Accueil / Cinéma / L’ÎLE AUX CHIENS : I wanna be your dog

L’ÎLE AUX CHIENS : I wanna be your dog

On le dit vraiment très rarement, mais on tient probablement ici un des meilleurs films de l’année 2018, et pourtant on est seulement en avril ! … Huit ans après l’excellent FANTASTIC MR. FOX, Wes Anderson revient au film d’animation avec L’ÎLE AUX CHIENS.
C’est de nouveau de la stop-motion, c’est de nouveau une histoire d’animaux, il y a une fois encore un casting archi classieux pour assurer les voix de doublage … Mais on est bien dans un univers très différent, une autre ambiance ; et surtout, L’ÎLE AUX CHIENS surclasse la réussite qu’était déjà FANTASTIC MR. FOX, ce qui n’est pas un mince exploit. Wes Anderson transcende le genre du film d’animation en stop-motion, et signe surtout une œuvre tout bonnement exceptionnelle.

L’histoire se déroule dans un Japon fictif et futuriste, mais qui a tout de même conservé une grande part de sa tradition. Alors que sévit une épidémie de grippe canine, le maire de la ville de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Île aux Chiens.
Le jeune Atari âgé 12 ans, et neveu du maire, dérobe un petit avion et se rend sur l’île pour tenter de retrouver son fidèle compagnon, Spots qui a justement été exilé sur l’Île aux Chiens. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.

Derrière cet apparent récit d’aventure enfantin, L’ÎLE AUX CHIENS foisonne de thématiques contemporaines et très adultes. Le film réussit une brillante connexion entre la tradition et la modernité (à la fois dans sa forme et dans son fond) ; et l’idée de départ d’avoir emmené cette histoire dans un Japon fantasmé (mais parfaitement en lien avec la culture nipponne d’hier & d’aujourd’hui), permet justement de créer cet équilibre complexe mais habile.

On suit ainsi l’aventure de ce jeune Atari, sorte d’alter ego japonais du Petit Prince (l’avion, sa tenue, sa candeur et aussi sa grandeur d’âme … tout concourt à nous rappeler le héros de Saint-Exupéry), qui est tout autant un intrépide petit garçon plein de courage, mais aussi un miroir qui nous est tendu en quelque sorte, pour nous dire par moments : « et vous, qu’auriez-vous fait à sa place ? »

Mais évidemment, on se doit aussi de saluer l’impressionnant travail de mise en scène de L’ÎLE AUX CHIENS : décors, personnages, regards, expressions des visages et des figures des chiens, dialogues, montage, … Wes Anderson (et ses équipes d’animateurs) n’a rien laissé au hasard, et tout fonctionne à merveille avec une cohérence de tous les instants.
Le cinéaste a ainsi imaginé un univers dont le code couleurs est particulièrement travaillé, toujours avec ce souci constant de lier modernité & tradition venue de la culture japonaise. De même, chaque personnage (humain ou animal) bénéficie d’une personnalité bien marquée, avec des traits de caractère francs et très intéressants.
Porté par la maestria de la bande son composée par le français Alexandre Desplat (qui est décidément partout), et par le travail du superviseur musical Randall Poster, L’ÎLE AUX CHIENS captive également par l’intensité narrative de son récit : on est réellement pris de passion pour cette histoire et ses rebondissements.

Car le film n’est pas aussi simple que ne laisse paraître le résumé de son histoire, bien au contraire. Il y a du sous-texte partout, des prises de position quasi politiques, des références très nettes à nos sociétés contemporaines et même à notre actualité, une réflexion loin d’être manichéenne …



Résultat de six années de travail, L’ÎLE AUX CHIENS se révèle être une totale réussite ! … Au-delà de l’animation, de la maîtrise technique, de la méticulosité des détails, de cette mise en scène formidable, il y a une histoire prenante, toute à la fois touchante et drôle.

Après le tendre MOONRISE KINGDOM et l’épatant GRAND BUDAPEST HOTEL, Wes Anderson vient une nouvelle fois nous cueillir à froid pour nous embarquer dans son univers passionnant et débordant d’inventivité. Celui qui aime son chien, aime son prochain.  😉

Site officiel de L’ÎLE AUX CHIENS.

L’ÎLE AUX CHIENS, sortie en France le 11 avril 2018.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top