Accueil / Cinéma / PIÉGÉE, réalisé par Steven Soderbergh

PIÉGÉE, réalisé par Steven Soderbergh

Décidément Steven Soderbergh est très présent sur les grands écrans français en 2012, car avant de découvrir MAGIC MIKE en août, le voici avec PIÉGÉE, un film d’action assez original. En revanche, c’est une grande première pour Gina Carano, issue du milieu du kickboxing, qui décroche ici son premier rôle principal au cinéma.
Le réalisateur qui recherchait une comédienne capable de faire ses propres cascades, a eu un coup de foudre lorsqu’il a vu les combats de celle qui allait incarner sa future héroïne.

Toutefois pour épauler cette novice, le casting est assez impressionnant avec entre autres Michael Fassbender, Michael Douglas, Ewan McGregor et Antonio Banderas.

Gina Carano tient le rôle de Mallory Kane, agent très spécial effectuant toutes sortes de missions secrètes pour divers pays et à travers le monde. Séduisante, intelligente et surtout véritable arme à tuer, elle jouit d’une bonne réputation. Pourtant dès le début du film on la découvre traquée, en fuite, et surtout victime d’un complot dont elle ne connaît ni les raisons, ni les protagonistes aux manettes. Seule, en faisant à la fois preuve d’improvisation face aux évènements qui la rattrapent et en se remémorant les évènements passés, elle va tenter de démêler cette sombre histoire …

Si le scénario paraît très classique pour le genre, c’est en revanche dans le parti pris de la réalisation que PIÉGÉE se démarque. En effet, Soderbergh décide d’y apporter son univers visuel bien spécifique, et ce en dépit des codes habituels de ce type de film. Par exemple, les séquences de combats sont assez dépouillées, on évite absolument de nous montrer la scène sous tous les angles possibles et imaginables, le tout dans une réalisation frénétique proche d’un clip vidéo. Bien au contraire, le travail visuel est soigné, précis, et une attention toute particulière y est apportée.

Ce souci de vouloir transcender le genre se retrouve aussi par l’absence d’une musique assourdissante trop souvent proche des jeux vidéos. Les combats ont un aspect très réaliste car la bande son est presque exclusivement constituée du bruitage des contacts entre les acteurs dans leurs combats et du fracas des décors brisés.

Néanmoins, le film n’est pas dépourvu de faiblesses. Si l’affiche peut séduire par un casting impressionnant, dans les faits ça se passe autrement. Les seconds rôles, bien que nombreux sur le papier, sont finalement très peu présents à l’écran et leurs personnages très mal construits ; par exemple le rôle pourtant intéressant d’Antonio Banderas se cantonne à trois ou quatre scènes d’à peine quelques minutes.

À mentionner à propos du casting que Gina Carano s’en sort plutôt bien pour un premier vrai rôle au cinéma. Certes, elle est très impressionnante dans les scènes mettant en avant ses qualités athlétiques et sportives, mais elle a une certaine crédibilité lors des passages davantage dialogués. En revanche, le jeune Channing Tatum est quant à lui bien décevant.

Autre souci, la tension, élément nécessaire pour un film d’action ou de traque, est ici relativement absente, cela provient notamment du fait de l’absence d’empathie pour le personnage principal. On suit les évènements sans vraiment être captivés par la trame scénaristique et ses enjeux. Sans doute en partie parce que le style du réalisateur vampirise l’histoire et le rythme du film.

Le parti pris de Steven Soderbergh met le spectateur dans une situation délicate : soit il adhère pleinement au projet et trouve alors PIÉGÉE plaisant en raison de son regard frais, et ce en dépit de ses imperfections ; soit l’idée générale lui semble vite ennuyeuse et l’ensemble déçoit radicalement. Une chose est sûre, une fois de plus Soderbergh ne laisse pas indifférent !

PIÉGÉE, sortie en France le 11 juillet 2012.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Un commentaire

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top