Accueil / Évènements / Alexandre Aja & Daniel Radcliffe présentent HORNS à Paris

Alexandre Aja & Daniel Radcliffe présentent HORNS à Paris

HORNS - Premiere Paris France Daniel Radciffe and director Alexandre Aja - Go with the Blog*
Alexandre Aja
c’est un peu notre Daft Punk du cinéma : un français qui a compris mieux que tout le monde que son destin se jouerait aux États-Unis. Non pas par snobisme ou prétention, mais parce que ses films ont clairement plus de chances d’exister en étant produits et financés Outre-Atlantique plutôt qu’en France, il faut bien le reconnaître. Mais il n’en oublie par pour autant son pays. Il nous fait ainsi l’honneur de venir présenter son tout nouveau film en tant que réalisateur, HORNS, en avant-première publique à Paris, avant les États-Unis !

À cette occasion, Alexandre Aja n’est pas venu seul. C’est aux côtés de son acteur principal, l’anglais Daniel Radcliffe, que le réalisateur a foulé le tapis rouge sur les Champs Élysées. La veille, il nous offrait une Masterclass privée pour répondre à nos questions et nous livrer tous les secrets de son film HORNS !

 


C’est la première fois qu’Alexandre Aja réalise un film sans le faire financer par un grand Studio hollywoodien. Pour HORNS, il a collaboré avec la Weinstein Company, la société d’Harvey et Bob Weinstein. Mais HORNS marque un tournant dans le travail du réalisateur pour d’autres raisons encore. À commencer par le fait que ce n’est pas un film d’horreur. Alexandre Aja, passé maître en la matière, a choisi cette fois-ci d’adapter un roman qu’il qualifie lui-même de « gothique ». HORNS, c’est d’abord le deuxième roman écrit par un certain Joe Hill … qui n’est autre que le fils de Stephen King !

Vous l’aurez compris, l’avant-première de HORNS à Paris est donc un évènement à bien des égards. Et la venue de l’acteur Daniel Radcliffe finit de cristalliser toutes les attentions, celles des medias comme du public.
Les années HARRY POTTER ont beau être déjà loin, Daniel Radcliffe n’a rien perdu de son attractivité et de son succès auprès des spectateurs. Alors quand le comédien anglais débarque sur les Champs Élysées pour cette avant-première, le public est au rendez-vous !

HORNS - Premiere Paris France Daniel Radciffe - Go with the Blog*

C’est ensuite dans la grande salle du Gaumont Marignan que l’on retrouve le réalisateur et le comédien. L’excitation des fans de Daniel Radcliffe est à son comble. Tout sourire, avec un charme et une élégance so british (mention spéciale à son costume gris, parfait), Radcliffe s’amuse à écouter parler Alexandre Aja en français, une langue à laquelle il avoue ne rien comprendre. Il s’excuse alors de répéter éventuellement les mêmes choses.

C’est en tout cas avec une fierté affichée que Daniel Radcliffe évoque son travail sur ce long-métrage, et son plaisir à avoir collaboré avec un réalisateur comme Alexandre Aja, pour un rôle aux antipodes de celui du petit magicien (et l’on sent que l’acteur ne demande pas mieux que de s’éloigner petit à petit du personnage mythique qui l’a fait connaître). Les deux hommes nous laissent ensuite découvrir HORNS, très chaleureusement applaudis par des spectateurs impatients et curieux.

HORNS - Premiere Paris France Daniel Radciffe Alexandre Aja - Go with the Blog
HORNS - Premiere Paris France Daniel Radciffe Alexandre Aja 2 - Go with the Blog


La veille de cette avant-première publique, nous étions quelques privilégiés à découvrir HORNS en petit comité, et surtout à rencontrer Alexandre Aja à l’issue de la projection pour une Masterclass privée ultra passionnante ! Sur Go with the Blog, nous avions déjà eu l’occasion d’écouter le réalisateur (et producteur) Alexandre Aja parler de son travail, au moment de la sortie en France de MANIAC (le remake du film culte) réalisé par Franck Khalfoun et produit par A. Aja.

Pendant presque une heure, Alexandre Aja aura abordé avec nous tous les sujets liés au tournage de HORNS. Fan absolu du roman originel de Joe Hill, qu’il découvre avant même sa publication, Aja a tout de suite voulu adapter HORNS au cinéma. Il travaille le script avec ses co-scénaristes pendant deux ans, tout en impliquant aussi le romancier (qui est d’ailleurs venu ensuite sur le tournage du film, tout comme son père Stephen King).

HORNS - Masterclass Alexandre Aja Paris grand format - Go with the Blog

Pour le spectateur, en voyant HORNS sur grand écran, il est difficile de ne pas penser à TWIN PEAKS de David Lynch : même histoire d’une jeune fille sauvagement assassinée, mêmes décors dans le Northwest des États-Unis entre Seattle et Vancouver (des décors que le réalisateur a longtemps cherché pour trouver exactement ce qu’il voulait), même atmosphère où tout le monde est potentiellement suspect, … Alexandre Aja ne se cache évidemment pas de cette référence dans son film, même s’il préfère quand même citer BLUE VELVET et SAILOR ET LULA comme influences directes pour HORNS.

Dans le roman de Joe Hill, Alexandre Aja s’est passionné pour le traitement de la thématique de l’enfance, cette idée que tout se joue au moment de l’enfance. Ce qui lui a plu aussi, c’est le mélange des genres audacieux de l’histoire de HORNS, de la comédie au thriller et au fantastique, en passant par l’horreur.

