Accueil / Cinéma / THE WALK : les Deux Tours de Philippe Petit

THE WALK : les Deux Tours de Philippe Petit

THE WALK - Affiche film Robert Zemeckis Sony Pictures - Go with the BlogRéalisateur de films mythiques comme FORREST GUMP, la trilogie RETOUR VERS LE FUTUR, ou encore SEUL AU MONDE, Robert Zemeckis s’empare cette fois-ci d’un sujet plutôt étonnant puisqu’il met en scène avec THE WALK le défi totalement fou du français Philippe Petit ! En 1974, ce jeune funambule décide de marcher sur un fil entre les deux tours du World Trade Center fraîchement construites !

Robert Zemeckis s’était déjà inspiré d’une historie vraie pour FLIGHT sorti en 2013, sa précédente réalisation. Il est vrai que le réalisateur a longtemps œuvré dans des univers futuristes, fantastiques, imaginaires. Mais il semble depuis quelques temps vouloir se tourner vers un cinéma plus réaliste, sans perdre pour autant toute la maestria de sa mise en scène !

Réunissant un casting franco-américain avec Joseph Gordon-Levitt, Clément Sibony et Charlotte Le Bon notamment, THE WALK retrace une histoire absolument incroyable, entre rêve et folie, et aussi une aventure humaine époustouflante.

Retrouvez toutes nos photos de l’avant-première de THE WALK à Paris avec toute l’équipe du film.

Le nom de Philippe Petit ne vous dit peut-être pas grand chose de prime abord, mais si on vous parle d’un type un peu fou qui a marché sur un fil entre les deux flèches de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, entre les deux tours du World Trade Center, ou encore au sommet du Harbour Bridge de Sidney, vous devez forcément en avoir entendu parler !
Le funambule français s’était fait une spécialité au début des années 70 de réaliser des performances dangereuses, démesurées et surtout illégales, au sommet d’édifices connus mondialement et hautement symboliques. Mais son pari le plus dingue, il le réalise en 1974 lorsqu’il décide de marcher sur un fil entre les deux bâtiments du World Trade Center de New York, qui viennent à peine d’être terminés. À cette époque, celles que l’on va vite surnommer « les Tours Jumelles » sont alors les édifices les plus hauts du monde.
THE WALK - Image 2 du film Robert Zemeckis Sony Pictures - Go with the Blog
THE WALK n’est pas tout à fait un biopic de Philippe Petit, mais se concentre plutôt sur son défi et sa performance illégale de 1974. C’est l’acteur américain Joseph Gordon-Levitt qui se glisse dans les chaussons du funambule, entouré comme on l’a dit de plusieurs comédiens francophones.
Pour ce film, Gordon-Levitt a beaucoup travaillé son français et sa diction : on savait déjà que l’acteur parlait un peu français, mais ici il a une prononciation presque parfaite, et Robert Zemeckis a eu la bonne idée de respecter un minimum de véracité dans son film, en faisant souvent parler ses acteurs en français (même si un petit subterfuge du scénario fait qu’ils parlent aussi pas mal en anglais).

Joseph Gordon-Levitt a énormément travaillé son rôle et on le sent très clairement. Tant physiquement, dans sa manière de se mouvoir, que dans ses postures de funambule, le comédien est tout bonnement impeccable !
Autour de lui, le reste du casting remplit également très bien sa mission, du chevronné Clément Sibony toujours plein de spontanéité, au jeune César Domboy jolie révélation du film, en passant par Charlotte Le Bon qui tient le rôle d’Annie, la petite amie et soutien de la première heure de Philippe Petit.
THE WALK - Image 6 du film Robert Zemeckis Sony Pictures - Go with the Blog
Au fur et à mesure que le récit progresse, THE WALK devient petit à petit un film de bande, voire pas loin du film de casse, lorsque toute la troupe autour du personnage de Philippe Petit échafaude un plan complexe pour organiser techniquement le challenge imaginé par le funambule au sommet du WTC.

