Accueil / Cinéma / LE VENT SE LÈVE, réalisé par Hayao Miyazaki

LE VENT SE LÈVE, réalisé par Hayao Miyazaki

le vent se lèveLE VENT SE LÈVE est le dernier projet de Hayao Miyazaki, dernier à double titre car le célèbre réalisateur japonais a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière après ce film.
Passionné par l’aviation, il explore une nouvelle fois cet univers en nous racontant le parcours de de Jiro, un brillant ingénieur japonais qui fut notamment le concepteur du célèbre avion chasseur Zero, fleuron de l’aviation nippone. À travers lui, c’est aussi le Japon qu’il honore en évoquant le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, et également l’entrée en guerre du Japon. Toujours dans le style poétique, rêveur et enfantin qu’on lui connait, le réalisateur nous emmène dans son univers singulier et enchanteur. Une histoire qui s’accompagne d’une relation amoureuse entre Jiro et Nahoko, une jeune demoiselle charmée par le talentueux ingénieur, et qui le suivra jusqu’au bout.

LE VENT SE LÈVE reprend le style caractéristique des films de Hayao Miyazaki : un joli dessin aux formes arrondies et une animation maîtrisée, pour nous conter une histoire tendre mais traitant dans le même temps de thèmes difficiles comme la maladie, la guerre et la mort. D’ailleurs, nous sommes régulièrement invités à participer aux rêves du héros, qui sont bien sûr constellés d’avions, lui qui voue une admiration sans borne au fameux concepteur Giovanni Caproni.

Le vent se lèveIl existe cependant un contraste fort entre les personnages, Nahoko étant une jeune femme dévouée à son mari, acceptant tout et surtout les sacrifices. Face à elle, son époux Jiro ne pense qu’à son travail aux dépens du reste, se souciant finalement assez peu des autres. De ce fait, on ne s’attache pas à ce personnage d’ingénieur rêveur, pourtant principal, qui n’est sympathique pour personne et encore moins pour le public.

Malheureusement, LE VENT SE LÈVE est aussi agaçant par ses côtés assez mièvres, et des répliques saturées de bons sentiments et d’une naïveté plutôt déconcertante. L’ensemble finit par rendre le film quasiment indigeste sur la longueur, surtout qu’une fois de plus, on a du mal à trouver de la sympathie à un héros si désagréable, totalement replié sur lui-même et d’un égoïsme confondant.

Quant au scénario, très prévisible, il ne comporte pas suffisamment de rebondissements pour réellement tenir en haleine le spectateur, qui doit se contenter d’apprécier l’esthétique du film et la musique originale certes très poétiques, mais bien insuffisantes pour que le charme opère.

le vent se lève

Au final, ce film d’animation de Hayao Miyazaki – s’il doit être son dernier -, est loin d’atteindre le niveau de ce à quoi le réalisateur nous avait habitués. D’une lenteur bien pesante, LE VENT SE LÈVE finit malheureusement par laisser place à l’ennui et une déception certaine. On préfère alors se tourner vers MON VOISIN TOTORO ou LE VOYAGE DE CHIHIRO pour garder un souvenir intact de la superbe filmographie de monsieur Miyazaki.

LE VENT SE LÈVE, sortie en France le 22 janvier 2014.

Article rédigé par Lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

13 commentaires

  1. J’adore Miyazaki et pourtant, rien qu’en voyant le BA, j’ai eu le même sentiment que toi qui a vu le livre … Je suis mitigée, et je me demande vraiment si j’irais le voir, de crainte d’être terriblement déçue 🙁

    • Bonjour Aurore,

      Visuellement, il n’y a rien à dire.
      Par contre, on a vraiment pas été emballé par la narration. Mais vas le voir quand même, ton avis nous intéresse ! 😉
      À Bientôt sur Go with the Blog.

  2. On a prévu la sortie ciné avec les enfants parce qu’ils sont fans .J’espère qu’ils ne vont pas être déçus!!

    • Bonjour natieak,

      On espère aussi que cela plaira à vos enfants. Il y a cependant des séquences de tremblement de terre et de guerres qui sont un peu violentes pour les très jeunes enfants, selon nous.

