THE LOST CITY OF Z : la mystérieuse cité d’or

Réalisateur fascinant et adoubé autant par les cinéphiles que par la critique, James Gray nous propose son sixième long-métrage avec THE LOST CITY OF Z. Et pour la première fois dans sa filmographie, il adapte un roman, « La Cité Perdue de Z » écrit par David Grann.

S’inspirant des aventures de l’explorateur et colonel britannique Percy Fawcett, THE LOST CITY OF Z raconte sa quête incessante et étalée sur plusieurs décennies d’une mystérieuse cité perdue dans la jungle amazonienne, entre 1906 et 1925.
Alors que son tout premier voyage, ordonné par la Société Géographique Royale d’Angleterre, a pour objectif de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie, Percy Fawcett découvre le sort réservé aux indiens d’Amérique du Sud ; surtout, il est convaincu de l’existence d’une cité ancienne et très élaborée, dont la découverte pourrait bouleverser l’opinion et la vision qu’ont les occidentaux des indiens et des civilisations amérindiennes.

En 2013, James Gray nous surprenait en réalisant son premier film en costumes avec THE IMMIGRANT, alors que jusqu’à présent, de LITTLE ODESSA à LA NUIT NOUS APPARTIENT (WE OWN THE NIGHT), il s’était uniquement consacré à des récits contemporains mais sombres, des histoires de famille, de mafia, parfois les deux en même temps.
Nouvelle exploration ici avec THE LOST CITY OF Z pour le cinéaste américain, en abordant un genre nouveau, celui du film d’aventure historique. Autre nouveauté également, il n’a pas fait appel à Joaquin Phoenix, son acteur fétiche, avec qui il avait systématiquement travaillé sur tous ses films jusque lors (à la seule exception de LITTLE ODESSA).

Avec un casting majoritairement britannique, THE LOST CITY OF Z réunit Charlie Hunnam (la star de la série télévisée SONS OF ANARCHY