Accueil / Cinéma / LES INVINCIBLES, réalisé par Frédéric Berthe

LES INVINCIBLES, réalisé par Frédéric Berthe

Les invincibles - affiche du filmMomo et Jacky vivent de petites combines et d’arnaques. À coup de parties de pétanque truquées, ils plument touristes et plus bêtes qu’eux. Malgré cela, ils ont du mal à joindre les deux bouts et ne sont pas pleinement heureux dans leur misère.
Un évènement inespéré va leur permettre de se sortir de cette routine sans avenir. En effet, un promoteur un peu loufoque décide d’organiser un tournoi de pétanque international, avec pour objectif de rendre chic et branché la pétanque. Pour Momo c’est l’occasion de voir son rêve se réaliser : devenir un champion de pétanque !
Entre rêve et désillusions, la frontière est mince ; et quand en plus la rencontre avec la ravissante assistante du promoteur s’ajoute à cette histoire, on devine vite que les choses vont s’avérer plus compliquées que prévu pour notre Momo et son ami Jacky.

LES INVINCIBLES
est avant tout le projet personnel de Atmen Kelif, qui en a eu l’idée et qui tient le rôle principal de Momo. Bien au-delà d’une aventure liée à la pétanque, c’est une fable sur l’intégration, le sentiment d’appartenance, et la problématique des immigrés de la seconde génération qui sont étrangers aux yeux de leurs pays d’origine.

Ce sujet complexe et délicat est abordé ici avec humour bien sûr, mais aussi avec une certaine pudeur et beaucoup de finesse, ridiculisant joliment les personnages racistes. Prendre la pétanque comme point d’ancrage du film est assez bien vu ; l’idée est originale dans cette perspective de dénoncer certains préjugés, sans pour autant tomber dans un discours qui enfoncerait les portes ouvertes.

Les invincibles - photos du film

Ce long-métrage est aussi l’occasion de retrouver la bande d’amis de Atmen Kelif, et notamment Edouard Baer son complice de longue date, ainsi que deux nouvelles recrues de prestige, Gérard Depardieu et Virginie Efira.
Bien au-delà de la polémique autour de notre Gégé national, il faut reconnaître qu’il reste un acteur exceptionnel ; dans LES INVINCIBLES il est remarquable, éclaboussant de son aura toutes les séquences auxquelles il prend part, et en particulier l’une d’elles qui est un clin d’œil plein d’humour et de second degré aux récentes polémiques autour de Depardieu. L’auto-dérision dont il fait preuve se doit d’être saluée !

Les invincibles - affiche du film

Quant à Virginie Efira, elle poursuit intelligemment son parcours de comédienne, et continue de confirmer tout le bien qu’on pense d’elle. Incarnant ici la femme séduisante et la jolie blonde, qui doit inévitablement lutter contre tous les préjugés qui vont avec, elle impose sa patte dans la comédie française et s’affirme comme un bon choix de casting dans ce registre, notamment après le succès de 20 ANS D’ÉCART.

Les invincibles - photos du film

Toutefois, on peut regretter que la gaudriole prenne parfois le dessus sur l’humour, et que le scénario soit un peu trop simpliste. Si Atmen Kelif a déjà montré qu’il était très bon auteur sur des formats courts (on se souvient du programme à sketchs KELIF ET DEUTSCH À LA RECHERCHE D’UN EMPLOI, réalisé justement par un certain Frédéric Berthe), le passage au long-métrage est une toute autre épreuve.

Les acteurs font ce qu’ils peuvent mais l’ensemble reste un peu bancal, et surtout irrégulier. Si l’on est fan de la petite bande Edouard Baer, Pascal Elbé, Atmen Kelif, on prend inévitablement plaisir à voir leurs apparitions ; à défaut, LES INVINCIBLES risque peut-être d’en décevoir certains.

LES INVINCIBLES, sortie en France le 18 septembre 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Un commentaire

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top