Accueil / Cinéma / THE CIRCLE : un cercle imparfait

THE CIRCLE : un cercle imparfait

Après LA BELLE ET LA BÊTE de Disney sorti un peu plus tôt cette année, l’actrice Emma Watson squatte à nouveau nos écrans avec THE CIRCLE.

Changement complet de décor et d’ambiance avec ce thriller d’anticipation basé sur le roman dystopique du même nom, signé de l’auteur américain Dave Eggers. Dans un futur proche (voire carrément dans le présent, non ?!), la société The Circle spécialisée dans les nouvelles technologies et les réseaux sociaux, engage Mae Holland (Emma Watson), pour qui intégrer cette énorme entreprise est une opportunité en or !
Tandis que Mae prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l’entreprise Eamon Bailey (Tom Hanks), l’encourage à participer à une nouvelle expérience au sein de The Circle : ce projet bouscule alors les limites de la vie privée et de la vie sociale exposée aux autres, et les choix de Mae dans son quotidien impactent désormais considérablement la vie de sa famille, ses amis, voire bien au-delà …

Est-ce que l’adaptation cinéma de THE CIRCLE n’arriverait-elle pas un peu trop tard ? …. C’est la question que l’on a immédiatement envie de se poser en regardant ce film. Le pitch officiel de THE CIRCLE nous parle d’une histoire qui se déroule dans un futur proche, mais qui finalement ressemble tout simplement à notre présent. De plus, cette société The Circle n’est rien d’autre qu’un mix entre Google Inc. et Facebook.

Si ces éléments peuvent paraître anecdotiques, le récit lui-même souffre cependant du même décalage, et par conséquence d’un certain dysfonctionnement. En effet, alors qu’il devrait être question ici de dépeindre un futur proche potentiellement angoissant pour le spectateur, miroir de ce que pourrait très vite devenir nos sociétés modernes et nos comportements de vie à chacun, ce récit se révèle finalement contemporain. Ce qui est raconté ici, c’est quasiment déjà ce que l’on connaît tous des réseaux sociaux, de l’hyper-exposition de soi-même et de sa propre vie, et toutes les conséquences néfastes et les dérives aberrantes qui existent déjà.

Ainsi, THE CIRCLE manque totalement son objectif de thriller d’anticipation, puisqu’il n’anticipe pas grand chose. D’autre part, rien ne converge vraiment à angoisser, effrayer, et donc interroger le spectateur, qui assiste finalement à ce qu’il connaît déjà au quotidien sur les réseaux sociaux.

Alors certes à la fin du film, il y a bien la proposition d’une technologie d’hyper-connectivité qui peut sembler moderne et ‘futuriste’, mais c’est bien trop peu et bien trop tardif dans le déroulé de la narration.

Par ailleurs, les carences de THE CIRCLE se retrouvent également dans sa mise en scène sans grande originalité et sans réelles idées pertinentes, dans des personnages caricaturaux, et une direction d’acteurs pas franchement convaincante. Seul Tom Hanks retient ici notre attention dans son rôle à la croisée d’un Steve Jobs et d’un Mark Zuckerberg, mais c’est à peu près tout.

On voit bien la tentative ici de questionner des thématiques fortes et totalement d’actualité comme la limite entre la vie privée et la vie publique, la nécessité de préserver l’intimité de chacun, de préserver les siens, la surexposition de sa propre vie, la limite entre savoir pour aider et savoir pour savoir, l’omniprésence des autres par les liens sociaux virtuels, ou encore la dimension Big Brother que peuvent prendre les réseaux sociaux …

Il y avait de quoi aborder des sujets très intéressants et en parfait écho avec nos vies modernes et connectées. Mais THE CIRCLE manque cruellement d’originalité, de profondeur, de pertinence sur ces sujets, et au bout du compte, le film n’apporte strictement rien à un éventuel débat.

NDLR : À noter la présence (totalement improbable) du musicien et chanteur Beck dans le film, au cours d’une séquence où il donne un concert dans les jardins de la société The Circle ! Ça fait toujours plaisir aux fans (dont on fait partie), mais on n’a toujours pas compris ce qu’il faisait là.  😀

THE CIRCLE, sortie en France le 12 juillet 2017.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top