Accueil / Cinéma / MANIAC : Elijah Wood is a maniac !

MANIAC : Elijah Wood is a maniac !

MANIAC 2012 affiche - Go with the BlogMANIAC réalisé en 1980 par William Lustig, fait partie de ces films d’horreur dont tout le monde parle et que finalement très peu ont vu. Il faut dire aussi que l’œuvre, élevée au rang de film culte, n’est pas forcément à mettre devant n’importe quels yeux.
Trente ans après sa sortie, MANIAC n’échappe pas à l’épreuve du remake. Elijah Wood endosse le rôle de Franck Zito, jeune homme solitaire qui a développé une obsession capillaire très (très très) particulière.

Encore un énième remake me direz-vous ?! … Oui, mais pas n’importe quel remake !

La communauté des fans de films d’horreur n’aime pas beaucoup qu’on touche à ses chefs d’œuvre. Intransigeants à l’extrême, les fans de ce cinéma ont toujours su faire honneur aux maîtres du genre et à leurs œuvres. MANIAC de William Lustig, sorti en 1980, est un film choc. Violent évidemment, mais aussi d’une extrême froideur et qui n’épargne rien au spectateur. S’attaquer au remake de ce film est un projet ambitieux et très risqué. Surtout, il faut être capable d’y apporter un souffle nouveau.

Alexandre Aja est à l’origine de ce remake. Réalisateur de HAUTE TENSION, MIRRORS et surtout du remake de LA COLLINE A DES YEUX en 2006, le français  réussit à imposer sa signature dans le cinéma d’horreur. Ici co-scénariste et producteur, il a confié la réalisation à son ami Franck Khalfoun.
Ce remake de MANIAC est riche de deux grandes idées de génie, n’ayons pas peur des mots. La première, c’est celle d’être allé chercher Elijah Wood pour le rôle principal. Physiquement totalement à l’opposé de Joe Spinell qui incarnait Franck dans l’original, le comédien américain tient sans doute un des plus grands rôles de sa carrière jusqu’à présent, tant sa performance est exceptionnelle. Son travail sur sa voix et sa diction est remarquable, et son regard magnétique saisit le spectateur de par sa froideur et son angoisse folle, pour ne le lâcher à aucun moment.

MANIAC 2012 - Go with the BlogMais ce regard nous apparaît à l’écran seulement à l’occasion de certains plans bien précis, car la seconde belle idée de ce remake, c’est de l’avoir entièrement réalisé en caméra subjective (procédé qui consiste à positionner la caméra à la place de l’acteur, pour donner à voir au spectateur exactement ce que voit le personnage). Cette méthode de réalisation, qui n’était pas du tout utilisée dans le film original, transforme et bouscule totalement la narration. Le spectateur se retrouve ‘dans la peau’ de Franck, incarné par Elijah Wood qui a tourné tous les plans en caméra subjective en portant l’appareil fixé sur lui ; les mouvements du personnage à l’écran sont donc réellement les siens. Ainsi, on est à la fois placé dans l’inconfort d’assister aux scènes telles que Franck les voit. Et en même temps, il y a dans cette position certes dérangeante, une certaine forme d’empathie qui naît à l’égard de ce personnage trouble, troublé et définitivement troublant.

MANIAC 2012 tournage - Go with the BlogCette version 2012 de MANIAC est une totale réussite car elle se nourrit de l’original pour développer encore davantage le personnage terriblement terrifiant de Franck. Avec une réalisation maîtrisée, intelligente et bourrée de plans sublimes, ce long-métrage s’appuie sur un Elijah Wood au diapason, et qui transcende son rôle.

À la différence de la science-fiction qui s’épuise depuis plusieurs années dans des remakes vides d’intérêt, le cinéma d’horreur prouve une nouvelle fois ici qu’il demeure un genre passionnant, capable de se renouveler, et en prise direct avec son époque.

MANIAC, sortie en France le 02 janvier 2013.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

7 commentaires

  1. Maniac
    Excellent film I saw at Cannes, with the team just invited to be involved in visual film, using pictures of models I realized (http://davidlaw.fr/). The careful plunges us into the world through the eyes of the killer, mannequins are ubiquitous, visual stifling. It is efficient and beautiful, this is what struck me the aesthetics of the image outside the norm, in reflections and mirrors … I agree and I love it.
    David Law

    The Interview for Maniac for Eklecty City
    http://www.eklecty-city.fr/interviews/interview-exclusive-du-photographe-du-prochain-film-dalexandre-aja-maniac



Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top