Accueil / Cinéma / À LA POURSUITE DE DEMAIN : retour vers un autre futur

À LA POURSUITE DE DEMAIN : retour vers un autre futur

TOMORROWLAND A LA POURSUITE DE DEMAIN - Affiche définitive France Disney George Clooney - Go with the BlogCela faisait un petit moment que Disney n’avait pas mis en chantier un film de pure science-fiction hors animation, sans doute depuis TRON L’HÉRITAGE sorti en France début 2011. À LA POURSUITE DE DEMAIN (titré en version originale TOMORROWLAND) est un projet sur lequel Disney mise beaucoup, ambitieux à bien des égards.

Directement inspiré par l’univers Tomorrowland des Parcs d’attractions Disneyland, À LA POURSUITE DE DEMAIN raconte la rencontre improbable entre Casey (Britt Robertson), une adolescente passionnée par le monde scientifique, un peu rebelle, téméraire mais surtout optimiste, et Frank (George Clooney) autrefois inventeur de génie mais qui a perdu toutes ses illusions.
Bon gré mal gré, ils s’embarquent ensemble dans une aventure périlleuse : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace … Mais Tomorrowland existe t-il vraiment, ou bien seulement dans l’imagination de Casey et Frank ?

À LA POURSUITE DE DEMAIN est un vrai grand film d’aventures pour toute la famille, qu’on se le dise ! Grand film car il se donne les moyens de son ambition, et vise clairement haut.
Sans mauvaise prétention non plus, ce long-métrage scénarisé et réalisé par Brad Bird (à qui l’on doit notamment LES INDESTRUCTIBLES en 2004 et le génial RATATOUILLE sorti en 2007), embarque les spectateurs dans un incroyable voyage parallèle entre rêve, illusion et idéalisme, où l’aventure et l’action sont les maîtres-mots !
TOMORROWLAND A LA POURSUITE DE DEMAIN - Image 6 du film Disney George Clooney - Go with the Blog

Très rythmé pendant au moins les deux tiers du récit, À LA POURSUITE DE DEMAIN nous entraîne dans des péripéties parfois surprenantes, souvent rocambolesques (on citera par exemple la séquence à Paris, au sommet de la Tour Eiffel … mais chut, on n’en dit pas davantage), menées en tout cas tambour battant. Dans ce film d’aventures fantastique au scénario faussement scientifiquement complexe, on passe d’un monde à un autre, d’un décor à un autre, d’un lieu à un autre en un claquement de doigt !

D’ailleurs justement, l’un des points particulièrement intéressants du film, c’est son parti-pris délibérément rétro-futuriste que l’on retrouve dans les décors, les costumes, et d’une manière générale dans la représentation du futur qui a été choisie ici.

Totalement assumé et véritable identité du film, ce côté rétro-futuriste dans À LA POURSUITE DE DEMAIN s’inspire comme on l’a dit de l’univers Tomorrowland des parcs d’attractions, mais renvoie surtout à toute la fantasmagorie de monsieur Walt Disney lui-même, qui avait souvent imaginé et dessiné des cités futuristes de son vivant.

Ainsi, cet aspect un peu old school déstabilisera peut-être les plus jeunes, habitués à des blockbusters & des films grand spectacle bardés d’un imaginaire souvent violent, mécanique et ultra connecté (car dans À LA POURSUITE DE DEMAIN, le futur ne se rêve pas avec des écrans partout, des montres connectées et des téléphones portables implantés dans les oreilles, non non …).
Cependant, c’est justement ce qui fait tout le charme et la vraie ambition de ce film ! Tout ce que décline le film autour des inventions farfelues et de l’imaginaire gentiment suranné,  contribue à rendre certaines séquences réellement attachantes.

À LA POURSUITE DE DEMAIN n’en oublie pas non plus de séduire son public adulte, en particulier en parsemant son récit de clins d’œil à peine masqués à toute la culture Geek et SF, de STAR WARS (cf. la séquence dans la boutique des collectionneurs), à E.T. en passant par INDIANA JONES, TOTAL RECALL ou encore TERMINATOR 2 (les méchants robots humanoïdes).

Mais la prise de risques (certes mesurée) de Disney sur ce projet, ne s’arrête pas là. On la retrouve également du côté du casting, car être allé chercher comme seule vraie star en tête d’affiche George Clooney pour porter un film fantastique et d’aventures, c’est assez couillu.
Plus familier des films à caractère politique ou historique, George Clooney se retrouve ici dans un rôle d’inventeur reclus dans sa maison isolée, dont les rêves et les belles illusions de sa jeunesse l’ont quitté depuis longtemps.

