Accueil / Cinéma / THE WE AND THE I, réalisé par Michel Gondry

THE WE AND THE I, réalisé par Michel Gondry

Un film de Michel Gondry est toujours un petit évènement tant l’homme aux multiples talents a su créer un style singulier et imposer son univers très personnel. Comme toujours, le simple pitch du film se distingue et se révèle déjà être un défi. En effet, l’idée de THE WE AND THE I est de suivre une bande d’ados qui viennent de terminer leur dernier jour d’école avant les vacances d’été, et qui rentrent chez eux en bus. Là où le projet devient très audacieux, c’est que la quasi intégralité du long-métrage est filmée à l’intérieur du bus !

À bord de ce véhicule, nous suivons toute une bande de gamins du Bronx et l’on y retrouve tous les types de caractères, les timides, les leaders et leurs victimes.

Dès la première scène, tout simplement géniale, on retrouve tout ce qui peut plaire venant de Michel Gondry : une facilité à mettre en scène une idée simple et pourtant ingénieuse, le tout un peu à la manière d’un clip vidéo avec forcément une bande son qui colle parfaitement bien. Très vite, on nous propose un aperçu de chacun des protagonsites, et l’on comprend les tenants et aboutissants des relations entre ces adolescents qui se disputent puis se rabibochent très rapidement.
Une grande qualité de THE WE AND THE I est d’être très réaliste et contemporain. Les dialogues et les situations ne sonnent pas faux, et l’utilisation des smartphones est bien exploitée. On sent que le réalisateur n’est pas en décalage avec ces jeunes, ni avec la jeunesse urbaine d’une manière générale, bien au contraire.

Toutefois, les trouvailles et surprises sont moins nombreuses et moins inattendues qu’à l’accoutumée. Le film paraît beaucoup plus classique par moments, et on y décèle un certain essoufflement vers le milieu de l’histoire. Cela s’explique en partie par le fait que toute l’action repose quasi exclusivement sur les dialogues, permettant alors moins de folie dans la réalisation, même si les jeunes comédiens sont tous très convaincants et impliqués dans leurs rôles.

Ce léger ventre mou est d’autant plus dommage que la partie dramatique du film se retrouve un peu gâchée, alors qu’elle est intéressante et elle aussi, très en phase avec son époque.

Une fois de plus, Michel Gondry se démarque dans le paysage cinématographique par son courage, car sur le papier le défi est ici très complexe, et le résultat plutôt réussi. Malheureusement, il manque à THE WE AND THE I un peu d’énergie et un second souffle nécessaire. Néanmoins, le style et l’esthétisme de ce long-métrage devrait ravir les fans du réalisateur français, et aussi les amateurs de culture urbaine.

THE WE AND THE I, sortie en France le 12 septembre 2012.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top