Accueil / Cinéma / FLIGHT, réalisé par Robert Zemeckis

FLIGHT, réalisé par Robert Zemeckis

Flight - Affiche du film FLIGHT annonce le grand retour de Robert Zemeckis à un cinéma plus traditionnel, laissant de côté les films d’animations après quelques essais peu intéressants. C’est donc plutôt ici au réalisateur de FORREST GUMP ou de SEUL AU MONDE auquel nous avons à faire.
Il confie à Denzel Washington le rôle de Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné qui un jour, sauve miraculeusement du crash le vol 227 par une manœuvre incroyable. Aux yeux de tous il est un héros, un sauveur ! … Mais tout devient très vite compliqué quand les résultats de ses analyses de sang au moment du vol, révèlent qu’il était sous l’emprise de l’alcool et la drogue …


Bien que l’affiche et le titre de ce long-métrage laissent penser à un film sur l’aviation, ça n’en est absolument pas le thème principal. Le crash de l’avion – dont on connaît par avance l’issue positive – n’est qu’un prétexte pour aborder un sujet grave, l’alcool et surtout son addiction.

Néanmoins, FLIGHT s’ouvre donc avec ce fameux accident, et il faut reconnaître que c’est l’occasion pour Robert Zemeckis de nous montrer une fois de plus toute l’étendue de son talent. La scène du crash est incroyable de tension, de crispation et de stress. Tout l’accident se déroule à bord de l’avion, essentiellement à l’intérieur du cockpit. Bien que le personnage de Whip Whitaker utilise des termes techniques pendant toute cette séquence, on comprend parfaitement la situation, les risques et les actions du pilote. On assiste sans doute à la meilleure scène d’accident aérien du cinéma jusqu’à présent ! Une séquence époustouflante, qui a le mérite de tout de suite remettre les pendules à l’heure. Robert Zemeckis n’a rien perdu de sa fougue et de sa maîtrise formelle.

La suite du film traite conjointement de l’alcoolisme et de la rédemption, par le biais du procès autour de la responsabilité de l’accident, procès qui prend ensuite le pas sur le film d’action du départ. Ces deux thématiques sont abordées de manière intelligentes et incitent le spectateur à la réflexion.
L’alcoolisme est véritablement présenté sous l’angle de la maladie, d’une pulsion incontrôlable et faussement maîtrisée par sa victime. Le héros est ici quasiment dans un état d’ébriété permanent, et il semble vainement apprécié la chose ou en tout cas vivre avec, dans une fausse acceptation. C’est cette approche intéressante et pertinente qui est véritablement privilégiée, et cela confère une réelle originalité à FLIGHT.

Flight - FilmDe la même manière, le procès permet une réflexion philosophique autour de la question de la rédemption, morale ou religieuse. Pour permettre cette réflexion, le réalisateur s’entoure d’une pléiade d’acteurs qui servent totalement son propos. Commençons par Denzel Washington, impeccable dans un rôle très tourmenté. Il est extrêmement convaincant et crée une véritable empathie pour de son personnage. C’est une prestation époustouflante, le comédien américain nous tient en haleine de manière remarquable !

Les rôles secondaires ne sont pas non plus en reste, avec notamment Kelly Reilly dans le pendant féminin du héros, une camée qui elle tente de s’en sortir. Don Cheadle est également de la partie et interprète l’avocat du pilote. Enfin, notons une fois de plus l’excellente prestation de John Goodman, seul personnage apportant une touche humoristique dans cet univers, avec un rôle incroyable qui ne laissera personne indifférent.

Flight - Goodman

Malgré tout cela, FLIGHT n’est pas complètement exempt de défauts, et le film traîne un peu en longueur. Le récit s’essouffle passé ses deux tiers ; il trouve néanmoins un sursaut salvateur grâce au procès et une fin à suspens avec quelques rebondissements bien sentis (même si on regrette un atterrissage franchement moralisateur).
Toutefois, pour la réalisation et le casting en très grande forme, FLIGHT est un bon film, intelligent et émouvant, et l’on garde un plaisir intact à retrouver monsieur Zemeckis, un réalisateur qui a toujours su nous faire aimer les salles obscures.

NB : Évitez tout de même de regarder le film avant de prendre l’avion.

FLIGHT, sortie en France le 13 février 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Un commentaire

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top