Accueil / Cinéma / DE ROUILLE ET D’OS, réalisé par Jacques Audiard

DE ROUILLE ET D’OS, réalisé par Jacques Audiard

Sixième film de Jacques Audiard et en compétition officielle à Cannes en 2012, DE ROUILLE ET D’OS est l’adaptation du recueil de nouvelles Rust and Bone de l’écrivain canadien Craig Davidson.

Le film relate la rencontre improbable entre un vagabond à la stature imposante, habitué aux petits boulots, et une jeune dresseuse d’orques au Marineland de Nice à qui il arrive un terrible drame : elle se voit amputer de ses deux jambes à la suite d’un accident pendant un spectacle de dressage des mammifères.

Autant le dire tout de suite, nous étions assez impatients de découvrir le nouveau film de Jacques Audiard ; mais force est de constater que c’est déçus que nous sommes ressortis de la salle. Pourtant le duo d’acteurs est très convaincant, Matthias Schoenaerts (déjà très bon dans BULLHEAD)  et Marion Cotillard incarnent à merveille leur personnage respectif. De plus, il faut féliciter également l’équipe des effets spéciaux car leur travail est bluffant.

Malheureusement la sauce ne prend pas et on se sent un peu loin des personnages. La faute principalement à des erreurs scénaristiques un peu trop grossières, et plus particulièrement à un sérieux problème dans la temporalité des évènements – pour ne pas révéler tout le film, je ne peux pas en dire tellement davantage -. De ce fait, l’histoire perd beaucoup de sa crédibilité de par cette faiblesse scénaristique et de ces éléments du récit que l’on nous impose comme évidents alors qu’ils ne le sont absolument pas. L’émotion n’y est pas vraiment pour le spectateur, malgré quelques belles scènes qui ponctuent tout de même l’ensemble.
DE ROUILLE ET D'OS - Marion Cotillard Matthias Schoenaerts 2012 Audiard - Go with the Blog
DE ROUILLE ET D’OS
 aborde beaucoup de thèmes (histoire d’amour, conflit social, relation père-fils, handicap, etc …) mais aucun n’est traité en profondeur. Il en ressort alors un résultat par moments vraiment confus et brouillon. Ces défauts limitent énormément l’immersion du spectateur qui ne peut être totalement captivé et concerné par le déroulé des évènements. On est laissé en marge de cette histoire qui a pourtant de quoi séduire, et on finit même par trouver le temps un peu long sur le dernier quart d’heure, d’autant plus que les seconds rôles sont assez fades et ne bénéficient que d’un traitement très superficiel.

Malgré un réalisateur de talent et deux acteurs principaux qui donnent beaucoup à l’écran, DE ROUILLE ET D’OS ne parvient pas à nous convaincre et nous laisse avec une réelle pointe de déception.

DE ROUILLE ET D’OS, sorti en France le 17 mai 2012.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

  1. Tout à fait d’accord avec ta critique, ce film est un brouillon. C’est à grand regret que j’ai trouvé le temps long et que je n’ai été emporté que par quelques scènes…dommage !

  2. Le film me fait un peu penser à « Sur mes lèvres » . Peut être le meilleur rôle de Cotillard , bien accompagné par notre Belge et sa musculature toujours aussi impressionante. Audiard aurait pu en effet davantage developper l’ aspect social et la thématique de l’ « autodestruction » (pour virer des employés à faible qualification, on fait appel à des personnes aux mèmes profils socio’).

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top