image à la Une - Go with the Blog

Alors inévitablement, le développement des personnages, de leur psychologie et de leurs rapports les uns aux autres, pâtit de cette priorité à l’action. Soyons francs, ce n’est pas dans ce volet de la saga que l’on va trouver le plus grand intérêt dans le traitement des personnages. Très peu de scènes laissent vraiment le temps aux personnages d’échanger et de se questionner, à l’exception évidemment de la jeune Tris qui passe une large partie du film ici à se demander pourquoi elle fait le Mal partout autour d’elle.

DIVERGENTE 2 fait le récit du passage à l’âge adulte de son personnage féminin principal, qui se retrouve confrontée à un monde sans pitié, où parfois on ne peut éviter le sacrifice de certains pour pouvoir grandir et avancer. Bien entendu, il faut donner une juste mesure à cette parabole : il s’agit surtout de raconter que le monde adulte suppose souvent de laisser derrière soi des choses qui appartiennent à l’enfance, et de devoir prendre des décisions importantes.
DIVERGENTE 2 INSUGRENT INSURGENTE - Image du film 3 - Go with the Blog

Exit donc la question du désir et de l’amour, les personnages de Tris et de Four n’ont le droit qu’à une unique scène rapidement exécutée pour nous rappeler qu’ils ont aussi une sexualité. Mais là n’est pas le sujet de DIVERGENTE 2 vraisemblablement …

Loin de marquer de son empreinte la science-fiction au cinéma (il ne faut pas exagérer non plus), DIVERGENTE 2 ne renie pas cependant quelques influences plutôt bien senties, comme le culte TOTAL RECALL de Paul Verhoeven auquel on peut penser à plusieurs moments du film, et tout particulièrement à la fin, à la libération des factions invitées à aller voir de l’autre côté du Mur (dans TOTAL RECALL, les populations expatriées sur Mars finissaient par se libérer des zones dans lesquelles on les parquait injustement).
DIVERGENTE 2 INSUGRENT INSURGENTE - Image du film 10 - Go with the Blog

Ce deuxième volet souffre cependant d’un rythme pas toujours bien équilibré, parfois mal ajusté, et sans doute aussi DIVERGENTE 2 aurait gagné à être un peu moins long, afin justement de donner plus de densité à son récit.
D’un point de vu narratif, là aussi on peut questionner certains passages du film qui sonnent comme du remplissage (on rappelle qu’il y a trois romans à l’origine de cette saga, et qu’il est prévu d’en tirer quatre long-métrages, oui quatre … il faut donc étirer inévitablement l’ensemble).

Néanmoins, DIVERGENTE 2 peut compter sur son jeune casting, qui a pris du galon depuis 2014 ! Shailene Woodley, quasi omniprésente à l’écran, ne livre peut-être pas sa meilleure performance d’actrice ici (on la préfère sans hésitation chez Gregg Araki  par exemple), mais elle tient plutôt bien la barre. Son partenaire Theo James a encore du mal à s’affirmer dans un rôle toujours aussi étriqué, et pas franchement bien écrit.

En revanche, mention très spéciale au brillant Miles Teller, certes présent que ponctuellement, mais qui vole clairement la vedette à ses camarades à chaque fois ! Le jeune comédien, qui nous avait impressionnés dans WHIPLASH il y a quelques mois, confirme vraiment tout le bien que l’on pense de lui.
DIVERGENTE 2 INSUGRENT INSURGENTE - Image du film 9 - Go with the Blog

Globalement de facture plutôt correcte, DIVERGENTE 2 change de braquet par rapport au premier volet de la saga, délaissant les amourettes adolescentes pour une orientation clairement plus film d’action. L’ensemble tient la route, même si encore une fois on regrette le manque de prise de risques du projet.

En revanche, parasité par trop de petites histoires annexes, le récit principal autour du personnage de Tris n’atteint jamais vraiment la dimension dramatique qui lui était destiné. Reste que maintenant qu’elle est entrée dans le monde adulte, notre Divergente devrait alors avoir à faire à des préoccupations plus complexes. À suivre dans un an, même mois même endroit ! 😉

NB : Le troisième volet intitulé ALLEGIANT en anglais, a d’ores et déjà sa sortie programmée en deux parties, la première en mars 2016, et la seconde en mars 2017.

DIVERGENTE 2 : L’INSURRECTION, sortie en France le 18 mars 2015.

Page Facebook française de DIVERGENTE

Les sites français à suivre :
http://divergentfansfrance.wordpress.com
http://twitter.com/DivergentFansFR

Article rédigé par Elle.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

5 commentaires

  1. Ds la série des adaptations pour ados en conflit entre clans dans des zones, l’univers de Divergent se confirme le moins ridicule et la réalisation plus dynamique. Bon cela reste bien gentil, juste un spectacle usiné correctement.

    • Salut widescreen,

      Oui, cette saga est plutôt honnête dans sa catégorie de films pour ados vaguement SF.

      Perso, j’avais été emballée par le pitch de départ de HUNGER GAMES, mais le style de la mise en scène du 1er film m’avait tellement agacée, que je n’ai pas continué cette saga.
      J’avoue que j’ai un peu + de plaisir à suivre DIVERGENTE, je trouve Shailene Woodley plutôt attachante, et le dvpt des seconds rôles (comme Miles Teller) rend le projet relativement intéressant.

  2. dvpt ?
    Sinon pareil, pas vu Hunger 3.1
    Divergente aurait pu se terminer ici, une fois la révélation de la boite.
    La cast est aussi bien mieux utilisé.

    • @ widescreen,

      Perso, je ne connais pas les romans de DIVERGENTE, donc j’ignore absolument ce qu’il y aura dans les prochains films. Espérons qu’il y a de la matière dramatique, car le 3e roman fera l’objet de deux parties, donc deux films au cinéma ! …

      À bientôt.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top