Et puis il évoque évidemment avec nous le choix de Daniel Radcliffe pour le rôle principal d’Ignatius Perrish. Selon Alexandre Aja, le jeune acteur britannique est le parfait symbole de la génération actuelle des 20/25 ans. Daniel Radcliffe a grandi avec son public, et il s’est imposé très vite comme une évidence pour le film ici. De plus, Alexandre Aja trouvait intéressant d’emmener un comédien iconoclaste dans un univers qui n’est pas le sien.

HORNS - tournage Alexandre Aja Daniel Radcliffe - Masterclass Alexandre Aja - Go with the Blog

Les autres projets d’Alexandre Aja.

Cette rencontre privée avec le réalisateur est aussi l’occasion de faire le point sur ses très nombreux projets cinéma (et aussi en TV) actuellement en cours. Et on peut franchement dire qu’Alexandre Aja ne se repose pas sur ses lauriers !
Il nous annonce tout d’abord que quelques semaines à peine après la fin de la promotion de HORNS, il entame le tournage de LA NEUVIÈME VIE DE LOUIS DRAX, adapté du livre du même nom de Liz Jensen. Et il se trouve que le script de ce film a été écrit par Max Minghella, qui tient justement un rôle dans HORNS ! Entre temps, on a appris que le premier rôle de LA NEUVIÈME VIE DE LOUIS DRAX a été confié à l’acteur irlandais Jamie Dornan (qui tourne actuellement le long-métrage FIFTY SHADES OF GREY).

Mais pour être certain de ne pas s’ennuyer (!), A.Aja travaille aussi en ce moment à l’adaptation en série télévisée du film culte de David Cronenberg : SCANNER. À la fois présent au niveau de l’écriture, la production et la réalisation, Alexandre Aja nous a confié être particulièrement attaché à ce projet !

En revanche, il l’est beaucoup moins pour ce qui concerne SIMETIERRE. Il confirme avoir lu le script et avoir eu deux rendez-vous avec la production. Mais il s’est totalement désengagé du projet, trouvant le script « vraiment pas bien » selon ses mots. Et même s’il aime beaucoup Stephen King, il n’a jamais eu d’autres relations avec ce projet de film que celle-ci.

Une question lui a été également posée au sujet du remake d’AMITYVILLE réalisé par son grand ami, Franck Khalfoun. A.Aja n’a absolument pas travaillé sur ce film, il n’a eu qu’un petit rôle de consultant en tant qu’ami. Il nous a confessé avoir vu cette nouvelle version d’AMITYVILLE, et ses seuls mots : « Le film est très fort ! ».
Amityville The Awakening Franck Khalfoun - Go with the Blog

Et puis bien évidemment, comment échapper à la question relative au film COBRA !! Depuis 2012, le projet a été annoncé. Alexandre Aja ne lâche rien sur ce film qu’il veut à tout prix réaliser, et qu’il ne veut surtout pas abandonner ! Si le projet avance lentement, nous confesse t-il, le réalisateur reste cependant convaincu de tenir un bon script. Il estime par ailleurs que ce sera un film extrêmement cher, probablement entre 130 et 150 millions de dollars.

Deux choses restent pour le moment compliquées à appréhender : la première, c’est que le personnage de COBRA est totalement inconnu aux États-Unis, la série dessin animé des années 80 n’ayant jamais été diffusée là-bas.
Ensuite, trouver l’acteur parfait pour incarner le mercenaire de l’Espace (qui à sa création, avait été largement inspiré par Jean-Paul Belmondo, notamment pour le physique, souvenez-vous bien !), est un autre sujet complexe. COBRA devra très probablement être porté par un acteur américain très connu, et ceux auxquels pense Alexandre Aja ont la plupart du temps des plannings de tournages bouclés sur les deux, voire trois prochaines années. Mais le réalisateur français en est certain, il finira par réaliser son COBRA !
COBRA THE SPACE PIRATE Alexandre Aja movie poster - Go with the Blog

Avec un tel emploi du temps, on se demande bien quand Alexandre Aja trouve le temps de dormir. Et lorsque quelqu’un s’est risqué à lui poser la question, c’est avec beaucoup d’humour qu’il nous a répondu : « Dans l’avion ! »

Après presque une heure de discussion dans une ambiance très agréable, Alexandre Aja nous laisse donc la tête dans les étoiles et les yeux remplis d’attente pour tous ces projets qu’il évoque avec une passion de tous les instants. Son nouveau film HORNS arrive en tout cas dans les salles de cinéma en France dès le 1er octobre. D’ici là, Alexandre Aja sera déjà loin, entre deux avions, trois tournages, et cinq scripts sur le feu !

L’intégralité de la Masterclass d’Alexandre Aja est disponible sur le site MondoCiné.

Page Facebook France du film HORNS.

Retrouvez la vidéo de l’avant-première parisienne de HORNS en présence d’Alexandre Aja et Daniel Radcliffe :

HORNS, sortie en France le 1er octobre 2014.

Remerciements à Metropolitan Films, l’agence La Jungle, à Jeremy et David.

Article et photos par Elle.
Exceptées les photos marquées d’une * : copyright Metropolitan Films.

Photos : tous droits réservés. Ne pas utiliser sans autorisation préalable de leur auteur.

HORNS - Poster signed by Alexandre Aja Premiere in Paris - Go with the Blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

6 commentaires

  1. pas un mot sur Juno Temple? 🙁

    • Bonjour,

      Ne trouves-tu pas que cet article est déjà bien assez long ? 😉
      On a fait des choix. Mais on parlera de la comédienne dans notre critique du film 🙂

  2. Comme j’aurai aimé assisté à l’avant première!!!! Oh la chance ^_^

    • Coucou natieak,

      C’était effectivement une très chouette avant-première, très sympa de voir l’acteur Daniel Radcliffe être si enthousiaste de présenter HORNS !
      À bientôt !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top