Accueil / Cinéma / VICE-VERSA : le tourbillon Pixar des émotions !

VICE-VERSA : le tourbillon Pixar des émotions !

vice versa - go with the blog - affiche du filmQu’est-ce qui peut bien se passer dans le cerveau d’une petite fille qui devient doucement une jeune fille ? Comment expliquer que tout ce qui était simple quand on était enfant, devienne si compliqué quand on devient adolescent ?

C’est en se posant ces questions toutes simples (et pourtant si complexes) et en regardant sa petite fille grandir, que Pete Docter a commencé à penser puis à écrire VICE-VERSA. Le réalisateur et scénariste de MONSTRES ET CIE ainsi que du sublime LÀ-HAUT en 2009, signe une nouvelle fois une œuvre grandiose de l’animation, qui déborde de bonté, de générosité, d’ingéniosité et d’idées. Attention, chef-d’œuvre en vue !

Dans VICE-VERSA, vous allez découvrir les petits personnages qui sont aux manettes dans notre cerveau. Et oui, car tout ce qui se passe dans la grande Centrale de contrôle, ce sont ces petits êtres colorés qui le pilotent !
Il y a Joie, celle qui ne voit que le positif partout et se réjouit de tout. Il y a Dégoût, toute de vert vêtue. À leurs côtés, il y a l’inévitable Colère qui a bien du mal à se maîtriser. Tout comme Peur, le personnage violet tout maigrichon, effrayé dès qu’une situation se complique un peu. Enfin, la dernière de la bande c’est Tristesse, une petite boule bleue qui verse une larme très (trop) facilement.
vice versa - Go with the Blog - Image du film2

Ensemble, ils gèrent les émotions de la jeune Riley depuis sa naissance. Tout se passait plutôt bien et paisiblement, jusqu’à ce que les parents de Riley décident de quitter le Montana pour emménager à San Francisco, dans cette grande ville qui impressionne.
Nouvelle maison, nouvelle école, nouveaux camarades de classe, nouveau climat … Tous ces changements perturbent Riley, qui en plus est tout simplement en train de quitter sa vie de petite fille pour devenir une adolescente.

Autant dire que les émotions dans le cerveau de Riley sont mises à rude épreuve. Et lorsque Joie et Tristesse se retrouvent, par un concours de circonstances, expulsées hors de la Centrale de contrôle du cerveau de Riley, les évènements s’enchaînent et se compliquent davantage !
VICE VERSA - Go with the Blog - Image4
Sur un récit de départ particulièrement original et brillant, VICE-VERSA y développe donc également une histoire passionnante, attachante et pleine d’aventures. Les personnages qui incarnent les émotions, sont hyper attachants, y compris ceux auxquels on ne s’attendait pas forcément, comme l’irrésistible Tristesse ou encore l’impétueux Colère.
Ainsi, le réalisateur Pete Docter transcende son propre scénario, en nous offrant alors une merveilleuse histoire où les rebondissements sont nombreux, inattendus, et même parfois farfelus.

VICE-VERSA est brillant en tout point de vue. Le film des Studios Pixar raconte des choses d’une grande justesse, convoque tous nos souvenirs d’enfance, et fait le récit du passage à l’âge adolescent/adulte avec une extrême exactitude et un génie de tous les instants. On a affaire ici à un film d’animation d’une ingéniosité et d’une créativité folles, qui tutoie les sommets !
VICE VERSA - Go with the Blog - Image5
En convoquant les figures mythiques de notre enfance, Pete Docter et les équipes des Studios Pixar recréent un imaginaire foisonnant, incroyablement beau, et revisitent nos souvenirs à chacun. On vous met au défi de ne pas être absolument émus par le personnage de Bing Bong, l’ami imaginaire sur lequel on ne dira rien de plus, on vous laisse le découvrir dans le film.

VICE VERSA - INSIDE OUT Bing Bong personnage character Pixar 2015 Pete Docter - Go with the Blog

Brillant, bouleversant et aussi plein d’humour, VICE-VERSA est une véritable perle ! Le génie Pixar nous touche une nouvelle fois en plein cœur. Et l’on en ressort les yeux humides, indéniablement.

NB : Surtout, profitez du générique de fin jusqu’au tout dernier moment, pour y découvrir notamment la petite phrase des auteurs du film adressés à leurs enfants. 

VICE-VERSA, sortie en France le 17 juin 2015.

Article rédigé par Elle.
vice versa - Go with the Blog - Image du film

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

9 commentaires

  1. Le graphique est tout mignon. J’irai le voir avec les enfants ^_^

    • Bonjour natieak,

      Oh, il n’y a pas que le graphisme & les personnages qui sont mignons ! Le film est une réussite absolue, et vraiment très touchant !! Vite, vite, il faut y emmener les enfants ! 😉 🙂

  2. Pic et creux dans le dernier Pixar. Pas le renouveau espéré. Visuellement le moins fouillé (décors, texture…) de tout les long Pixar. La scène expressionniste est par exemple moins créative que dans des tentatives similaires faites ailleurs (même chez les Simpson). L’inventivité de l’histoire va de même. Le surprenant est juste esquissé sans tenir. S’il joue la carte de l’émotion – et pour cause- celle-ci a déjà été tenu de manière plus soutenu sur la durée. Joie et tristesse sont traitées en égal, s’il y a souvent une réussite avec ces deux émotions (les autres en faire valoir sont délaissées et anecdotiques) le résultat final est mitigé.

    • Bonjour widescreen,

      Merci pour ton avis sur VICE-VERSA. Le film ne t’a pas trop touché visiblement.
      Dommage, on l’a trouvé vraiment très fort, intense, avec une ambition narrative très grande.
      Si visuellement il y a effectivement des parties du film un peu simplistes (dans le labyrinthe des émotions, ou encore dans la tour de contrôle du cerveau), il y a en revanche des séquences superbes, en particulier avec Bing Bong (il ne t’a pas ému aux larmes, Bong Bong ?!)

      Merci pour ton avis, à bientôt sur Go with the Blog ! 🙂

  3. Déçue également par le dernier Pixar, je l’ai trouvé trop long, que ce soit au niveau histoire, graphisme, … On est très loin du magnifique La Haut, des délirants Ratatouille et Cars.. J’ai juste souri sur la fin et le générique qui laissent présager quelque chose de bien plus interessant.

    Dommage car tout y était

    • Coucou Eleane,

      D’abord, merci beaucoup de nous faire partager ton avis sur le film !
      Dommage que tu aies été déçue … 🙁
      VICE-VERSA est pourtant très touchant, qu’as-tu pensé par exemple du personnage de Bing Bong ?!
      Côté graphisme, c’est vrai que le rendu visuel de VICE-VERSA est un peu particulier, mais cela fait aussi partie de son concept j’ai envie de dire. Il y a peu d’occasions dans le film de proposer des décors majestueux, il y a peu de Nature par exemple puisqu’on est les 3/4 du temps dans les dédales de l’esprit de la petite fille.

      En tout cas, merci de ton avis, et à très bientôt sur Go with the Blog 😉

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top