Accueil / Cinéma / NEW YORK MELODY : les chansons d’amour

NEW YORK MELODY : les chansons d’amour

NEW YORK MELODY - affiche du film France - Go with the BlogAu milieu de la traditionnelle bataille des blockbusters de l’été, NEW YORK MELODY vogue à contre-courant et joue la carte du feel-good movie estival !
C’est la seconde réalisation de l’irlandais John Carney qui s’était fait remarquer en 2007 avec son premier long-métrage ONCE : un film indépendant à petit budget, une comédie musicale qui avait fait mouche au Sundance Festival, et avait ensuite raflé la mise lors de sa sortie dans le monde (tourné avec un budget de 180 000 euros, il rapportera plus de 7 millions de dollars).

Cette fois-ci, réunissant un casting très hétéroclite de Keira Knightley à Mark Ruffalo, en passant par Adam Levine le leader du groupe Maroon 5 (qui fait sa première apparition au cinéma), et le rappeur producteur Cee-Lo Green, NEW YORK MELODY nous embarque pour une balade dans les rues de la Grosse Pomme rythmée par les pop songs de Gretta, le personnage interprété par Keira Knightley. Entre romance et désillusions, parfois le destin ne tient qu’à une note de guitare.

Gretta et Dave (interprété par Adam Levine) sont anglais, ils s’aiment, et ils composent des chansons ensemble. Remarqués grâce à un de leurs morceaux utilisés dans un film, ils débarquent à New York, invités par une maison de disques qui compte bien capitaliser sur ce succès naissant. Gretta et Dave se sentent alors pousser des ailes, et leur rêve n’a jamais été autant à portée de mains. Pourtant, Dave se retrouve très vite aveuglé par cette gloire en devenir, et se laisse tenter par une carrière solo … et une attachée de presse.
Le cœur brisé et pleine de désillusions, Gretta est sur le point de quitter New York et de retourner à Londres, lorsque pour sa dernière soirée dans la ville, elle fait la connaissance dans un pub de Dan (Mark Ruffalo), un producteur au bout de rouleau porté sur l’alcool, et qui n’a pas signé un grand artiste depuis des années. Dan tombe sous le charme de la voix de Gretta lorsqu’elle chante sur la scène de ce bar. Il lui propose alors un pari fou : enregistrer tout un album avec les moyens du bord, et dans les rues de New York !

NEW YORK MELODY - image du film 4  - Go with the Blog
Comédie romantique au charme indéniable, NEW YORK MELODY propose un scénario certes classique mais qui offre quelques subtilités permettant d’éviter les sentiers trop battus et rebattus. Échappant ainsi au trop plein de bons sentiments, le long-métrage de John Carney joue une partition douce et délicate, enveloppée dans les rayons du soleil d’été de New York, et invente la petite musique qui fait du bien là où ça fait mal parfois.

Le réalisateur a visiblement pris un certain plaisir à filmer la ville tentaculaire américaine, et même s’il ne nous la montre que dans ses meilleurs aspects (New York ce n’est pas non plus que des apparts cools, des terrasses sur les toits et des balades en vélo dans des rues sans voitures, il faut le dire), il en fait en tout cas un décor exploité avec intelligence, quasiment un personnage à part entière du film !

NEW YORK MELODY - image du film 3  - Go with the Blog

Surtout, NEW YORK MELODY s’appuie sur un casting improbable sur le papier, venu de tous les horizons, mais qui fonctionne hyper bien et trouve même une vraie cohérence ! Certes, nous n’avons pas forcément été totalement convaincus par Keira Knightley en songwriter pop, la guitare à la main. En dépit de son adorable minois, la comédienne nous semble un peu en ‘surjeu’ vis-à-vis de ses partenaires.

En revanche à ses côtés, Adam Levine dans son premier rôle au cinéma, s’en sort plutôt bien, réussissant à faire glisser son personnage du songwriter amoureux à la superstar au potentiel narcissique plus qu’évident.
NEW YORK MELODY - image du film 5  - Go with the Blog
Mais l’on retient avant tout la prestation géniale de Mark Ruffalo en looser dépressif revenu de tout. Il rend son personnage terriblement attachant, sensible, touchant ! Avec ce rôle de producteur fauché, has-been aux yeux des professionnels de l’industrie du disque, de père largué devant sa petite fille devenue une ado complexe, de mari encore amoureux mais qui a laissé mourir son historie d’amour, Mark Ruffalo trouve ici un rôle inhabituel et dans lequel il se montre tout bonnement irrésistible ! Loin de la saga AVENGERS où il incarne Bruce Banner/Hulk , il vient nous rappeler tout le talent qui est le sien, et sa jolie palette d’acteur.

