Accueil / Cinéma / COLONIA : dans l’enfer de la dictature chilienne de Pinochet

COLONIA : dans l’enfer de la dictature chilienne de Pinochet

COLONIA - Affiche FR officielle Emma Watson Rezo Films 20 juillet 2016 - Go with the Blog11 septembre 1973 : le général Pinochet prend la tête du coup d’État militaire au Chili, contre le gouvernement du Président alors en place, Salvador Allende. Celui-ci se suicide le jour même, et Pinochet établit son régime militaire ultra répressif et dictatorial,  où les arrestations de milliers de dissidents, de communistes, et d’opposants politiques sont désormais devenues la règle.

C’est là que Daniel, jeune photographe militant d’origine allemande, et sa petite-amie Lena, hôtesse de l’air, sont arrêtés en pleine rue. Daniel est identifié comme un activiste opposant au régime Pinochet, et il est conduit dans un camp secret et isolé au sud du Chili : la Colonia Dignidad. Derrière ce nom se cache en réalité une secte religieuse aux allures de camp nazi, dirigée par un seul homme, Paul Schäfer, ex brancardier SS puis caporal du IIIème Reich, exilé au Chili. Lena va alors tenter l’impossible pour sortir Daniel de ce camp de la mort, en rejoignant de son plein gré cette COLONIA.


Effroyable histoire inspirée de faits réels, COLONIA est de ce genre de films dont on ne ressort pas tout à fait indemne. La Colonia Dignidad a réellement existé, exactement comme elle est décrite et montrées dans le film. Car le réalisateur allemand Florian Gallenberger (dont c’est ici le quatrième long-métrage), âgé de 44 ans, a eu le profond désir de parler de ce sujet depuis très longtemps, et il s’est largement documenté sur la Colonia Dignidad.
COLONIA - Image 7 film Emma Watson Rezo Films 20 juillet 2016 - Go with the Blog
Il raconte s’être rendu lui-même sur les lieux, avoir tout vu, tout entendu, pour s’imprégner avec la plus grand exactitude de l’atmosphère indéfinissable et terrifiante qu’il a régné dans ce camp pendant près de trente années.

Mais COLONIA n’est pas seulement une page d’Histoire, c’est aussi le récit d’un combat, celui d’une jeune femme pour sauver l’homme qu’elle aime, et qui décide de prendre les plus grands risques et d’accepter les plus violents sacrifices pour tenter de le retrouver et de le sortir de cette salle de torture à ciel ouvert.
COLONIA - Image 12 film Emma Watson Rezo Films 20 juillet 2016 - Go with the Blog
Le réalisateur a visé juste avec son casting, car Emma Watson et Daniel Brühl forment à l’écran un couple parfaitement crédible, touchant, sensible, et surtout particulièrement attachant. Par-dessus tout, Emma Watson porte son rôle de femme courageuse presque comme une figure christique dans son sacrifice physique et psychologique.

Avec eux, l’acteur suédois Michael Nyqvist (connu notamment pour son rôle dans la trilogie MILLENIUM au cinéma – la version suédoise -), complète ce casting impeccable et particulièrement impliqué. Il campe le gourou nazi et pédophile Paul Schäfer, avec une froideur et un terrifiant magnétisme qui nous glacent le sang à chacune de ses apparitions. Un rôle complexe, compliqué, délicat, qu’il réussit à maîtriser de bout en bout.
COLONIA - Image 10 film Emma Watson Rezo Films 20 juillet 2016 - Go with the Blog
COLONIA
n’est certes pas exempt de quelques défauts et quelques petites invraisemblances, à commencer par le fait que tout le tournage ait été fait en anglais, et que tout le monde dans le camp parle en anglais (ce qui est toujours un peu gênant …). Mais ces imperfections sont vite oubliées, car le film se vit aussi comme un véritable thriller dramatique, où l’on suit, crispé à notre fauteuil, le projet d’évasion ultra dangereux et périlleux de Lena et Daniel.

Bénéficiant également d’une reconstitution extrêmement juste et fidèle à la terrible réalité, d’une mise en scène maîtrisée, et d’une direction photo soignée, COLONIA saisit le spectateur et ne le lâche plus !
COLONIA - Image 15 film Emma Watson Rezo Films 20 juillet 2016 - Go with the Blog

Récit d’une des pages les plus terrifiantes de l’Histoire du Chili, voire de l’Amérique Latine elle-même, COLONIA est à la fois une réussite cinématographique et aussi un film nécessaire. On connaît souvent assez mal en Europe l’Histoire des pays d’Amérique du Sud, et le long-métrage de Florian Gallenberger nous permet également de nous rendre compte de la violence inimaginable d’un régime dictatorial qui n’a plus de limites.
COLONIA donne une voix à des centaines de victimes de ce camp sectaire et longtemps tenu secret, des victimes torturées, asservies, disparues, mortes dans l’indifférence générale, et pour lesquelles aujourd’hui encore, la Justice n’a toujours pas fait son travail.

 

NB : Si vous voulez en apprendre davantage sur le camp de la Colonia Dignidad & son gourou Paul Schäfer, vous pouvez visionner gratuitement et librement le documentaire ci-dessous, co-produit par les équipes de France5 en 2006 :

Pour aller plus loin :
Colonia Dignidad, secte nazi au Chili
Les victimes de la Colonia Dignidad

COLONIA, sortie en France le 20 juillet 2016.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top