Accueil / Cinéma / WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL, réalisé par James Mangold

WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL, réalisé par James Mangold

Wolverine affiche du film

WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL a la délicate mission de nous faire patienter jusqu’au prochain X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST, qui arrivera sur les grands écrans en 2014. Wolverine est un des personnages les plus appréciés des X-Men, tant par les fans de Marvel que du grand public.
Cette fois-ci les péripéties du mutant aux griffes d’acier l’entraînent au Japon, terre alliant tradition et modernité, et également patrie des arts martiaux, propices aux combats. Et des combats, Wolverine va en avoir à mener, contre des adversaires redoutables (ninjas, mutant, samouraïs), mais aussi contre lui-même et surtout contre un nouvel ennemi : le risque de devenir mortel. En effet, c’est l’attractivité première de ce film, rendre Wolverine mortel face à des dangers toujours plus grands.


L’idée est aussi intéressante que périlleuse car il faut parvenir à garder une vraie adéquation entre la nécessité de mettre en scène des combats toujours plus grandioses, et le fait de rendre le personnage plus humain, donc plus fragile et plus prudent. Et le résultat est mitigé puisque finalement, cette idée conductrice du film est assez vite évacuée, et surtout se révèle exploitée de manière insuffisante. Le tombeau de Wolverine n’est pas près d’être habité …

Néanmoins, on peut dire que c’est pour la bonne cause puisque cela libère les scénaristes et le réalisateur James Mangold, leur permettant de nous offrir des cascades et des batailles spectaculaires ! Il faut reconnaître que dans ce registre le film répond au cahier des charges. L’action est très présente et bien mise en scène, les bagarres sont variées et longues.

Wolverine

Les effets spéciaux participent aussi à la réussite du spectacle proposé par ce WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL, notamment ceux concernant le héros lui-même et ses griffes, encore plus tranchantes et réalistes que dans le précédent opus X-MEN ORIGINS : WOLVERINE. Les efforts menés dans ce domaine permettent à ce long-métrage d’être efficace et distrayant sur les scènes les plus attendues, à savoir les scènes d’action.

L’humour est également présent de la même manière que pour le précédent film, à savoir par petites touches. On est très loin d’un IRON MAN, mais le côté un peu bougon et rustre de Logan est toujours source de quelques répliques amusantes.

wolverine

Si l’action est bel et bien là, la faiblesse de WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL provient des autres séquences assez longues et ennuyeuses. De manière générale, l’ensemble est plutôt long, on aurait aimé une version un peu plus condensée ou plus tonique. Là, il y a quelques moments assez lents voire monotones. Et puis toute la partie sur l’introspection du héros et les questions autour de l’honneur, la vengeance et le pardon, manque de relief et de profondeur pour être réellement intéressante.

Au final, WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL est un bon film d’action distrayant, même s’il faut avouer qu’il n’atteint pas toutes ses ambitions. Le projet en reste tout de même efficace grâce à de bonnes scènes de combats qui vont plaire au grand public.

WOLVERINE : LE COMBAT DE L’IMMORTEL, sortie en France le 24 juillet 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

  1. Ce film est très décevant. Il ne respecte que très peu le personnage de Wolverine issus des comics, sans parler des incohérences comme la sortie de ces griffes sans son facteur guérisseur …
    La scène de capture de Wolverine dans le village est tout simplement ridicule, Wolverine le chasseur, le roi du camouflage qui se présente en garant sa moto et en marchant au milieu de la route … sans commentaireS. Wolverine est un animal souple, capable de bondir et de faire des acrobaties, pas une scène ou il bondit sur quelqu’un…
    Le seul point positif est le charisme de Hugh Jackman, excellent acteur qui incarne vraiment bien le personnage mais malheureusement les scénarii des films à ce jour ne sont pas à la hauteur de l’acteur ni du personnage de BD, c’est fort dommage.

  2. Merci pour ton commentaire.
    Je suis d’accord au sujet de la scène « d’infiltration » en passant par le village. Elle est aussi inutile que ratée.

    Hugh Jackman porte le film, mais c’est bien dommage que ce personnage très intéressant ne bénéficie pas d’une meilleure adaptation au cinéma.

    À Bientôt sur Go with the Blog ! 🙂

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top