Accueil / Cinéma / L’ODYSSÉE DE PI, réalisé par Ang Lee

L’ODYSSÉE DE PI, réalisé par Ang Lee

L'Odyssée de Pi - Go with the BlogL’ODYSSÉE DE PI est un projet fou. Au départ, il y a le roman du canadien Yann Martel « L’Histoire de Pi » paru en 2001, qui connaît un succès mondial retentissant. Très vite, le cinéma fait des yeux doux à l’auteur pour une adaptation sur grand écran, mais déjà on parle de cette oeuvre littéraire comme inadaptable pour le 7e art.

Le projet passe de mains en mains pendant une dizaine d’années, plusieurs noms de réalisateurs sont évoqués, on parle de Jean-Pierre Jeunet, de James Cameron, jusqu’à ce que le metteur en scène taïwanais Ang Lee soit choisi par la Twentieth Century Fox. L’ODYSSÉE DE PI peut alors s’engager sur les flots.

Pi Patel est un jeune garçon qui grandit à Pondichéry auprès de ses parents, propriétaires d’un zoo. Lorsqu’il a 17 ans, sa famille décide de quitter l’Inde pour le Canada pour y bâtir une nouvelle vie, emmenant avec eux les animaux du zoo, à bord d’un imposant paquebot. Mais une tempête en pleine mer provoque le naufrage du cargo. Pi se retrouve miraculeusement seul survivant à bord d’un canot de sauvetage … Enfin pas si seul que cela, puisque un tigre du Bengale nommé Richard Parker y a aussi trouvé refuge. Le jeune indien va devoir survivre dans cette frêle embarcation avec le pire des compagnons de galère.

L'Odyssée de Pi - Go with the Blog
L’ODYSSÉE DE PI est un film à prendre quasiment comme un spectacle. Pour être à la hauteur du roman dont il est l’adaptation, ce long-métrage joue à fond la carte du spectaculaire, de la démesure visuelle. On apprécie tout d’abord ce film pour son esthétique. Et sur ce sujet, la réalisation de Ang Lee est allée très loin afin de faire de cette histoire de rescapés improbables d’un naufrage, un voyage épique, une fable onirique et majestueuse.

On ne peut pas parler de L’ODYSSÉE DE PI sans évoquer immédiatement la somptuosité des images, le travail colossal réalisé en numérique pour retranscrire cette impression permanente d’un récit entre rêve et réalité. Ang Lee et son équipe technique, dont David Gropman son chef décorateur, ont accompli de véritables prouesses visuelles pour mettre en scène ce qui devient au fil des péripéties des deux héros, un parcours initiatique, quasiment une leçon de vie et de survie à travers les océans.

L'Odyssée de Pi - Go with the Blog

Les séquences s’enchaînent avec beaucoup de rythme et un sens de la narration efficace, même si on peut émettre tout de même un bémol sur la durée totale du film ; peut-être aurait-on pu économiser un bon quart d’heure et éviter sur la fin la répétition d’une ou deux scène(s) en mer, déjà vue(s) un peu plus tôt.

Hormis cette petite réserve, on profite pleinement de la grandeur cinématographique de ce long-métrage qui réussit avec beaucoup d’adresse à nous faire vivre au plus près des aventures de Pi et de son tigre affamé. Et une fois n’est pas coutume, on tient à souligner le très bon usage qui est fait de la 3D qui n’avait peut-être pas atteint une telle richesse et une telle fluidité depuis AVATAR de James Cameron. Pourtant très peu amateurs de la 3D, nous devons reconnaître qu’elle participe ici pleinement à la réussite du film de Ang Lee, ne serait-ce que dés le générique d’ouverture que nous avons particulièrement apprécié pour sa richesse de couleurs, son exotisme et la douceur qui en émane.

L’ODYSSÉE DE PI se présente également comme une fable vaguement moralisante sur le sens à donner à l’existence, une réflexion autour de la foi, la croyance, le courage, l’instinct de survie et la vraie valeur des choses, le tout sur fond d’une amitié entre un garçon et un animal sauvage. Ces thèmes font partie intégrante du récit, mais il faut tout de même reconnaître qu’ils sont surtout effleurés plus que réellement creusés. Chacun peut ensuite y donner la grandeur d’âme qu’il désire, mais ce film n’a pas non plus pour ambition scénaristique d’entamer une réflexion philosophique de trop grande envergure.

Ang Lee nous donne à voir un véritable fantasme de cinéma, qui d’un seul coup devient bien réel devant nos yeux. D’une impressionnante réussite visuelle, L’ODYSSÉE DE PI parvient à être tout à la fois un film d’aventures, une fable écologique, une saga épique et une histoire d’amitié, tout en étant – il faut le rappeler – une grosse machine des studios hollywoodiens. Si l’on prend volontiers du recul sur le discours sous-jacent à ce récit, on n’a aucune raison de bouder son plaisir devant un tel délice esthétique.

Notre compte-rendu & nos photos de l’avant-première de L’ODYSSÉE DE PI sur une piscine !

L’ODYSSÉE DE PI, sortie en France le 19 décembre 2012.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

2 commentaires

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top