Accueil / Cinéma / WEEKEND OF A CHAMPION : quand Roman rencontre Jackie

WEEKEND OF A CHAMPION : quand Roman rencontre Jackie

weekend of a championWEEKEND OF A CHAMPION est un documentaire assez original qui a vu le jour en 1971. À l’occasion d’un week-end à Monaco, le réalisateur Roman Polanski décide de suivre et filmer pendant trois jours son ami Jackie Stewart lors du Grand Prix monégasque.
Documentaire tombé quasiment dans l’oubli, il ressort en salles aujourd’hui augmenté d’un nouveau passage, où les deux protagonistes se retrouvent dans la même suite d’hôtel à Monaco, quarante années plus tard.


WEEKEND OF A CHAMPION arrive sur grand écran en cette fin d’année 2013 un peu comme un écho au film RUSH de Ron Howard (que nous avions adoré !), confortant cette image de rock stars des pilotes de Formule 1 dans les années 70. Signant autographes sur autographes, ces hommes défiaient la mort à cette époque sans vraiment y réfléchir. Et dans le genre, Jackie Stewart en est une parfaite illustration, looké tel un chanteur anglo-saxon. Multi titré, bourré de talent, il est un véritable passionné de Formule 1, et a été également un grand instigateur dans les avancées en matière de sécurité sur les circuits.

WEEKEND OF A CHAMPION est bien entendu un film destiné en priorité aux fans de F1, qui vont prendre beaucoup de plaisir à revoir les monoplaces de l’époque, et à y croiser différents pilotes qui ont forgé la légende de ce sport.
Cependant, même pour un non spécialiste, il est intéressant de voir les conditions dans lesquelles se déroulaient les courses il y a quarante ans. Et le talent de Jackie Stewart est un autre point fort de ce documentaire, lui qui calculait chaque geste, chaque réglage de sa voiture tel un alchimiste.

WEEKEND OF A CHAMPIONLe grand intérêt – beaucoup plus universel – de ce documentaire, c’est qu’il dessine aussi un joli portrait de l’époque, insouciante, folle et libérée. De plus, il est impressionnant de voir à quel point les pilotes ‘jouaient’ avec la mort dans une certaine inconscience. De nombreux pilotes que l’on croise dans ce documentaire, sont morts sur la piste quelques temps après ; et l’on est stupéfait de voir à quel point personne ne semble se préoccuper véritablement des conditions de sécurité.

Malgré cela, Jackie Stewart, pattes sur les joues, casquette et look décontractés, brille par son charisme, son charme et son humour. Même sans être un passionné de Formule 1, ce grand pilote parvient à vous charmer et à se rendre tout bonnement passionnant pour le spectateur lambda.

WEEKEND OF A CHAMPIONLa fin de WEEKEND OF A CHAMPION nous dévoile donc les retrouvailles entre les deux hommes, qui prennent alors du recul sur cette époque de leur vie respective. Ils évoquent avec une grande honnêteté l’évolution de la sécurité dans la Formule 1, le faste des années 70, puis la mort de pilotes qu’ils ont côtoyés, toujours avec un certain humour et beaucoup d’humilité de la part de Jackie Stewart.

Documentaire singulier et original, WEEKEND OF A CHAMPION parvient à ne pas être trop hermétique pour les non-initiés aux sports mécaniques, même s’il reste avant tout un bel objet permettant de plonger dans les coulisses de la compétition, le temps d’une course.

WEEKEND OF A CHAMPION

WEEKEND OF A CHAMPION, sortie en France le 18 décembre 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top