Accueil / Cinéma / #CHEF, réalisé par Jon Favreau

#CHEF, réalisé par Jon Favreau

#CHEF - Go with the Blog - Affiche du FilmCarl Casper était un chef cuisinier voué à une grande carrière. Oui mais voilà, il était. Aujourd’hui, il est bridé dans un restaurant dont il ne peut choisir le menu, dirigé par un propriétaire avec lequel il n’est pas d’accord.
Un jour, un célèbre critique gastronomique sur le Net vient tester la cuisine du Chef Carl, et émet un avis dévastateur. Pour Carl, c’est un choc et aussi un déclic : il en a marre de tout donner pour ce restaurant au détriment de sa vie familiale, et notamment de son fils qu’il ne voit pas assez.
Carl Casper démissionne et cherche à alors prendre du recul. Et sa nouvelle voie, il la trouve dans un food truck ! S’associant avec son ex-femme et entraînant ses amis, il part à l’assaut des routes … et des papilles ! #CHEF nous entraîne alors dans un road trip culinaire étonnant et appétissant.

Comme son nom l’indique, #CHEF est un film qui met en avant la cuisine. Les couleurs, les sons, l’esthétique des plats préparés, tout est bien mis en scène et donne franchement envie ! On ressent de l’application dans la façon de filmer à la fois les aliments et les gestes des cuisiniers. Ce long-métrage rend hommage à l’art culinaire ainsi qu’au talent des cuisiniers, et c’est en cela un vrai régal pour les yeux. Il n’est pas toujours aisé de raconter la cuisine au cinéma et de la sublimer, mais #CHEF y parvient réellement.

Ce sont les cuisines cubaine et populaire qui sont principalement mises à l’honneur, et avec elles la chaude ambiance des Caraïbes et de sa musique. À ce sujet, la musique est très présente et participe pleinement à colorer l’atmosphère générale de #CHEF. La bande originale permet de donner du rythme bien évidemment, mais aussi de la variété aux nombreuses scènes de cuisine. Ainsi, on ne s’ennuie pas, et le film passe même assez vite, collant sur le visage du spectateur un sourire à toutes épreuves !

Chef - image du film

Derrière #CHEF il y a avant tout un homme, Jon Favreau, réalisateur et acteur principal, qui donne de sa personne à chaque instant. Si sa mise en scène est plutôt classique, elle ne fait cependant aucun faux pas et maintient un rythme plein d’entrain de bout en bout.
En tant qu’acteur, il est tout à fait convaincant en cuisinier amateur de bonne chair. On apprécie d’ailleurs l’ensemble du casting : John Leguizamo en meilleur pote, la délicieuse et irrésistible Sofia Vergara dans le rôle de son ex-femme, et le jeune Emjay Anthony pour jouer son fils. Et bien évidemment, on se réjouit des apparitions brèves mais si plaisantes et amusantes de Scarlett Johansson, Dustin Hoffman qu’on adore toujours retrouver au cinéma même dans un second rôle, et enfin l’incontournable Robert Downey Jr., fidèle parmi les fidèles de Jon Favreau !

Quant à l’histoire, sans être particulièrement surprenante (on peut même dire assez prévisible), elle tient néanmoins la route (pour un road trip, c’est le cas de le dire 😉 ), et elle ne manque pas de rythme. Surtout, elle échappe à tout mièvrerie, notamment dans la relation père-fils, et c’est une bonne nouvelle !

Enfin, l’une des petites trouvailles scénaristiques, c’est l’intégration des medias sociaux dans la narration, et notamment Twitter, ce qui confère une vraie touche de modernité à cette histoire.

#CHEF - image du film

Bourré d’énergie et de couleurs, et s’appuyant sur un casting impeccable, #CHEF est un vrai petit plaisir à l’ambiance festive ! Jon Favreau nous régale avec cet un appétissant road trip à la sauce cubaine, nous servant sur un plateau une comédie surprise tout à fait appréciable.

Page Facebook officielle du film #CHEF.

#CHEF, sortie en France le 29 octobre 2014.

Article rédigé par Lui.

#CHEF - visuel bandeau large image du film Jon Favreau - Go with the Blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

6 commentaires

  1. Sucess story et histoire familiale traités sur un ton léger (c’est une comédie), sans pathos ni habileté particulière et un gadget tweet qui s’intègre bien. Mais le plaisir -simple- est là. La sauce prend. Grâce aux plats préparés devant nous, plus gras que le scènario, mais tellement appétissants (on bave bcp, sauf sur le pain), les couleurs dans l’assiette, la musique latino qui relève l’ensemble. On ne saurait souhaiter plutôt bon film ou bon appétit.

    • Bravo Widescreen, tu as bien résumé ce film !
      En effet, on peut le dire malgré des ingrédients simples, la sauce prend et le résultat est plutôt alléchant et réussi.

      Merci à toi 🙂

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top