Accueil / Cinéma / LA NINA DE FUEGO : le thriller rose, rouge, noir

LA NINA DE FUEGO : le thriller rose, rouge, noir

LA NINA DE FUEGO - Affiche France 2015 - Go with the BlogAyant remporté de nombreux prix dont le Goya 2015 de la meilleur actrice, LA NINA DE FUEGO réalisé par le madrilène Carlos Vermut, nous surprend très agréablement ! LA NINA DE FUEGO nous raconte l’histoire de plusieurs personnages qui vont finir par entrer en collision. Barbara est une jeune femme fragile et psychologiquement instable. Luis fait sa rencontre et la fait chanter, afin d’obtenir l’argent nécessaire à l’achat de cadeaux pour sa fille atteinte d’un cancer. Barbara commence à sombrer et à se mutiler aussi bien physiquement que psychologiquement. Damian, une ancienne connaissance de Barbara, décide alors de la venger et de s’en prendre à Luis.
Luis arrivera t-il à satisfaire sa fille ? Qu’arrivera t-il ensuite à la mystérieuse Barbara ?

Le premier tiers du film nous permet de découvrir et de connaitre les principaux protagonistes, rendant ainsi la suite du récit palpitante et prenante. Car les personnages ont tous leurs propres problèmes : Luis veut tout faire pour rendre sa fille heureuse, et il vit mal le cancer de sa fille.
Barbara quant à elle, est instable psychologiquement, et fragile physiquement. Elle va se faire manipuler et voler assez facilement par Luis.
LA NINA DE FUEGO - Image du film 3 Espagne Spain - Go with the BlogLA NINA DE FUEGO nous montre jusqu’où une personne désespérée est capable d’aller. Chaque personnage est ici bien travaillé et approfondi, ils sont tous intéressants et rendent ainsi le film encore plus touchant.

On a de l’empathie pour tous les personnages, hormis Damian qui est un peu en retrait pendant une grande partie du film. On aurait sans doute apprécié avoir plus d’éléments sur ce personnage.

Néanmoins, l’empathie que l’on éprouve pour les personnages s’avère être l’une des grandes forces de ce film ! La petite fille de Luis, Alicia, est sans aucun doute le personnage qui suscitera le plus d’émotions chez le spectateur. Et la fin nous choque et nous émeut … (mais l’on n’en dit pas davantage).

LA NINA DE FUEGO - Image du film 1 Espagne Spain - Go with the Blog

Les acteurs du film se montrent tous très bons ! L’actrice Bàrbara Lennie (interprétant le personnage de Barbara) va vous surprendre, et vous entraîner dans ses activités plus que tordues …

Il n’est pas évident de vous raconter les enjeux et les intrigues sans gâcher les surprises que nous offre ce film … !
On peut en tout cas vous dire que LA NINA DE FUEGO oscille entre humour noir et scènes glauques. Ce mélange fonctionne effroyablement bien, et renforce particulièrement l’impact de la scène finale, terriblement magnifique ! Attention aux âmes sensibles, cette scène est susceptible de vous faire pleurer à chaudes larmes.
LA NINA DE FUEGO - Image du film 2 Espagne Spain - Go with the Blog

Par ailleurs, la musique tient un rôle important tout au long du film, et accentue la décadence des personnages. La musique japonaise (la J-Po, abréviation pour pop japonaise) est l’un des éléments qui confère cette tristesse à la fin de l’histoire.

LA NINA DE FUEGO bénéficie d’un rythme bien dosé : les cuts sont effectués intelligemment afin de laisser une part de mystères sur certaines scènes (comme par exemple pour la scène de la porte au lézard).
LA NINA DE FUEGO - Image du film 4 Espagne Spain - Go with the Blog

Jouant avec nos nerfs du début à la fin, ce thriller dramatique nous émeut avec succès. Aux faux airs de COLLISION (sorti en 2005), LA NINA DE FUEGO nous prouve une fois de plus la créativité et la vivacité du cinéma espagnol. Une véritable expérience cinématographique que nous vous recommandons vraiment fortement.

LA NINA DE FUEGO, sortie en France le 12 août 2015.

Page Facebook officielle de LA NINA DE FUEGO.


Article rédigé par Théotime.
LA NINA DE FUEGO - Bandeau Large Gros Plan Image du film Espagne Spain - Go with the Blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

4 commentaires

  1. Excellentissime film espagnol. Et pour une fois le titre en français est meilleur que le titre original « Magical girl ». La musique flamenco « la niña de fuego » est envoûtante on sent venir la mise à mort…
    Décidément le cinéma espagnol est en plein renouveau, après « la Isla Minima », c’est un cinéma qui ose…J’espère pouvoir dire un jour la même chose du cinéma français.

    • Hello Clo,

      Je suis content que le film t’ai plu. Tout comme toi, j’ai été agréablement surpris par le répertoire musical que nous offre ce film. 🙂
      Il ne faut pas perdre espoir !
      Le cinéma français ose mais beaucoup moins en ce moment… il faut être patient, la machine va se remettre en route 😉

      Merci d’avoir exprimé ton ressenti sur le film, ça fait plaisir ! 🙂

      A bientôt sur @GoWith_theBlog !

  2. J’ai aperçu la nina mais pas le fuego. Si l’histoire de la petite fille est émouvante, la quête du père semble dérisoire et peu crédible (un unique costume serait vendu depuis bien longtemps), comme d’autres éléments du scénario. Plus alambiqué que véritablement complexe, il faut attendre il faut attendre la rencontre des personnages masculin principaux pour que le film sorte de sa torpeur. Là le film devient noir, fort et désespéré. Mais c’est déjà un peu tard.
    Pour les cuts, c’est peut-être parce qu’il n’y a rien d’écrit, rien a montrer… Ce faux complexe.

    • Hello Widescreen,

      Je ne suis pas d’accord avec toi, je trouve que justement le film gagne beaucoup grâce aux développement des personnages aux début.
      Pour ma part, je trouve que les cuts accentuent le coté mystérieux et glauque des évènements auxquels sont confrontés les personnages.

      Chacun sa vision du film…

      Merci pour ton commentaire ! 🙂

      A bientôt sur @GoWith_theBlog !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top