Accueil / Cinéma / EFFRACTION, réalisé par Joel Schumacher

EFFRACTION, réalisé par Joel Schumacher

Joel Schumacher nous revient sur grand écran avec EFFRACTION, film de suspens et d’action qui est l’occasion de réunir un duo d’acteurs assez lourd, à savoir Nicolas Cage et Nicole Kidman.

L’histoire est simple : une famille fortunée, le père négociateur en diamants, débordé par son travail, son épouse, architecte et lasse de sa vie de couple, et une ado rebelle qui fait gentiment sa crise d’autorité. Ce petit monde vit néanmoins assez paisiblement, jusqu’au soir où des cambrioleurs pénètrent dans leur maison archi sécurisée, pour une tentative de home-jacking …

À quoi peut-on s’attendre avec  ce long-métrage ? Malheureusement, à une somme de déceptions ! Commençons par ce qui est mis en avant par l’affiche, le duo Cage/Kidman … qui ne fonctionne absolument pas. Les deux acteurs rivalisent au concours du plus mauvais (avantage Nicolas Cage peut-être). De manière générale, c’est tout le casting qui joue complètement faux ; mais on peut leur accorder le fait d’incarner des personnages grotesques qui manquent cruellement de crédibilité, à l’image des situations qui s’enchaînent d’ailleurs.

Parce que le gros point noir de cette histoire, c’est qu’ EFFRACTION est censé nous narrer un cambriolage qui tourne mal, par la faute des propriétaires récalcitrants. Or, on a affaire à des cambrioleurs qui ne cessent de gesticuler et parler dans tous les sens, et s’agitent pour pas grand chose. Si bien que l’on a l’impression de voir quasiement du théâtre de boulevard et non un home-jacking ! Et le pire arrive quand les victimes s’y mettent à leur tour, en rien cela ne ressemble à une séquestration d’individus. Les personnages se promènent allègrement à travers toute la maison pour des petites embrouilles de pacotille.

Rien n’est crédible ici, et c’est cela qui empêche de suivre l’aventure avec intérêt. Les braqueurs qui paraissent au départ extrêmement préparés et organisés, se révèlent très rapidement totalement amateurs ; les retournements de situations sont risibles et parfois incompréhensibles. Quant à la psychologie des personnages, elle est terriblement incongrue et ne tient pas de debout, toujours ce problème de crédibilité. Les protagonistes agissent n’importe comment, semblent apprécier buter dix fois sur le même problème et nous offrent des bouleversements qui frisent le ridicule. L’un des braqueurs est d’une invraisemblance folle, invraisemblance que tente de nous justifier le réalisateur avec des flashbacks d’une laideur et d’une sottise qui laissent pantois le spectateur …

EFFRACTION cumule les erreurs tant sur le plan scénaristique, celui de la mise en scène, ou encore celui de la direction d’acteurs, qui pour leur défense, ne peuvent pas faire grand chose avec de tels personnages et de tels dialogues.
N’insistons pas davantage sur toutes ces défaillances, après tout on ne tire pas sur une ambulance, et l’essentiel est de comprendre qu’il faut vite passer son chemin sur ce grand raté.

EFFRACTION, sortie en France le 18 juillet 2012.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top