Accueil / Cinéma / PAULINE DÉTECTIVE : Sherlock Holmes sous le soleil

PAULINE DÉTECTIVE : Sherlock Holmes sous le soleil

“On t’a invitée ici pour que tu te reposes ; alors les meurtres, les psychopathes, les bébés congelés, là, toutes ces merdes qu’on trouve dans ton torchon, tu mets ça de côté !
Cette phrase de Jeanne (Audrey Lamy) à l’attention de sa sœur Pauline (Sandrine Kiberlain) prononcée au début du film, annonce assez bien la couleur et le ton. Troisième long-métrage de Marc Fitoussi, PAULINE DÉTECTIVE se doit d’être absolument pris au second degré. Derrière une histoire simple et des costumes hyper bariolés, on découvre un film à la réalisation minutieuse et soignée, et qui multiplie en cachette les références à un cinéma désuet mais très stylisé.

Pauline vient d’être quittée par son compagnon. Supportant mal cette séparation, elle accepte d’accompagner sa sœur, starlette d’une série télévisée, et son conjoint, dans un palace de la Riviera italienne. Mais Pauline est aussi rédactrice dans un canard spécialisé dans les enquêtes et crimes non résolus ; obsédée par l’idée qu’il se passe quelque chose d’étrange dans ce palace, elle se persuade de devoir mener ses propres investigations, et s’embarque alors des aventures à ses risques et périls.

PAULINE DÉTECTIVE est une comédie haute en couleurs. Marc Fitoussi exploite à son maximum les décors que lui offrent la côte italienne, qu’il complète par des costumes ultra soignés, eux aussi très colorés (il faut absolument souligner l’excellent travail de la costumière Marité Coutard, on en parle trop rarement). Entre glamour et vintage, le réalisateur français semble beaucoup s’amuser à styliser à outrance sa comédie, tout en faisant sonner les sirènes d’un cinéma qu’il qualifie lui-même « du dimanche », mais qui rappelle également par moments les films de Jacques Demy ou encore certains de De Broca par moments.
PAULINE-DETECTIVE-image-du-filmLoin de tout effet de modernité, PAULINE DÉTECTIVE bénéficie également de dialogues extrêmement écrits, pour lesquels Sandrine Kiberlain a été tenue de travailler une diction et un phrasé bien particuliers. Participant à éloigner le film et son histoire de tout réalisme, tous ces éléments de mise en scène créent une ambiance au départ surprenante, mais dans laquelle le spectateur peut y trouver un certain confort, à condition bien sûr d’adhérer au projet.

PAULINE DÉTECTIVE est un film qui n’est pas parti pour faire l’unanimité, et qui risque de susciter de vifs débats. Si l’on peut reconnaître que ce long-métrage aurait gagné à être raccourci de dix ou quinze bonnes minutes afin de maintenir un rythme efficace jusqu’au bout, on souligne en tout cas l’audace de réaliser un tel projet cinématographique qui remet au goût du jour des effets de mise en scène quasiment tombés aux oubliettes. Quelque part entre un roman du Club des Cinq, Fantômette ou une partie de Cluedo, les aventures de cette Pauline fantasque peuvent emballer ceux qui acceptent le postulat de départ de ce film.

PAULINE DÉTECTIVE, sortie en France le 03 octobre 2012.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

  1. Bonjour
    Pouvez vous me dire d’où viennent les robes de Sandrine Kimberlain dans le film Pauline ? Elle est habillée (par Marité Coutard) dans ce film avec une grande élégance.
    Merci

    • Bonjour,

      Après nous être renseignés auprès du Distributeur du film, c’est en fait Marité Coutard, costumière sur PAULINE DÉTECTIVE, qui a aussi créé les robes.

      À Bientôt sur Go with the Blog !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top