Accueil / Cinéma / LE SEL DE LA TERRE : quand la photographie prend vie

LE SEL DE LA TERRE : quand la photographie prend vie

le sel de la terre - go with the blog - affiche du filmPour le photographe Sebastião Salgado, les hommes sont LE SEL DE LA TERRE. Et les hommes, il les connaît très bien puisque pendant plusieurs décennies, il a photographié de nombreux peuples, et cela à travers le monde entier. Amoureux de la photographie et passionné par l’humanité (ou l’inverse), Sebastião Salgado a passé une grande partie de sa vie à montrer des scènes de vie incroyables, à travers de nombreuses expositions et la publication de livres.
Ici, ce documentaire, réalisé conjointement par son propre fils Juliano Ribeiro Salgado et le réalisateur allemand Wim Wenders (BUENA VISTA SOCIAL CLUB) s’attache à rendre compte de son travail. LE SEL DE LA TERRE est un beau voyage aux confins de la planète.

 


Sebastião Salgado a quitté son Brésil natal lorsqu’il était étudiant, fuyant le régime totalitaire de l’époque. C’est à Paris qu’il pose alors ses valises, et c’est là qu’il commence à prendre ses premières photos. Il s’envole ensuite aux quatre coins du monde pour immortaliser ce qu’il aime le plus, l’Homme.
Au début c’est en Amérique du Sud qu’il réalise son premier périple dont le livre « Autres Amériques » en est le témoignage. Ensuite, il passe par l’Afrique (« Sahel : l’Homme en Détresse ») et aussi l’Europe, en ex-Yougoslavie notamment. L’Afrique reste cependant le continent qu’il a sans doute le plus photographié.

Le documentaire LE SEL DE LA TERRE est un véritable défi puisqu’il n’est composé que de ses photos, et donc d’images fixes en noir et blanc ! Pourtant, on reste absolument accroché et captivé par le projet. Et cela parce que tout au long du film, c’est la voix du photographe et parfois celle de Wim Wenders qui nous raconte l’histoire des photographies qui deviennent vivantes. Chaque photo est une histoire à part entière, qui nous est racontée ici avec passion. Les images fixes deviennent alors des rencontres, des parcours, des sourires et des larmes.

le sel de la terre - o with the blog - image du film

Le photographe Sebastião Salgado montre l’homme tel qu’il est, parfois insouciant, drôle et dans ce qu’il est de meilleur, mais malheureusement aussi dans ce qu’il est de pire. En effet, ses nombreux voyages l’ont amené à être le témoin de belles histoires et rencontres, et aussi de drames terribles comme les camps de réfugiés ou l’extermination massive et systématique de son voisin. Cette partie du documentaire est d’ailleurs très touchante car elle nous est dévoilée avec sobriété mais sans filtre. C’est cette même horreur qui marque terriblement le photographe, à tel point qu’il finit par abandonner les photographies ayant comme sujet principal l’Homme.

La dernière partie du SEL DE LA TERRE est d’ailleurs consacrée à son nouveau projet : filmer la nature et les animaux pour les sublimer et nous faire comprendre leur importance capitale pour notre planète ! On découvre également son défi qui porte le nom de Terra Instituto qui consiste à reboiser la forêt brésilienne (plus d’un million d’arbres replantés à ce jour). Et l’on voit avec plaisir et admiration une colline aride redevenir une véritable forêt tropicale !

le sel de la terre - go with the blog - image du film

Irrémédiablement beau, touchant et captivant, LE SEL DE LA TERRE est un documentaire surprenant et singulier, qui nous invite à relativiser certaines choses anecdotiques de la vie quotidienne, pour mieux saisir l’importance et la richesse de notre planète. Un saisissant voyage au cœur de notre Humanité.

LE SEL DE LA TERRE, sortie en France le 15 octobre 2014.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top