Accueil / Cinéma / TRISTESSE CLUB : le club ouvert à tous !

TRISTESSE CLUB : le club ouvert à tous !

tristesse lub - affiche du film - go with the blogTRISTESSE CLUB, c’est le club auquel semblent appartenir Léon et Bruno, deux frères qui se voient très peu et qui se retrouvent pour l’enterrement de leur père.
Léon, divorcé et fauché, est un ancien tennisman ayant vu sa carrière brutalement interrompue par une blessure. Quant à Bruno, éternel célibataire, il est terriblement maladroit et timide. Bref, ces deux-là galèrent un peu dans la vie. Et cette réunion de famille dans des circonstances si particulières ne va pas améliorer les choses, entre découvertes surprises, quiproquos, mensonges, maîtresses (!) et secrets de famille.

Premier film du jeune réalisateur Vincent Mariette, TRISTESSE CLUB s’attaque à un thème délicat, le deuil, avec un regard extrêmement tendre et aussi loufoque, tout un programme en somme … !

TRISTESSE CLUB est d’abord un film de bande avec un casting original et parfaitement réussi ! Honneur aux dames avec Ludivine Sagnier, troublante, touchante et sexy, elle prête ses traits à Chloé qu’elle incarne avec fraîcheur et tendresse.
À ses côtés, la bonne surprise du film c’est le duo de frères interprétés par Laurent Lafitte (Léon) et Vincent Macaigne (Bruno). Le premier est tout à fait crédible en tennisman déchu, et parvient à être à la fois drôle et touchant. De même, Vincent Macaigne est très juste dans ce personnage malhabile et sentimental. La complicité entre les acteurs s’exprime avec évidence à chaque scène, et chacun tente de mettre en avant son partenaire à l’écran, ce qui rend ce film absolument plaisant et délicieux pour le spectateur.

Notons également les seconds rôles qui imprègnent à leur manière ce récit, dont le toujours très drôle Philippe Rebbot (vu dans MARIAGE À MENDOZA), et Noémie Lvovsky (CAMILLE REDOUBLE, JACKY ET LE ROYAUME DES FILLES). En quelques scènes, ils arrivent à marquer le film de leur présence si singulière !

tristesse club - go with the blog

TRISTESSE CLUB alterne un peu tous les genres, passant de la comédie au polar, avec une incursion par la romance, même si le registre de l’humour est le plus présent. Ces changements fréquents peuvent éventuellement perturber un peu le spectateur ; mais si on accepte le parti-pris du film et le côté baroque et loufoque de ce long-métrage, on suit avec une certaine sympathie le road trip tendrement mélancolique de ces personnages très attachants.

Certes, ce premier film de Vincent Mariette connait quelques légers problèmes de rythme, mais il fourmille d’idées à tous les étages ! De plus, certaines séquences sont vraiment bonnes, et l’ambiance générale est agréable avec une bonne bande-son (réalisée par ROB, alias Robin Coudert compositeur et musicien de tournée pour le groupe Phoenix), ainsi qu’un travail sur les décors qui rappelle beaucoup les années 70.

tristesse club

Fantaisiste, gentiment mélancolique, bourré de charme, TRISTESSE CLUB est un film tout à fait original aidé par de bons acteurs, avec certes quelques faiblesses mais que l’on lui pardonne bien vite tant il reste attachant et agréablement farfelu. Bienvenue au club !

TRISTESSE CLUB, sortie en France le 04 juin 2014.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top