Accueil / Évènements / LES ENFANTS DU PARADIS : la nouvelle grande exposition de La Cinémathèque

LES ENFANTS DU PARADIS : la nouvelle grande exposition de La Cinémathèque

Quand on nous a proposé d’assister au vernissage de la nouvelle exposition de La Cinémathèque de Paris, consacrée au film LES ENFANTS DU PARADIS, réalisé par Marcel Carné en 1945, nous avons été très honorés et enchantés de pouvoir participer à cet évènement. La Cinémathèque met en place depuis maintenant plusieurs années des expositions dédiées au cinéma, toutes plus fascinantes et passionnantes les unes que les autres !

Mais ce vernissage avait lieu un soir où les agendas de Go with the Blog étaient déjà archi complets (oui pour une fois, malheureusement, nous étions occupés de toutes parts, ça ne nous arrive vraiment pas souvent …). Alors nous avons proposé à notre ami Thibault, cinéphile de la première heure, de participer à cet évènement à notre place et d’être le temps d’une soirée, l’envoyé très spécial de Go with the Blog 😉
Il en est revenu les bras chargés de jolies photos, et c’est lui qui vous raconte l’exposition LES ENFANTS DU PARADIS !

Après la très populaire exposition sur Tim Burton au début de cette année, c’est au tour du film LES ENFANTS DU PARADIS d’être mis à l’honneur à La Cinémathèque de Paris jusqu’au 27 janvier 2013.
Cette exposition LES ENFANTS DU PARADIS se tient à l’occasion de la sortie le 24 octobre 2012 en DVD et pour la première fois en Blu-ray, du chef-d’œuvre restauré de Marcel Carné, accompagnée également d’une ressortie en salles. Projeté au public pour la première fois en 1945, ce film se présente comme un hommage au théâtre du milieu du XIXème siècle. Le nom du long-métrage renvoie respectivement aux acteurs, aux spectateurs, et au « poulailler » (le paradis), l’espace où se trouvent les places les moins chères dans un théâtre.

Mise en abîme du théâtre donc, mais aussi un film centré sur la thématique de l’amour impossible et emprunt d’un certain romantisme, à l’image de cette célèbre réplique du personnage de Baptiste : « Les rêves, la vie, c’est la même chose, ou alors, cela ne vaut pas la peine de vivre. »

Quand nous pénétrons dans l’espace réservé à l’exposition, une réplique de la façade du théâtre des Funambules se dresse devant nous. Les visiteurs sont d’abord invités à découvrir les influences et les sources créatrices du film dans une salle dédiée. On y découvre de très belles peintures consacrées au Boulevard du Crime. Les éléments les plus intéressant sont ceux ayant trait aux personnages historiques présents dans le film : Lacenaire, Frédéric Lemaitre, Debureau …

Ensuite, nous entrons dans une salle consacrée à l’écriture des ENFANTS DU PARADIS. Des photos d’époque présentent ceux qui ont travaillé de concert avec le duo Marcel Carné/Jacques Prévert dans cette aventure : Joseph Kosma pour la musique, Alexandre Trauner pour les décors.


Tout naturellement, l’étape suivante du parcours est consacrée à la réalisation du film. Contexte oblige, ce tournage a été particulièrement long (d’août 1943 à mars 1944, entre Nice et Paris) et très éprouvant ! De nombreux documents administratifs figurent dans cet espace : contrat des acteurs, relevé des sommes reçues pour le tournage, courriers entre les dirigeants de Pathé et l’équipe technique du film, etc …


La salle dédiée aux acteurs (Arletty, Pierre Brasseur, Jean-Louis Barraut, Marcel Herrant …) permet quant à elle d’admirer notamment la beauté et la richesse des costumes.



La musique des ENFANTS DU PARADIS n’est évidemment pas oubliée dans cette exposition, et nous pouvons contempler notamment les partitions de l’œuvre musicale. La salle réservée à cette thématique permet de rendre un hommage au compositeur Kosma, qui a dû se voir créditer de l’œuvre sous son nom d’emprunt (Mouqué) en raison de ses origines juives.

Enfin, la dernière étape du parcours : la sortie du film et sa postérité.
Les différentes affiches promotionnelles sont ici élégamment mises en valeur, dont celle de la première du film au Palais de Chaillot à Paris en mars 1945 (Carné avait fait durer le montage pour que le film sorte à la Libération), ainsi que divers articles de presse et des courriers internes des studios Pathé sur la réception (positive) du film par le public.


Les affiches internationales (on remarque une version polonaise) permettent de se faire une idée de la carrière du film à l’étranger, marquée par une nomination à l’Oscar du scénario en 1946.


Avant de quitter le lieu, nous faisons face à une citation de François Truffaut qui sonne comme un magnifique hommage au film : « Je donnerais toute ma filmographie pour réaliser LES ENFANTS DU PARADIS. »

En complément de cette exposition, une salle au troisième étage de La Cinémathèque permet de se pencher sur le parcours de Marcel Carné, ses influences (Murnau, Eisenstein), sa rencontre avec Jacques Prévert, et ses premiers succès (DRÔLE DE DRAME, LE QUAI DES BRUMES).

Cette belle et grande exposition autour du film LES ENFANTS DU PARADIS se révèle ainsi particulièrement riche et intéressante, que l’on soit cinéphile ou simple amateur. Elle donne toute la mesure du film de Marcel Carné, et rend hommage à sa force créative et sa poésie. Passionnant !

Compléments d’informations.
> Ressortie en salles du film LES ENFANTS DU PARADIS, réalisé par Marcel Carné (version restaurée par Pathé)
À partir du 24 octobre 2012 (consulter la programmation des cinémas proches de chez vous).

> Sortie en DVD et pour la première fois en Blu-ray des ENFANTS DU PARADIS en version restaurée, dés le 24 octobre 2012.

Remerciements à la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma, à Léa, et à La Cinémathèque pour son accueil.
Groupama est partenaire/mécène de La Cinémathèque française.
http://www.fondation-groupama-gan.com/

Infos pratiques.
LES ENFANTS DU PARADIS, L’Exposition
du 24 octobre 2012 au 27 janvier 2013
http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/exposition-enfants-paradis.html

La Cinémathèque française – Musée du cinéma
51 rue de Bercy 75012 PARIS
> Pour toute question :
accessibilite@cinematheque.fr
expositions@cinematheque.fr

Article et photos par Thibault.

Photos : tous droits réservés. Ne pas utiliser sans autorisation préalable de leurs auteurs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

  1. Pour ceux qui souhaiteraient approfondir le sujet, je recommande le site hommage :
    http://www.marcel-carne.com/
    (avec des anciens itw de Carné, des analyses de ses films et de nombreux détails sur leurs réalisations).

    Et merci encore à vous deux de m’avoir confié pour un temps le clavier du blog 🙂 It was a pleasure (et merci aussi pour l’invit’ au vernissage).

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top