NEW YORK MELODY - image du film 2  - Go with the Blog
Romance pleine de saveur et de fraîcheur aux accents pop et folk, NEW YORK MELODY se pare de tous les atours séduisants et romantiques d’une jolie histoire qui colle parfaitement à son époque .
On regrette seulement que les morceaux originaux composés spécialement pour le film, n’aient pas toute la fulgurance et la magie escomptées, ce qui aurait peut-être pu apporter un rayonnement supplémentaire à cette histoire.

NEW YORK MELODY, sortie en France le 30 juillet 2014.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

12 commentaires

  1. Gentille comédie inoffensive mais honnête en ceci que si les enjeux n’offrent pas de situations trop conflictuelles il n’y a pas non plus de conte de fée pour midinette.
    Un très sympa feel good movie aux personnages attachants et une jolie ballade dans des coins de la ville peux vues jusqu’ici.
    Pour ma part bien meilleur que le relativement décevant, et surestimé Once du même réa qui va persister dans le film musical – son « truc », ses limites ? – avec son prochain.

    • Hello,

      Merci beaucoup de ton avis sur NEW YORK MELODY !
      Je suis d’accord avec toi, on évite la romcom trop midinette, et c’est ce qui est vraiment appréciable. C’est ce qui fait aussi qu’on se laisse emporter par ce vrai feel good movie !

  2. Je suis allée voir le film après avoir lu votre article, je n’ai pas été déçue ! On passe un très bon moment 🙂

  3. Je suis allée voir ce film le jour de sa sortie et honnêtement je n’ai pas été déçue.
    Une comédie dans le genre romantique mais trop non plus. Bien sûr il y a des histoires de coeur mais ça reste convenable, ce n’est pas une histoire de princesse.
    Les chansons sont entraînantes et faciles à retenir. Durant tout le film les ballades sont chantées un peu partout dans New York mais avec des matériaux « premier prix ». On reste dans le réaliste à partir de la mesure où ils font avec ce qu’ils ont. Et au final ça donne quelque chose de vraiment bien.Ce film n’est pas seulement une réussite du point de vue musical ou du scénario, c’est aussi une leçon de vie. Ne jamais baisser les bras, faire ce que l’on aime et se foutre de ce que les autres pensent.

    • Bonjour Arielle,

      Merci beaucoup d’être venue partager ton ressenti sur NEW YORK MELODY qui semble etre un film qui t’a touchée, on dirait ! Tant mieux. Tes quelques mots vont sans doute donner à d’autres personnes envie de la voir en tout cas 😉

      À bientôt sur Go with the Blog !

  4. Cédric DUPOUY

    Que ce film est agréable à voir !

    En plus du trio d’acteurs principaux, j’ai aimé le rôle de l’ami de Gretta 🙂

    • Bonjour Cédric,

      Tu parles de son meilleur ami musicien loser ? C’est vrai qu’il est plaisant et fun, il apporte des touches d’humour dans le film, ça permet de dédramatiser certaines situations.

  5. J’ai moi aussi beaucoup aimé ce « New York Melody », découvert grâce à vous (merci encore!).
    C’est effectivement un vrai « feel good movie », dont on ressort avec le sourire et de jolies images plein la tête! Je me suis bien fait embarquer dans cette histoire aux personnages crédibles et attachants (mention spéciale à Mark Ruffalo, qui vieillit drôlement bien – et parmi les perso secondaires, c’est toujours un plaisir de retrouver la subtile Catherine Keener, et la jeune Hailee Steinfeld est un talent à suivre!). Il y a également des idées de mise en scène inventives (notamment la « vision » de Ruffalo qui fait naître des instruments autour de Keira Knightley), des décors sympa, une énergie communicative et de chouettes chansons (dont la version de « Lost stars » d’Adam Levine), même si j’avais été encore plus emballé par la sublime BO du non moins sublime « Once ». Bref, une partition juste qui offre un joli moment d’évasion!

    • Hello Hugo33,

      Merci pour ton retour sur le film 🙂
      Important en effet de dire un mot de Catherine Keener, merci d’en parler et de compléter notre article du coup. Second rôle certes, mais on aime sa douceur, son irrésistible sourire, et la nuance de tous les instants dans son jeu, c’est une actrice qui est toujours impeccable.
      Hailee Steinfeld, dans un rôle un chouilla caricatural quand même, impose néanmoins une présence pour son tout jeune âge. Tu as raison, jeune comédienne à suivre !

      Encore merci de ton avis 🙂

  6. C’est un peu par hasard que j’ai découvert ce film… D’un film découvert par hasard, il est devenu pour moi LE film à voir… ! Mine de rien, l’air de rien, un film qui fait du bien, tellement de bien! Une belle histoire, d’amour, d’amitié, de rêves aussi et d’espérance surtout sans tomber dans le mièvre… Et puis, 1 musique juste divine servie tout simplement, Adam Levine – Lost Stars notamment est génial ! Alors je résum : New York Melody une belle histoire, des acteurs talentueux et une musique excellente ! On sort de la séance avec le sentiment de flotter ! Je retournerais bien le voir…

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top