Mais au-delà de tout ça, THE WALK se révèle surtout comme un film passionnant, intense et vibrant, qui nous restitue merveilleusement l’appétit vorace et l’envie de vivre ses rêves de Philippe Petit ! On est totalement embarqué dans ce projet dément qui prend alors vie sous nos yeux.
THE WALK - Image 7 du film Robert Zemeckis Sony Pictures - Go with the Blog
Mais le réalisateur Robert Zemeckis n’en oublie pas d’être un metteur en scène au service de l’image comme il l’a toujours été, et s’il s’est emparé de cette histoire en particulier, c’est aussi pour donner au spectateur un peu de rêve sur le grand écran ! On comprend bien que c’est ce qui l’intéresse dans cette épopée et dans le parcours du funambule français, cette soif jamais rassasiée d’aller au bout de ses rêves et d’y croire toujours, quoi qu’il puisse arriver.

Ce rêve, Robert Zemeckis nous le fait vivre en livrant avec THE WALK un film prodigieusement mis en scène, où l’image est totalement au service du récit. Visuellement épatant et étourdissant, THE WALK nous entraîne au plus près des pas de Philippe Petit sur son fil, et on vibre pleinement avec le personnage au moment où il entreprend la traversée entre les Deux Tours, à plus de 400 mètres de haut !
THE WALK - Image 10 du film Robert Zemeckis Sony Pictures - Go with the Blog

Rarement un film aura aussi bien exploité la 3D qui est ici exceptionnelle ! Au cœur d’une aventure humaine à peine croyable (et pourtant bien réelle), THE WALK embarque le spectateur dans une histoire débordante de passion et de folie (dans tous les sens du terme), où les sensations fortes sont au rendez-vous !
S’appuyant sur un casting vraiment fabuleux, un récit d’une grande intensité, et une mise en scène épatante, THE WALK n’est rien de moins qu’un très grand film, un énorme coup de cœur pour nous en 2015.

Par ailleurs, Robert Zemeckis réussit avec beaucoup d’intelligence et de subtilité à donner une résonance très contemporaine à cette histoire de 1974, tout particulièrement dans une ultime séquence émotionnellement forte et très symbolique (on ne veut pas trop en dévoiler, mais on parle ici du moment où Philippe Petit se voit attribuer une carte visiteur spéciale tout à la fin).
On le dit alors en toute sincérité, mais THE WALK est pour nous le film Post-11 Septembre le plus bouleversant qu’on ait vu jusqu’à présent.

Retrouvez toutes nos photos de l’avant-première THE WALK à Paris avec toute l’équipe du film.

NB : Vous l’aurez compris, une fois n’est pas coutume, mais le film est à voir absolument en 3D.

THE WALK, sortie en France le 28 octobre 2015.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

  1. Un énorme coup de coeur pour ce film, qui est vraiment époustouflant,de par son casting, et surtout par la performance incroyable de Joseph Gordon Levit. Je ne savais pas qu’il parlait aussi bien le français. Certaines scènes sont carrément surréaliste (celle où en particulier il s’allonge). Bref comme vous le dites pour moi c’est un des films coup de coeur de 2015. Je l’ai vu en 2D car je ne supporte vraiment pas la 3D et je ne le regrette vraiment pas. A la fin j’avais presque le vertige

    • Coucou Eleane,

      Merci beaucoup de faire partager ton enthousiasme pour THE WALK, ça nous fait super plaisir car on a vraiment adoré ce film !! 🙂

      Comme tu le dis, THE WALK est vraiment porté par son excellent casting, y compris tous les seconds rôles (je n’ai pas parlé de tout le monde dans mon article, mais ils sont tous impeccables). Et la mise en scène est époustouflante !
      Moi non plus je n’aime pas la 3D, mais là je dois reconnaître qu’elle est totalement au service de l’histoire, c’est très rare !

      Mais si tu as déjà eu le vertige en voyant le film en 2D, alors il valait mieux que tu ne le vois pas en 3D, ta tête aurait carrément tourné ! 😉

      À très bientôt sur Go with the Blog. 🙂

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top