Accueil / Cinéma / SPY : l’espionne qui m’ennuyait

SPY : l’espionne qui m’ennuyait

Spy - go with the blog - AfficheDerrière chaque homme se cache une grande femme, et cela vaut aussi pour les espions.
Ainsi derrière le brillant espion Bradley Fine (interprété par le toujours séduisant Jude Law), se cache Susan Cooper (l’énergique Melissa McCarthy), son assistante. Via une oreillette, c’est elle qui le guide et l’aide dans toutes ses missions les plus périlleuses, et rêve secrètement de l’épouser.

Et c’est au cours d’une de ses nombreuses missions que l’agent Bradley Fine disparaît soudainement. Ne pouvant envoyer d’autres agents secrets à sa recherche, la CIA se voit bon gré mal gré contrainte de choisir Susan pour tenter de retrouver la trace de Fine. Et surtout, la jeune femme doit mettre la  main sur une bombe nucléaire sujette à un terrible trafic. Malgré les apparences, Susan Cooper va s’avérer être la meilleure des agents de la CIA … et aussi la plus casse-cou !

Il faut croire que la mode dans la comédie américaine est à la parodie du film d’espionnage, puisqu’après l’excellent KINGSMAN de Matthew Vaughn en début d’année 2015, SPY part du même principe, mais en misant vraiment tout sur le divertissement. Le réalisateur Paul Feig s’entoure une fois de plus de Melissa McCarthy, qu’il avait déjà dirigée dans LES FLINGUEUSES en 2013. Il complète son casting avec des acteurs haut de gamme, Jason Statham et Jude Law.

SPY est une comédie à l’humour typiquement américain, mais dans le registre le moins distingué de celui-ci, à  savoir que tout tourne autour du fameux combo vomi-caca-sexe. Ne cherchez pas ici la moindre finesse d’esprit, il n’y en a pas. D’ailleurs, le thème de l’espionnage n’est vraiment qu’un prétexte à de nombreux gags. Il n’y a pas à proprement parlé de parodie ou de détournement du genre. Certes, on a le droit à une scène dans un casino, mais cela s’arrête là.

SPY le film - Paul Feig Melissa McCarthy 2015 2 - Go with the Blog

En revanche, SPY contient des scènes d’action mais soyons francs, elles n’ont rien d’exceptionnel ou d’intéressant. Si vous allez voir ce long-métrage dans l’idée de voir un film d’action, vous faites erreur et vous risquez d’être déçus. De plus, les rares effets spéciaux sont de mauvaise qualité.

Reste donc un film qui se veut résolument drôle, et c’est là que le bât blesse. En effet, SPY est d’une extrême lourdeur et particulièrement vulgaire. Attention, n’allez pas croire que nous sommes prudes, loin de là ! Nous reconnaissons être assez amateurs des films de Sacha Baron Cohen par exemple, de ALI G à THE DICTATOR ; mais rapidement ici, SPY se contente d’accumuler des grossièretés sans aucune construction derrière.

SPY - Go with the Blog - Image

Le film de Paul Feig essaie au début d’avoir un scénario et du contenu narratif, mais rapidement on se retrouve à recycler maintes et maintes fois les mêmes blagues sans jamais parvenir à se renouveler. Quant à l’histoire, elle se maquille de retournements invraisemblables et dérisoires pour cacher sa minceur. 

Tout n’est pas mauvais certes, le personnage de Jason Statham est d’ailleurs sûrement la meilleure chose du film. Bien que peu présent, ses scènes arrivent à nous décrocher un sourire – et on reconnaît qu’à un moment, il est difficile de rire même à une bonne scène, quand le film nous ennuie profondément -.
De même, nous aurions aimé voir un peu plus Jude Law qui s’en sort bien, mais est aussi finalement peu présent. De son côté, Melissa McCarthy a le mérite de se donner à fond ! Énergique et pétillante, elle colle parfaitement au registre du film. 

SPY - Go with the Blog - Image2

Vous l’aurez compris, SPY ne nous a pas du tout enthousiasmés. Nous n’avons pas accroché aux saillies d’injures gratuites et aux gags lourds ; mais nous sommes prêts à sauver la très bonne prestation de Jason Statham de cette grosse déception. 

SPY, sortie en France le 17 juin 2015.

Article rédigé par Lui

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

  1. Souvent drôle, normal pour une comédie. C’est l’aspect souvent sérieux du coté spy et même plus qu’un spy movie sérieux. La violence y est plus graphique que dans des films d’actions dysnéisés. Bon maintenant juste un divertissement plaisant mais sans plus.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top