Accueil / Cinéma / DE TOUTES NOS FORCES, réalisé par Nils Tavernier

DE TOUTES NOS FORCES, réalisé par Nils Tavernier

DE TOUTES NOS FORCES - affiche du film - Go with the BlogJulien a dix-sept ans, et comme tous les adolescents de son âge, il veut prendre son indépendance, s’affranchir de la protection maternelle, vivre des expériences nouvelles, et pourquoi pas connaître aussi des sensations fortes inédites. Comme tous les adolescents, Julien oublie parfois les dangers.
Mais Julien est handicapé de naissance, et son quotidien c’est son fauteuil roulant, ses amis du centre éducatif, et sa mère souvent inquiète pour lui. Lorsqu’il découvre que son père Paul a longtemps été grand sportif, participant à des courses ou autres marathons, il le met alors au défi de concourir ensemble au triathlon de Nice, le « Iron Man ». D’une difficulté extrême, cette épreuve sportive cumule 3,8 km de natation, 180 km de cyclisme, et enfin une course à pied de 42 km, le tout sur une seule journée.
Au-delà du défi sportif, DE TOUTES NOS FORCES questionne avec une extrême pudeur la complexité de la relation parents-enfant, la différence du handicap, et l’émancipation de l’enfant vis-à-vis du cocon familial.

Nils Tavernier réalise depuis près de quinze ans des documentaires très travaillés, sur des sujets variés (des danseurs de l’Opéra de Paris, jusqu’à la question des erreurs médicales). DE TOUTES NOS FORCES est son troisième long-métrage de fiction. Il s’embarque dans un sujet souvent délicat à porté sur grand écran, le handicap, un vrai piège cinématographique qui peut vite glisser vers la facilité de l’émotion trop appuyée, voire des effets pathos larmoyants.
Pourtant, quand on ressort de la projection de DE TOUTES NOS FORCES, inévitablement ému, on apprécie avant tout la très grande justesse de ton dont a fait preuve le metteur en scène, et l’intelligence avec laquelle il a raconté ici cette histoire.
DE TOUTES NOS FORCES - image du film 1 - Go with the Blog

Avec une retenue de tous les instants et une pudeur permanente, DE TOUTES NOS FORCES nous livre un récit évidemment chargé en émotions, mais aussi très respectueux de son sujet, éloigné de tout voyeurisme et de toute tentative d’apitoiement.

Pour ce faire, Nils Tavernier a mesuré chaque parole de ses personnages, faisant l’économie de discours inutiles, et se refusant aux gros plans trop appuyés. Bien au contraire, il filme ses personnages avec beaucoup de bienveillance et de délicatesse. Et quand la parole devient inutile, il se limite à un regard derrière une porte entrouverte, un sourire complice, évitant à chaque instant le déluge lacrymal qui serait malvenu et inutile ici.
DE TOUTES NOS FORCES - image du film 2 - Go with the BlogLe réalisateur a pu également s’appuyer sur des acteurs totalement à son service, qui ont travaillé leur rôle respectif avec subtilité et nuance. Alexandra Lamy, sorte de mère courage des temps modernes, discrète avant tout, ne se plaignant jamais, joue à la fois l’épouse déboussolée et en reconquête amoureuse, et la maman inquiète, qui cherche l’équilibre fragile et complexe dans sa relation protectrice avec son fils Julien.

À ses côtés, Jacques Gamblin s’est investi corps et âme – et surtout corps -, dans ce rôle de père qui dépasse ses limites physiques pour (re)trouver le maillon manquant entre son fils et lui. L’acteur, très en retenue lui aussi, réussit à rendre son personnage proche des gens, du public, dans ce rôle d’homme de la classe moyenne, parfois maladroit, jamais malintentionné. Il affiche de plus une belle complicité à l’écran avec Fabien Héraud, dont c’est ici le tout premier film, et qui interprète le personnage de Julien.
DE TOUTES NOS FORCES - image du film 3 - Go with the Blog
Nous avions certaines réserves avant de découvrir ce film dont le personnage central est un jeune homme handicapé. Nils Tavernier nous surprend, nous impressionne même, dans sa façon de raconter cette histoire et de montrer ce garçon à l’écran avec beaucoup de sincérité, de pudeur, et de prévenance. Film touchant mais jamais larmoyant, émouvant mais refusant la sensiblerie trop facile, DE TOUTES NOS FORCES rend aussi un bel hommage aux parents du quotidien qui font de leur mieux pour accompagner dans la vie leur enfant, quel qu’il soit.


DE TOUTES NOS FORCES
, sortie en France le 26 mars 2014.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

7 commentaires

  1. bonjour, ce film est un pur bonheur, je l’ai vu, franchement, allez y vous aussi.
    Après ça, ne nous plaignons plus de la vie qu’on a, fonçons dans nos reves, tout peut se réaliser quand on y croit.
    merci,
    la bande son est superbe aussi. )

    • Bonjour BLEJEAN,

      Merci beaucoup pour ton commentaire qui fait très plaisir à lire !
      N’hésites surtout pas à parler du film autour de toi 😉

      À bientôt sur Go with the Blog.

  2. J’ai pu voir quelques extraits qui m’ont donné l’envie de le découvrir. C’est une très beau message qui est passé dans ce film.

  3. Une belle et poignante histoire familliale avec un projet sportif hors norme. Des acteurs d’une sincérité touchante qui vous donnent la « pêche ». Inspiré, certes d’une histoire vraie avec ce père et son fils relevant le defi de finir un Ironman mais au-delà de ce fait, c’est avant tout une famille éclatée qui finalement se retrouve grâce au triathlon et la détermination de Julien. A la hauteur du film « Intouchable » en plus touchant….

  4. c’est 1 film qui me touche tout particulièrement de part la relation père-fils et par l’approche qui en est faite de l’handicap.
    le dépassement du père qui repousse ses limites et a travers le sport redécouvre son fils et inversement.
    l’émotion qui s’en dégage fait que ce film nous touche au plus profond de nous.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top