Accueil / Cinéma / QUAI D’ORSAY, réalisé par Bertrand Tavernier

QUAI D’ORSAY, réalisé par Bertrand Tavernier

Quai D'orsayQUAI D’ORSAY : tout un programme, un lieu synonyme de bien des curiosités !
Le ministère des affaires étrangères, ses secrets, ses rumeurs ses enjeux cruciaux, voici le décor du nouveau film de Bertrand Tavernier. Le réalisateur adapte la bande dessinée créée par Christophe Blain et Abel Lanzac (pseudonyme d’Antonin Baudry), qui est tout simplement le récit du passage de ce dernier au Quai d’Orsay aux côtés de Dominique de Villepin.
Le film raconte l’histoire d’Arthur Vlaminck, jeune diplômé de l’ENA et chargé du langage au ministère, c’est-à-dire d’écrire les discours pour Alexandre Taillard de Worms (Thierry Lhermitte). C’est l’occasion pour le jeune homme de découvrir les coulisses de la politique, les us et coutumes du milieu, et surtout de gérer le caractère et les susceptibilités de son ministre. Une partie de plaisir en somme …

Bertrand Tavernier nous offre ici une vraie belle comédie politique, à savoir qu’une grande partie de l’humour est basée sur des dialogues longs et savoureux, pleins de finesse et de subtilité. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’avoir fait Scienes-Po pour suivre ou adhérer à QUAI D’ORSAY !

Pour un tel film, il est indispensable d’avoir un casting d’excellence, car tout est dans le dosage du jeu, dans l’intonation pour clamer le texte. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le casting est formidable ! Raphaël Personnaz est convaincant et subtil, Thierry Lhermitte joue à la perfection ce ministre ingérable et ingrat. Personne ne le supporte, sauf Claude Maupas, étonnant Niels Arestrup tout en douceur, en retenue et en murmure. De l’aveu de Bertand Tavernier lui-même, c’était un vrai défi pour cet acteur qui a joué totalement à contre-courant. L’ensemble des autres collaborateurs du ministre sont également tous drôles dans leurs différents registres.

Quai d'orsay
L’histoire est captivante et très rythmée, servie par une réalisation parfaite (mais le talent de Bertrand Tavernier n’est évidemment plus à prouver). Nous plongeons véritablement dans les couloirs et les entrailles des ministères, et l’on découvre tout un univers inconnu du grand du public. QUAI D’ORSAY n’est bien entendu pas un film politique mais une comédie ; néanmoins ce long-métrage met à l’honneur les hommes de l’ombre, ceux que l’on ne voit pas à la télévision mais qui ont autant de mérite que ceux qui déclament les discours.

Quai d'orsay

Certains pourront reprocher le verbiage trop présent, mais inévitablement indispensable au genre. Il n’en reste pas moins que l’adaptation est réussie et que sans se tordre de rire – mais plutôt en souriant finement -, QUAI D’ORSAY nous offre un moment de cinéma malicieux et plaisant, grâce à des acteurs (et des actrices !) tous en très grande forme. Avec QUAI D’ORSAY, Bertrand Tavernier sème la tempête au ministère … pour notre plus grand plaisir !

QUAI D’ORSAY, sortie en France le 6 novembre 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top