Accueil / Cinéma / TOUT NOUS SÉPARE : la guerre des mondes

TOUT NOUS SÉPARE : la guerre des mondes

Réalisé par le français Thierry Klifa, TOUT NOUS SÉPARE est un film qui a fait parler de lui car il signe les premiers pas au cinéma du jeune rappeur Nekfeu, de son vrai nom Ken Samaras.
Devenu un véritable phénomène du rap en France en moins de cinq années, Nekfeu a d’abord officié dans plusieurs collectifs de rappeurs, avant de publier un premier album solo en 2015 certifié disque de diamants ! Le jeune homme, né dans les Alpes Maritimes et qui a grandi ensuite dans le 15ème arrondissement de Paris, avait manifesté un intérêt pour le cinéma lorsqu’on lui posait la question en interview, sans pour autant en faire une priorité ou une ambition.

Pour son premier film comme acteur, Nekfeu se retrouve extrêmement bien entouré par Catherine Deneuve (excusez du peu !), Diane Kruger et Nicolas Duvauchelle. TOUT NOUS SÉPARE, dont l’histoire se déroule entre Sète et Perpignan, propose l’improbable rencontre (ou confrontation) de mondes opposés, celui d’une bourgeoisie de province et celui de jeunes gars un peu paumés de la cité voisine. Complices, adversaires, ennemis, partenaires, ces individus – hommes et femmes – qui n’auraient jamais dû se côtoyer, se retrouvent bien malgré eux sur la même pente glissante.

Louise (Catherine Deneuve) vit seule avec sa fille Julia (Diane Kruger) dans une grande demeure provinciale, depuis le décès de son mari et chef d’entreprise, dont elle a repris les affaires. Julia supporte très mal les cicatrices laissées sur son corps par un terrible accident, qui l’a aussi partiellement handicapée d’une jambe. La jeune femme se réfugie dans la consommation excessive de médicaments ou de drogues pour atténuer la douleur (tant physique que psychologique), et se perd dans une relation amoureuse violente et malsaine avec Rodolphe (Nicolas Duvauchelle), une petite frappe de la cité voisine. Mais lorsque les choses tournent mal et que Julia tue accidentellement Rodolphe, c’est alors à Ben (Nekfeu), un ami du garçon, que les deux femmes vont avoir à faire …

On l’a bien compris, tout oppose ici les personnages féminins aux personnages masculins : leurs conditions sociales, leurs manières de vivre, leurs personnalités, leurs conception de l’existence … Cette opposition, cette confrontation même, le réalisateur Thierry Klifa la matérialise de toutes les manières possibles : en opposant leurs lieux de vie (une maison isolée aux pièces trop grandes Vs une cité bouillonnante de vie aux logements étriqués), leurs langages, leurs tenues (les couleurs par exemple).

Mais TOUT NOUS SÉPARE ne se contente pas de mettre bêtement en scène la guerre de mondes si séparés justement. Le film s’attache avant tout à ses personnages, à ce qui pourrait bien les lier en dépit de leurs si profondes différences. En d’autres mots, et si ces personnes qui ne vivent pas dans les mêmes mondes, étaient finalement plus proches qu’elles ne le pensent ? …

Si la progression du récit de TOUT NOUS SÉPARE nous entraîne petit à petit dans un thriller assez bancal et pas toujours bien mené en terme de rythme, le film est plus intéressant à observer dans ce qu’il donne voir des personnages. Car on ne va pas se mentir, ce n’est pas tant l’intrigue qui semble intéresser ici le réalisateur, que le plaisir de filmer ses actrices et ses acteurs et de les faire se confronter.

Le ton n’est pas toujours très juste dans TOUT CE QUI NOUS SÉPARE, et parfois certaines scènes se révèlent un peu poussives ou mal orchestrées. Si Nicolas Duvauchelle et Diane Kruger sont impeccables, Catherine Deneuve en fait parfois un peu trop, et il semble bien qu’elle ne soit pas toujours très bien dirigée ici. Accablée elle-même par moments par sa stature d’actrice française matriarche, elle manque de lâcher-prise et de mesure, mais on a davantage envie d’adresser ses reproches au réalisateur et à sa vision du personnage, qu’à l’actrice elle-même.

En revanche, il faut bien l’avouer, la confrontation tant attendue entre Catherine Deneuve et Nekfeu tient toutes ses promesses. Sans aller jusqu’à dire qu’il crève l’écran, le garçon s’en sort vraiment pas mal pour cette première fois en tant qu’acteur.
Mieux, il réussit vraiment à instaurer une relation singulière entre son personnage et celui de Catherine Deneuve, et c’est bien cette relation évoluant tout au long du film, qui retiendra le plus notre attention.

Imparfait, TOUT NOUS SÉPARE échoue à être le thriller implacable qu’il prétend être, même si quelques séquences violentes nous rappellent qu’on n’est pas là non plus pour plaisanter.

En revanche, il offre à l’ensemble de son casting (les seconds rôles inclus) un espace d’expression intéressant où chacun trouve l’occasion de nous rappeler son talent. Surtout, on en retient cette relation ambiguë, paradoxale, complexe mais au final touchante entre une femme revenue de tout, et un jeune type pas forcément bien sous tout rapport mais qui a peut-être le droit à une seconde chance.

Page Facebook du film TOUT NOUS SÉPARE.

TOUT NOUS SÉPARE, sortie en France le 08 novembre 2017.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top