Accueil / Cinéma / SALVO : morne plaine en Italie

SALVO : morne plaine en Italie

SALVO - Affich du filmDans une Italie mafieuse, Salvo est un homme des sales besognes, celles où tout le monde baisse la tête pour passer son tour … mais pas Salvo. Froid, solitaire et taciturne, il obéit et exécute.
À la poursuite d’une cible, il pénètre par effraction chez l’homme qu’il recherche, et l’élimine sans remords. Lors de cette mission, il tombe nez à nez avec Rita, la sœur de la victime. Belle, innocente, et surtout aveugle et incapable de le dénoncer, la jeune femme est épargnée par Salvo qui lui laisse la vie sauve. Mais cet acte d’humanisme se retourne très vite contre lui ; d’autant qu’il se laisse peu à peu gagner par ses sentiments. Et pour ne rien arranger de la situation, Rita retrouve miraculeusement la vue.

Le pitch de SALVO peut laisser penser au départ à un film d’amour mêlé d’un peu de science-fiction, ou du moins de surréalisme. Il n’en est pourtant rien. Ce long-métrage se veut plutôt une sorte de polar qui masque en réalité une histoire d’amour, dont on ne saisit absolument pas les tenants et les aboutissants. Et c’est là tout le problème : SALVO ne traite absolument pas son sujet, et passe même totalement à côté.
Alors que l’héroïne retrouve soudainement la vue, cela aurait pu nourrir une thématique intéressante, travaillée sous différentes formes ; mais apparemment cet évènement improbable semble être anecdotique pour le duo de réalisateurs Fabio Grassadonia et Antonio Piazza.

SALVO - Rita
Il devient donc difficile de suivre le parti pris des réalisateurs tant leur choix paraît grossier. Pourquoi amener cet élément (qui est tout sauf naturel) dans le récit, si c’est pour ne rien en faire, et pire l’ignorer comme s’il s’agissait d’une banalité (on parle tout de même d’une fille qui retrouve la vue comme par magie lorsque Salvo la touche !) ? …
Mais acceptons de passer ce point déjà fort singulier et troublant, et continuons tout de même d’essayer d’appréhender le propos de SALVO.

SALVO - photos du film

Malheureusement, là où cela devient très inquiétant, c’est que SALVO n’offre rien en contre-partie. La réalisation se veut être extrêmement réaliste, mais inévitablement cela vient buter avec cette histoire qui tient du miracle.
Le scénario est l’équivalent d’un court-métrage, pourtant sur la longueur c’est une souffrance pour le spectateur. Nous assistons à des scènes répétitives qui de surcroît n’aboutissent sur pas grand chose. Jusqu’à ce que la fin arrive et précipite les protagonistes dans des choix totalement hermétiques et incompréhensibles pour le spectateur, qui lui se sent tristement bien isolé et osons le dire, plutôt oublié.

SALVO, sortie en France le 16 octobre 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top