Accueil / Cinéma / WRONG COPS, réalisé par Quentin Dupieux

WRONG COPS, réalisé par Quentin Dupieux

wrong cops WRONG COPS, c’est le surnom d’une bande de flics d’un commissariat de Los Angeles, des experts de la petite combine, et surtout des maîtres dans l’art d’en faire le moins possible. Entre un obsédé sexuel, une flic qui tente de faire chanter son boss, et un borgne qui veut devenir une star de techno, il y a Duke, dealer d’herbe pendant le service, que rien ne peut détourner de ses magouilles … sauf la musique.
Mais le quotidien tranquille de ce commissariat est soudain bousculé par un événement improbable. En effet, au cours d’une embrouille liée à une histoire de dettes, Duke se retrouve avec un cadavre dans le coffre de sa voiture ! Mais ce corps se réveille soudainement … et refuse de mourir.

Comme à son habitude, le français Quentin Dupieux s’empare d’une histoire invraisemblable dont lui seul a le secret. Les situations burlesques et absurdes s’enchaînent, et tout semble être prétexte à la dérision. Avec Quentin Dupieux, il faut accepter dès le départ de pénétrer dans un univers singulier et déconcertant, où fourmillent des idées à la pelle et des trouvailles cinématographiques qui, si elles n’emportent pas toujours un franc succès, ont le mérite d’exister.

Toutefois, WRONG COPS n’est pas qu’une compilation de sketchs ou de scénettes manquant de lien entres elles (ce qui est un peu le talon d’Achille des films de Dupieux). Cette fois-ci, l’histoire est davantage travaillée avec une vraie intrigue, évitant ainsi au film de tourner en rond.

wrong cops

Une fois de plus, on y retrouve l’actrice américaine Arden Myrin (déjà présente dans WRONG), ainsi qu’Eric Judor dans un rôle absolument génial d’un borgne qui s’essaye à la musique électronique (amusant quand on connait le travail de musicien et DJ de Quentin Dupieux sous le pseudo de Mr. Oizo) !
Mais Eric Judor n’est pas le seul à être irrésistible, l’acteur Mark Burnham endosse à merveille le rôle de Duke et offre à son personnage tout son bagou et son style de jeu unique. Et l’on se doit de mentionner aussi la présence de Marilyn Manson, qui pour une fois nous fera plus rire que peur !

wrong cops

Visuellement, le film est également intéressant, il y a une vrai recherche esthétique mais jamais dans la surenchère bien au contraire ; Dupieux nous livre quelque chose de très épuré et de simple, bercé par une adoration d’une certaine Amérique.

De même, mais cela parait évident, la musique est non seulement très présente dans le film, mais aussi particulièrement bien choisie, issue quasi intégralement de la discographie du réalisateur-DJ.

Au final, WRONG COPS est un objet cinématographique bien à part, Quentin Dupieux réalisant une fois de plus un film intriguant, drôle, mais aussi très esthétisé. Certes, il peut laisser parfois certains sur le bord de la route, et tous les essais du réalisateur ne sont pas toujours transformés ; mais il reste agréable de voir un réalisateur oser de tels projets avec une liberté sans limites, et dans une fièvre créatrice permanente !

WRONG COPS, sortie en France le 19 mars 2014.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

8 commentaires

  1. J’avais déjà aimé l’ovni WRONG (malgré quelques longueurs) pour son inventivité sans limites et sa folie déjantée, et du coup, cette critique me donne encore plus envie d’aller voir WRONG COPS ! Merci !

  2. Wrong Cops, c’est méchant, c’est rude, c’est le bordel. Mais c’est franchement bien. Sans parler de la BO qui, lorsqu’on accroche aux compositions de Dupieux, est un vrai régal puisqu’elle est omniprésente.

    Wrong Cops est un film vraiment particulier. Il se présente finalement un peu comme une synthèse des films que Dupieux a jusque là réalisé. Peut être une page qui se tourne, avant l’arrivée de « RéALITé », qui promet également d’être super.

    Ps : Essayez de repérer les clins d’oeils de Dupieux à tous ses précédents films qui sont plus ou moins cachés dans Wrong Cops. C’est ludique.

    • Bonjour Dorian,

      C’est vrai que ce long-métrage est un peu plus abouti, travaillé que les précédents sans perdre la touche du réalisateur.

      Merci pour ton commentaire.

  3. Avec Wrong Cops, Quentin Dupieux nous dépeint une série de clichés et de situations avec une aisance si absurde (comme à son habitude), que, paradoxalement, Marylin Manson en vient à endosser le rôle d’un personnage des plus banals, perdu au milieu de cette folie.

    Le tout est d’autant plus plaisant à l’écoute de la BO qui vient compléter les images à la perfection. En un mot, jouissif.

    • Bonjour,

      Merci d’être venu nous donner ton avis sr le film !
      C’est agréable de lire et de voir des spectateurs qui prennent un vrai plaisir de cinéma devant un film comme celui-ci ! 😉

      À très bientôt !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top