Accueil / Cinéma / FIDELIO, L’ODYSSÉE D’ALICE : elle préfère l’amour en mer

FIDELIO, L’ODYSSÉE D’ALICE : elle préfère l’amour en mer

Fidelio - Go with the Blog - AfficheFIDELIO est le nom d’un navire cargo où embarque Alice, une jeune marin. Elle remplace un marin décédé à bord, et occupe sa cabine où elle découvre son journal intime. Le journal d’un homme triste et qui se sentait terriblement seul.

Alice elle, elle ne l’est pas. Au contraire, entre son compagnon qu’elle laisse sur le quai et son ancien amant qu’elle retrouve au commande du FIDELIO, Alice est en pleine tempête sentimentale. Et dans son travail comme dans sa vie, les errements peuvent être fatals.


FIDELIO, L’ODYSSÉE D’ALICE
 est née de l’envie de la réalisatrice Lucie Borleteau de faire un documentaire sur la vie d’une marin à bord de ces immenses bateaux. Et si ce film est finalement une fiction, la volonté d’être la plus fidèle possible à la réalité est très présente. Tout d’abord dans le choix du lieu de tournage, puisque c’est bien à bord d’un bateau que tout le long-métrage a été réalisé, et non dans des studios.
Le réalisme se retrouve aussi dans les scènes de vie des marins. Expert ou non de la vie sur un bateau, on découvre ou on redécouvre la façon de vivre et surtout de cohabiter entre marins. La reconstitution à bord est très bien menée !

Fidelio - Go with the Blog - Image 1

La justesse de ce film se retrouve aussi dans le casting très convaincant, que cela soit les seconds rôles comme les deux principaux, tenus par la jeune Ariane Labed (découverte aux côtés de Benoît Poelvoorde dans UNE PLACE SUR LA TERRE) pour interpréter Alice, et par le trop rare Melvil Poupaud dans celui du commandant Gaël. Leur complicité semble très naturelle et ajoute de ce réalisme au film.

L’histoire mêle suffisamment de mystères et d’intrigues peu à peu dévoilés pour intéresser le spectateur, et parfois même le surprendre. La mise en scène quant à elle, épurée, met en avant – à juste titre – les protagonistes et l’histoire. La réalisatrice privilégie la carte de la sobriété qui sied très bien à cet univers simple et brut.

Fidelio - Go with the Blog - Image2

Ce long-métrage est une intéressante immersion dans un univers méconnu et dur, où on ne s’attend pas à y voir une femme douce et sensible. FIDELIO, L’ODYSSÉE D’ALICE est une belle découverte en mer, pour les amoureux du monde marin ou non. Une histoire d’amour originale dans un univers peu montré sous cet angle au cinéma, le tout exécuté avec simplicité et talent.

Fidelio - Go with the Blog - Image4

FIDELIO, L’ODYSSÉE D’ALICE, sortie en France le 24 décembre 2014.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

  1. Très beau 1er film. Tout le thème principal est dans le titre, mais d’autres s’y accrochent de manière subtile comme la mondialisation des biens et des hommes, le deuil, les superstitions… Le travail aussi et ses rapports de force, part importante de ce film admirablement construit autour de son sujet singulier bien documenté. La réalisatrice vas directement à l’essentiel faisant vivre chacun des ses personnages, même un mort… Ce rajoute une belle photographie.
    Que ce passe t-il avec les marins en mer ? Celui que suit Lucie Borleteau est une femme, en cet hiver, la salle devient plutôt chaude car la réalisatrice et son actrice y vont « franco de porc » ;-). Son prochain devrait se dérouler dans le milieu du striptease (j’aime ses copines…), à suivre avec un très gros intérêt.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top