Accueil / Cinéma / MA BELLE GOSSE : une ombre sur les vacances

MA BELLE GOSSE : une ombre sur les vacances

ma belle gosseMA BELLE GOSSE est le premier film de la réalisatrice Shalimar Preuss et a reçu le Prix du Film Français au Festival Entrevue de Belfort 2012.

C’est l’été, les vacances, la liberté pour Maden, 17 ans. Son temps libre, elle le passe avec ses cousins et sa famille dans la maison de vacances. Entre balades et jeux à la mer, elle reste très discrète, un peu dans son monde, et elle écrit des lettres. Cette correspondance, c’est son jardin secret. Elle entretient cet échange épistolaire avec un homme plus âgé et en prison, à quelques kilomètres à peine de son lieu de vacances. Introvertie, Maden nous laisse perplexe : est-ce de l’insouciance, est-elle plus mâture que l’on ne le croit ? C’est à la vue de ce joli premier film que nous aurons les réponses.

MA BELLE GOSSE est un agréable film de rentrée car il prolonge l’été et son atmosphère singulière. C’est une grande qualité de ce long-métrage, il sait parfaitement retranscrire cette idée de l’été en famille à la mer. Le spectateur est immergé au cœur de cette ambiance familiale où chacun s’amuse et se repose. Une simple balade dans les bois devient une aventure pour les petits cousins, et la sieste reste toujours un grand moment de quiétude. Tous s’amusent, avec toujours un peu à l’écart Maden, la plus grande des enfants, partagée entre les jeux liés à l’enfance et le début de l’âge adulte.

ma-belle-gosse
Lou Aziosmanoff interprète Maden de fort belle manière. Avec ses grands yeux bleus, elle parvient à jouer sur l’ambiguïté et la complexité d’avoir 17 ans et d’être dans un passage particulier de la vie, entre femme et enfant. Touchante, elle est très juste dans un rôle tout en délicatesse et avec beaucoup de retenue.

Quant à la trame principale de MA BELLE GOSSE, elle est traitée sans jugement ou parti pris, laissant d’ailleurs le spectateur comme seul juge. Rien n’est fait pour condamner Maden, ni l’approuver. On vit avec elle l’instant présent de ce bel été, avec comme une ombre toujours un peu planante, cette correspondance avec ce prisonnier.

On peut regretter tout de même que le thème principal ne soit pas davantage approfondi et qu’il reste un peu trop léger, comme l’ensemble du propos du film. Autant c’est une vraie qualité pour retranscrire l’ambiance d’un été en famille – et cela est parfaitement réussi -, autant sur le sujet de cette jeune fille qui écrit à un prisonnier d’âge mûr et qui souhaite même le rencontrer, cette légèreté est moins bienvenue.

Néanmoins, MA BELLE GOSSE reste un premier film intéressant sur un thème complexe et original.

ma-belle-gosse

MA BELLE GOSSE, sortie en France le 11 septembre 2013.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

3 commentaires

  1. Les photos sont belles, ça donne effectivement envie de prolonger encore un peu l’ambiance des vacances ! Merci pour l’article.

  2. Je dois avouer que je me suis ennuyé ferme. J’ai trouvé ça complètement plat et que le sujet n’est pas vraiment exploité.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top