Accueil / Cinéma / THE AMAZING SPIDER-MAN, réalisé par Marc Webb

THE AMAZING SPIDER-MAN, réalisé par Marc Webb

Après le colossal succès de la trilogie de Sam Raimi, le personnage de THE AMAZING SPIDER-MAN fait peau neuve avec un reboot orchestré par Marc Webb, jeune réalisateur avec à son actif un unique long-métrage, 500 JOURS ENSEMBLE.

Nouveau réalisateur et aussi nouveau casting, exit donc Tobey Maguire et Kirsten Dunst qui laissent place à Andrew Garfield et Emma Stone. Une nouvelle équipe pour un grand défi, à savoir reprendre un personnage désormais devenu un habitué du grand écran.

L’histoire nous la connaissons, Peter Parker est un ado très timide et plutôt bon élève qui lors d’une visite dans un laboratoire expérimental, se fait piquer par une araignée aux gênes modifiés. À la suite de cela, il découvre peu à peu qu’il est doté de supers pouvoirs. À la différence de la précédente trilogie, on retrouve ici le personnage principal au lycée et non à l’université. Il est donc un peu plus immature, fougueux et moins sérieux.

D’entrée, le duo Emma Stone/Andrew Garfield fonctionne assez bien, tous deux incarnant avec assez de justesse leur rôle respectif. Pas de fausse note dans leur jeu, et ils parviennent assez rapidement à nous faire oublier le précédent casting.

Un autre « acteur » souvent incontournable dans les grosses productions actuelles est l’utilisation de la 3D. Force est de reconnaître que, bien que n’étant pas un grand fan de celle-ci, elle est pour une fois utilisée intelligemment et apporte réellement quelque chose, essentiellement sur toutes les séquences de combat ainsi que les passages en caméra subjective lors des déplacements de SPIDER-MAN entre les buildings.

Ce reboot ne se contente pas de repartir de zéro au niveau de l’histoire, c’est aussi une réécriture totale de la narration et de l’ambiance générale. En effet, THE AMAZING SPIDER-MAN est beaucoup plus édulcoré et moins sombre, tout y est traité de manière plus légère notamment en ayant recours à l’humour, beaucoup plus présent dans cette version de Marc Webb que dans celle de Sam Raimi, en particulier dans les scènes romantiques. De par ces ajustements, on comprend que le cœur de cible semble être un public plutôt adolescent.

Cette atmosphère un peu trop légère est pourtant aussi la faiblesse du film. Tout d’abord parce que les personnages ne sont pas suffisamment traités. L’absence du père par exemple est l’amorce du long-métrage, mais une fois Peter Parker devenu le super-héros que l’on connaît, ce thème passe très rapidement au second plan.
D’autre part, ce type de film ne peut fonctionner que grâce à un ennemi redoutable et intéressant. Or celui-ci est également peu captivant, on comprend mal ses ambitions et il manque de noirceur.

L’ambiance est moins sombre, les personnages moins torturés car tout est simplifié et traité de manière assez superficielle. Peut-être que ces faiblesses proviennent du manque d’expérience du réalisateur qui joue d’astuces pour combler certaines lacunes, comme par exemple filmer les scènes de combat uniquement de nuit ou dans des lieux très obscures.

Au final, cette nouvelle version cinématographique de SPIDER-MAN souffre de la comparaison inévitable avec la précédente qui avait fait un travail autour des personnages beaucoup plus prononcé. Néanmoins, THE AMAZING SPIDER-MAN reste un bon divertissement estival dans les salles obscures.

THE AMAZING SPIDER-MAN, sortie en France le 04 juillet 2012.

Article rédigé par Lui.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

  1. Critique très intéressante et que je partage dans l’ensemble. La légèreté délibérée du film en fait effectivement un film moins bouleversant, moins tragique que ne l’était celui de Sam Raimi. A cause de cela, il n’est pas un chef d’oeuvre mais s’en approche de peu car les acteurs, la mise en scène sont excellents. En tout cas ce reboot était vraiment très rafraichissant !
    Je vous invite à lire ma critique ici : http://entre-deux-films.over-blog.com/article-the-amazing-spiderman-ma-critique-du-film-108577473.html
    A bientôt !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top