Accueil / Cinéma / TED : to bear or not to bear

TED : to bear or not to bear

TED débarque en France après un véritable succès au box-office américain cette année ! Ce petit ourson charmant et mignon qui vous dit « je t’aime » lorsque vous appuyez sur son ventre, va sans doute vous faire craquer aussi.

Ted, c’est le cadeau de Noël que reçoit John Bennett, enfant timide et sans amis, l’année de ses huit ans. Le garçon voit dans cet ours en peluche son meilleur ami dont il n’imagine pas se séparer, à tel point qu’il fait le vœu que Ted devienne vivant … et au petit matin, l’ourson parle et se déplace !
Trente ans plus tard, les choses ont beaucoup changé : finis les verres de lait accompagnés de cookies avant de faire dodo. Dorénavant c’est bière et soirées pétards, si possible entourés de jolies call-girls ! Tout cela commence à lasser la pourtant patiente et conciliante Lori, petite amie de John, qui lui demande alors de grandir enfin, pour le bien de leur couple.

TED est la première réalisation au cinéma de Seth MacFarlane, surtout connu aux États-Unis pour ses nombreux projets télévisés comme Les Griffin, American Dad! ou The Cleveland Show, dotés d’un humour assez décapant, décalé et osé. D’ailleurs, on comprend très vite que ce long-métrage est loin d’être destiné aux enfants. Drogues, bières et sexe sont les loisirs préférés de cette peluche imprévisible. Les blagues potaches sont légions, sans pour autant tomber dans un graveleux de mauvais goût. Racontées par un ourson, elles n’en sont que plus savoureuses !
On note aussi beaucoup de références aux années 80 dans une multitude de détails ou de clin d’œils qui raviront les trentenaires, qui semblent bien être le public visé par le film. Certains répliques ont même tout ce qu’il faut pour devenir cultes, tant le sens de la répartie de ce héros court sur pattes est excellente.


Il faut d’ailleurs absolument évoquer le travail mis en place pour faire figurer à l’écran le personnage de Ted, qui est bluffant de réalisme dans chacune des situations où il apparaît, et surtout se déplaçant avec naturel et cohérence dans ses mouvements, à travers les rues de Boston, la ville qui a servi de décor pour le tournage.
C’était le grand défi du film, rendre cet ourson le plus vivant possible, et l’on doit dire que c’est parfaitement réussi ! Entre motion capture réalisée par Seth MacFarlane lui-même (qui a joué en même temps que les autre comédiens, y compris pour la prise de son de ses répliques) et images de synthèse en post-production, l’ourson Ted est totalement intégré à son environnement : personne n’est surpris de parler avec cet ours en peluche ou de le croiser en train de déambuler dans la rue, d’organiser un karaoké ou même de conduire (!). Outre le fait de l’humaniser encore davantage, cela participe à rendre les scènes encore plus drôles et cocasses.

Le très bon travail sur les images de synthèse (une partie de l’équipe a travaillé sur STUART LITTLE) finit de rendre ce personnage à la fois caustique et émouvant, cette petit boule de poils a un panel d’émotions très étendu : il nous fait sourire et rire très fort par moments, et nous émeut aussi sincèrement.
Le reste du casting est très convaincant, que cela soit Mark Wahlberg dans le rôle de John, ou Mila Kunis qui incarne sa petite amie. Toute cette petite bande nous entraîne dans leurs aventures rythmées et sans temps mort, avec un juste équilibre entre rire et émotion autour de ce couple de trentenaires qui n’arrive pas tout à fait à passer à l’âge adulte.

Résolument drôle, sarcastique, sans limites, mais aussi réellement émouvant, TED maintient son rythme tout du long avec une certaine ingéniosité scénaristique et des dialogues hyper bien sentis, ce qui n’est pas si évident pour toutes les comédies que l’on peut voir.
Voilà donc une des très bonnes surprises de l’année,  et une très bonne raison d’aller au cinéma pour découvrir ce petit ourson original … et vraiment le meilleur ami de l’homme !

TED, sortie en France le 10 octobre 2012.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

7 commentaires

  1. Mais quel bonheur de voir un tel film avec ce temps maussade !

    De grands éclats de rire, surtout quand dans la salle, vous avez la doublure « rire culte » de Dominique Farrugia ^^

    Et je suis jaloux de votre ours, moi aussi je veux un Ted et faire un voeu !

    Par contre je n’imagine pas un instant le voir en VF 😉

  2. Pilache Florine

    Je pense exactement comme vous.
    Je rajouterais que c’est le premier film qui m’a fait rire dans toute sa longueur de joie, depuis des années. Les autres m’ayant fait plus « pitié » avec leur humour. J’ai ris, j’ai pleuré [si si ! x)] Je le reverrais sans hésiter !

    • Merci pour ton avis et ton message, Florine 🙂

      Nous l’avons nous aussi revu une 2nde fois, et avec le même plaisir.
      On est assez content que TED ait trouvé son public en France, ce n’était pas évident, c’est un humour particulier, très référencé et très « américain ».

      Á bientôt sur Go with the Blog 😉

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top