THE RYAN INITIATIVE, réalisé par Kenneth Branagh

the ryan initiative - afficheTHE RYAN INITIATIVE tente d’intégrer le cercle prestigieux des espions tendance héros solitaires au cinéma, et ce n’est pas chose facile.
Ancien Marine, Jack Ryan est un As de l’analyse financière : audits et comptes offshore n’ont plus aucun secret pour lui, et c’est pour cette qualité qu’il est recruté par un mystérieux service secret de la CIA en charge de lutter contre le financement terroriste. Il se retrouve ainsi à enquêter sur un puissant groupe russe emmené par homme redoutable et très méfiant, soupçonné d’être à la tête d’un complot contre les intérêts américains, voire mondiaux. Et pour corser la situation, sa petite amie qu’il rêve d’épouser, débarque à Moscou, ignorant bien entendu tout de la double vie de Ryan.

Les films d’espionnages se divisent bien souvent en deux catégories : les films d’action façon James Bond ou Jason Bourne, et les films plutôt d’intrigues et d’enquêtes où tout se joue dans les dialogues, comme LA TAUPE par exemple, sorti en 2012. THE RYAN INITIATIVE tente de trouver sa place dans la première catégorie, mais malheureusement dans les faits, les scènes d’actions sont très rares (à peine quatre ou cinq en étant gentil), et elles n’apportent franchement rien de neuf.

En effet, la saga Jason Bourne (et plus particulièrement les volets 2 et 3 réalisés par Paul Greengrass) avait soufflé un vent de fraîcheur sur le genre, offrant des combats rapprochés et à mains nus de grande qualité. Mais avec THE RYAN INITIATIVE, on doit se contenter d’une énième bagarre sans grand intérêt, digne d’une série télé. Par conséquent, l’action étant finalement peu présente et peu intéressante, le film tente de se raccrocher aux branches de la seconde catégorie, celle des films d’espionnages avec intrigues et dialogues complexes.

THE RYAN INITIATIVE - image du film Go with the BlogEt c’est là que le bât blesse. En effet, le scénario manque cruellement de subtilité. On reprend l’ancienne rivalité USA contre ex-URSS, en y mettant un peu de statistiques et d’analyses financières pour moderniser l’ensemble, sauf que cela ne prend pas (et surtout cette rivalité parait totalement anachronique avec la réalité géopolitique actuelle).
Le méchant est méchant sans réelle raison, et bien qu’interprété par le réalisateur lui-même Kenneth Branagh, il ne parvient à susciter beaucoup d’intérêt. De plus, les dialogues ne créent pas vraiment la tension espérée.

Un dernier mot sur Chris Pine qui endosse le rôle de ce héros emprunt d’un patriotisme assez agaçant : il est difficile de réellement juger sa prestation avec un personnage et une partition sans relief ni profondeur.

THE RYAN INITIATIVE - image du film Go with the BlogAu final, THE RYAN INITIATIVE se révèle être une grande déception, ne parvenant même pas à nous distraire, y compris en mode détente au premier degré. Dommage pour cette adaptation cinématographique de l’œuvre littéraire pourtant extrêmement dense de Tom Clancy, auteur de la saga Jack Ryan.

THE RYAN INITIATIVE, sortie en France le 29 janvier 2014.

[youtube]http://youtu.be/Bc4Yal9kdtQ[/youtube]

Article rédigé par Lui.

THE RYAN INITIATIVE - bandeau

6 réponses sur « THE RYAN INITIATIVE, réalisé par Kenneth Branagh »

Bonjour
Mince!! Je dois dire que votre critique me refroidit.Moi qui était impatiente de voir ce film ( bon j’avoue uniquement pour Chris Pine car étant fan de Star Trek,je me faisais une joie de le voir dans un autre style de film) Finalement j’attendrai la sortie en DVD pour le louer!

Excellente semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.