À la limite du cabotinage mais y échappant avec malice et une vraie intelligence dans son jeu, l’acteur se révèle parfait dans ce rôle inattendu, à la fois drôle, farfelu et aventurier crédible (notamment quand il fait face à Hugh Laurie, le méchant, dans la dernière partie de l’histoire).

En revanche, on est nettement moins convaincu par la jeune Britt Robertson, qui tient le rôle de Casey, l’adolescente au caractère bien trempé et qui mène toute le récit. La jeune fille manque clairement de naturel dans son jeu de comédienne, visiblement déjà trop modelée  par l’acting à l’américaine. On lui préfère volontiers l’espiègle Raffey Cassidy par exemple (dans le rôle d’Athena).

Autre bémol sur le dernier tiers du film, qui traîne en longueurs une conclusion qui tarde à venir. Le récit a beau ne jamais renoncer à son rythme effréné, il n’en demeure pas moins que certaines séquences finales se révèlent clairement trop longues, voire parfois aussi inutilement répétitives.
TOMORROWLAND A LA POURSUITE DE DEMAIN - Image 7 du film Disney George Clooney - Go with the Blog
Belle fable humaniste et véritable hymne à l’espoir, À LA POURSUITE DE DEMAIN est un film dans la grande tradition des aventures Disney au cinéma. Entre passé nostalgique et soif de croire en l’avenir, le long-métrage de Brad Bird se veut porteur d’un message ouvertement écologique, tourné vers les générations futures. C’est sans doute en cela que l’on comprend mieux la présence de George Clooney dans ce projet finalement.

On pourra se montrer certes tatillon sur la dernière séquence du film un peu en mode United Colors of Benetton ; reste que le message optimiste et à destination des jeunes générations délivré par ce Disney, ne peut qu’être le bienvenu à l’heure où l’on regarde, impuissant, les désastres écologiques se multiplier.

À LA POURSUITE DE DEMAIN, sortie en France le 20 mai 2015.

Article rédigé par Elle.

TOMORROWLAND A LA POURSUITE DE DEMAIN - VIsuel large Bandeau Facebook Disney - Go with the Blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

9 commentaires

  1. Voilà un film qu’il me tarde de découvrir (il sera aussi en IMAX youhou !). J’espère, enfin je souhaite, que la ville dans le film ressemble bien à celle imaginée par Walt. D’ailleurs, des plans de la vision de la ville idéale vue par Walt sont disponibles sur le web.
    Wait and see ^^

    • Salut Cédric,

      D’ores & déjà, bonne découverte à venir alors 😉
      Pour la ville futuriste de TOMORROWLAND / À LA POURSUITE DE DEMAIN, on va te laisser la surprise et ne pas en dire davantage. N’hésites pas en tout cas à nous faire un retour quand tu auras vu le film, ça nous intéresse ! Merci.

  2. Bonjour,
    Merci pour cette avis, je pense que ma chérie a eu raison de vouloir le regardé donc on va y allez, il y a des bémols mais on verra bien peut être que je ne ferai pas attention
    Merci une nouvelle fois pour cette critique et cette avis

  3. Elle me disait quelque chose Britt Robertson en voyant l’affiche: Je l’ai vu dans la série Under The Dome
    ^_^
    Il me tarde d’aller le découvrir car je suis très curieuse!

  4. Très agréable surprise (pas aimé le FA)
    Brad Bird procure le même plaisir que celui fournit par son Le géant de fer.
    L’idée de pins magique idiote se révèle plutôt bien exploité avec mystère, émerveillement, humour. Pas mal du tout. Le piège ado est lui aussi évité par des scènes assez surprenante de ce qui est un divertissement familial. Le rythme est effréné, une vrai course poursuite haletante.. Cela perd, après une séquence parisienne un peu too much, en intensité quand tout le monde est réuni dans le monde du futur où le discours politico-écologiste est simplet comme son ultime final. Reste un message joliment amené que tout peut encore changé (rêvons encore un peu).
    Le film contient une part de ce délicieux futur utopique que les 60’s nous avait tant vanté (seul les écrans plat sont advenu) et qui c’est transformé en dystopie égoiste, réac, mercantile…
    La séance est fini, on retrouve le monde d’aujourd’hui.

    • Bonjour widescreen,

      Merci pour ton retour sur le film, on est entièrement d’accord avec toi.
      En effet, le rythme effréné de la 1ère partie s’essouffle un peu quand on entre dans l’affrontement avec le personnage de Hugh Laurie.
      Merci beaucoup de ton avis ! 🙂

  5. Enfin j’ai eu le temps de le voir. Super film. Merci

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top