Accueil / Cinéma / EDGE OF TOMORROW : demain ne meurt jamais

EDGE OF TOMORROW : demain ne meurt jamais

EDGE OF TOMORROW - affiche du film - go with the blogEDGE OF TOMORROW inaugure l’arrivée des blockbusters de l’été, avec comme stars en haut de l’affiche un duo inédit Tom Cruise et Emily Blunt.
Une fois de plus la planète va mal : dans un futur proche, elle subit une invasion d’extraterrestres devenus invincibles, que tentent de repousser les humains dans une grande contre-attaque en forme de débarquement sur les plages françaises. Le commandant William Cage, lui, est simplement chargé de la communication, et dans un concours de circonstances il se retrouve balancé en première ligne alors qu’il n’a jamais tenu une arme. Au cours de ce débarquement, deux évènements importants bouleversent le cours des choses : le premier, il rencontre Rita Vrataski, légende vivante militaire ; le second, il va mourir.
Mais quelque chose d’étrange se passe : il revit ses dernières heures indéfiniment jusqu’à comprendre l’importance de cette boucle temporelle, et s’en servir avec l’aide de Rita Vrataski comme d’une arme contre les extraterrestres.

EDGE OF TOMORROW s’annonce d’une certaine façon comme un remake d’UN JOUR SANS FIN, version film d’action. Or, le principe de recommencer sans cesse la même journée en boucle dans un film, pourrait instaurer une histoire ennuyeuse et répétitive pour le spectateur ; mais c’est là pourtant la grande force de EDGE OF TOMORROW, très rythmé et sans temps mort ! En effet, après vingt minutes les éléments et les bases scénaristiques sont posés, et ensuite place à l’action et au divertissement.

Visuellement, le film impressionne et nous en met plein la vue, avec notamment la scène du débarquement qui virevolte dans tous les sens, tout en restant bien lisible et fluide pour le spectateur. Doug Liman à la réalisation, maîtrise l’exercice et insuffle une dimension épique à son récit. Explosions, fusillades, cascades, tout y passe devant nos yeux ! En cela, EDGE OF TOMORROW relève parfaitement le défi du film de divertissement.

edge of tomorrow - images du film - go with the blog

Autre réussite dans ce blockbuster, l’humour est utilisé avec parcimonie afin justement de rompre la possible monotonie de nous faire revivre plusieurs fois les mêmes séquences. Discret mais efficace, cet humour dynamisme les scènes de dialogues.

Quant au duo Tom Cruise / Emily Blunt, ils se glissent parfaitement dans leurs costumes de guerriers survivors. Tom Cruise, antihéros, excelle dans le rôle du baratineur un peu lâche, qui peu à peu s’intéresse à la cause. Il manie avec talent l’ironie de son personnage. Quant à Emily Blunt, alter ego très à l’aise dans ce premier rôle musclé de sa carrière, l’actrice est très bien dans les scènes de combats. Son rôle reste toutefois plutôt discret, et tout tourne surtout autour de Tom Cruise, il faut bien le reconnaître, les personnages secondaires ne servant finalement qu’à le mettre en valeur.

edge of tomorrow - images du film - go with the blog

On peut regretter néanmoins une fin un petit peu à bout de souffle, dont un retournement qui fait basculer le film des grands champs de bataille à une intrigue plus minimaliste. Malgré cela, EDGE OF TOMORROW s’affirme comme un bon divertissement dynamique, du grand spectacle cinématographique bien conçu, répondant parfaitement à ce qu’on lui demande avec une certaine qualité.

Pour finir, au sujet de la 3D, certes elle ne ternit pas les couleurs mais il faut reconnaître qu’elle est totalement inutile ; et si vous hésitez, la 2D remplira parfaitement son travail.

EDGE OF TOMORROW, sortie en France le 04 juin 2014.

Article rédigé par Lui.

EDGE OF TOMORROW - bandeau du film France 3 - Go with the Blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

6 commentaires

  1. Bonsoir
    Voilà un film comme je les aime ^_^

  2. Scénario malin et interprétation sont les gros atouts de ce film. Si l’action est dans l’ensemble bien foutu, la lisibilité de certaines scènes gâchent fortement le spectacle que ce soit dans les scènes de nuit parisienne, avec une tour Eiffel me semble-t-il dégéolocalisé et de taille changeante, ou à cause des aliens tentaculaires speedés. Encore une fois le trop plein prend le pas sur les moments les plus subtils. Loin de la claque sobrement esthétique et narrative de Oblivion par exemple.

    • Cher Kub57,

      La partie à Paris est sans doute le bémol du film, plus brouillone et moins belle esthétiquement. Le reste nous a semblé assez lisible notamment les scènes de débarquement.

      Merci de nous avoir fait partager ton avis en tout cas 😉

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top