Accueil / Cinéma / OGGY ET LES CAFARDS : chat cartoon !

OGGY ET LES CAFARDS : chat cartoon !

Oggy et les cafards - Affiche du film OGGY ET LES CAFARDS ravit les bambins depuis 1998 à la télévision. Ce pauvre chat tout bleu Oggy est sans cesse à la poursuite de trois cafards Joey, Dee-Dee et Marky, mais peine vraiment à les attraper. Il finit même par devenir leur souffre-douleur, mais pour notre plus grand régal, il faut bien l’avouer !
Le succès aidant, Olivier Jean-Marie le créateur et le réalisateur du dessin animé, se lance dans l’aventure d’une adaptation au cinéma. Pas facile de passer d’épisodes de sept minutes à un long-métrage de quatre-vingt minutes, le défi est de taille. Pour contourner la difficulté, le réalisateur a choisi de faire se succéder quatre épisodes spéciaux et d’une durée plus longue que ceux habituellement diffusés en télé. Nous retrouvons ainsi nos personnages préférés à travers des époques différentes, de la préhistoire à un futur version Star Wars, en passant par le temps des Chevaliers ou encore le Londres du XIXème siècle.

OGGY ET LES CAFARDS nous rappelle les cartoons à l’ancienne tel TOM & JERRYBIP BIP ET COYOTE, entre courses-poursuites et gags à foison où l’on peut voir le pauvre Oggy se faire écraser, brûler, assommer, et tout un tas d’autres sévices. L’ensemble est toujours aussi efficace et amusant. Ce petit bain de jouvence reste tout à fait agréable d’autant que l’animation et le dessin sont très réussis et intéressants. Cet humour qui repose essentiellement sur les gags, est indispensable étant donné le parti pris du dessin animé de ne comporter aucun dialogue. Seuls la musique et les bruitages accompagnent les scènes et les personnages.

Oggy - cromagnon (3)

Les tout petits vont raffoler de ces personnages mignons, hauts en couleurs, et franchement rigolos ! Toutefois, les plus grands qui les accompagnent, risquent de trouver un peu le temps long. En effet, l’idée de mettre à la suite quatre épisodes n’évite pas une certaine redondance dans la mécanique scénaristique et mêmes dans les gags. La répétition devient alors attendue, et quelque peu lassante pour les adultes que nous sommes, et ce malgré un effort de disséminer beaucoup de références cinématographiques dans les différentes histoires.

OGGY - SW 3 (RVB)

Si OGGY ET LES CAFARDS est un bon dessin animé de quelques minutes en télévision dont on peut aisément regarder les épisodes à la suite, son adaptation à un format long-métrage est moins pertinent et efficace. Bien que visuellement et musicalement réjouissant, il est avant tout destiné aux plus petits et risque d’ennuyer les plus grands sur la durée. Non pas à cause de la qualité de son humour mais en raison d’une mécanique répétitive et trop (pré)visible. Mais ce bon vieux Oggy reste toutefois un personnage amusant et très bien pour divertir le jeune public.

Oggy - cromagnon (4)

OGGY ET LES CAFARDS, sortie en France le 07 août 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Un commentaire

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top