      Bon film, et n’hésites pas à venir nous dire ce que tu en as pensé ! 😉

  3. Justement, je suis allée le voir à la Nuit Miyazaki (j’en ai fait une critique sans aucun spoil sur mon blog, qui devrait paraître aujourd’hui), et j’ai été vraiment charmée. D’une part, parce que je suis une grande fan du Studio, et d’autre part, parce que je n’y suis pas allée dans l’ambition de voir le dernier Miyazaki (j’ai horreur d’aller voir des films avec des attentes).
    Moi qui suis quelqu’un qui ai tendance à très vite m’ennuyer au cinéma, je n’ai pas senti le temps passer. Certes, l’intrigue est prédictible, mais nous sommes face à un film adulte, poussant vraiment à réfléchir. Les quelques personnages mièvres sont même tournés en dérision lors de certaines scènes (notamment celle avec Castorp dans l’hôtel). La BO est clairement magnifique, tout comme l’animation, et tous deux bénéficient de clins d’oeil judicieux à Porco Rosso. Bref, pour moi, un film incontournable qui mérite sa nomination aux Oscars 🙂

    Dernier détail : d’après les extraits publiés par Buena Vista, il faut à tout prix éviter la VF à mon sens, qui rend vraiment très mal. Et pourtant, je suis plutôt tolérante avec les VF Ghibli, d’habitude très réussies !

    • Bonjour Lilie,

      Merci pour ce commentaire hyper détaillé et très argumenté ! C’est vraiment intéressant d’avoir un avis divergent, d’autant que tu as l’air de bien connaître l’œuvre de Miyazaki !

      Merci, et à bientôt sur Go with the Blog ! 🙂

  4. Bonjour,

    Pour ma part j’ai été très déçu, peut-être parce que j’en attendais trop de Miyazaki. Je me suis ennuyé, et le héros n’est effctivement pas attachant. Je me suis même étonné à ne pas verser de larmes à la fin.
    La musique est néanmoins très belle…

    • Merci Camille,

      La musique est en effet le bon point du film. Ensuite, tu soulèves le gros problème du film (selon moi) : c’est que le personnage principal n’est pas du tout attachant.
      Merci beaucoup pour ton commentaire et ton avis en tout cas.

      À Bientôt sur Go with the Blog !

  5. Pour un Miyazaki, je suis sorti relativement déçue également. Effectivement on ne peut pas s’attacher au héros tellement qu’il est dans son monde et ne se soucie de personne autour de lui. Ses rêves ne m’ont pas emmenée avec lui. La musique est aussi relativement décevante. La Bande Annonce m’avait intriguée car elle ne laissait rien filtrer de l’histoire finalement…

    Dernier film vraiment ? Quel dommage, je vais retourner voyager avec Chihiro, faire une ballade en forêt avec Mononoke, et peut être m’endormir contre Totoro qui sait !!

    Un beau gâchis de 2h20..

  6. ! Attention, je spoile plus ou moins ci-dessous !

    Je partage l’avis de la critique : c’est pour moi son moins bon film. L’animation et les dessins sont toujours au top, la musique de Joe Hisaishi est belle mais fait, « déjà entendue » et ne colle pas au film, pour autant c’est là un de ses moindres défauts.

    Je trouve surtout que le scénario manque de rythme (pour une durée de 130 mn), pas de rebondissement. Je n’ai pas saisi les motivations des deux personnages principaux (Qu’est-ce qui les a fait tomber amoureux, pourquoi n’ont-ils pas essayer davantage de se retrouver plus tôt…). Je n’ai pas saisi non plus ce qu’apportaient à l’histoire certains événements (le voyage en Allemagne). Le « génie » en tant qu’ingénieur ne saute pas non plus aux yeux. Les personnages secondaires me semblent anecdotiques…
    La fin plus ou moins tragique m’a laissé presqu’aussi froid que l’événement l’est pour le personnage principale !
    La passion pour l’aviation ne m’a pas du tout été transmise à travers ce film !

    bouh, finalement, c’est peut-être le film de trop !

    Je tiens à dire que je n’avais lu/entendu absolument aucune critique avant d’aller le voir, en VO. Tiens d’ailleurs, la citation de Paul Valéry en français en VO est faite aussi sans explication… 🙁

    • Bonjour rubictus,

      Merci beaucoup pour ton avis très détaillé, tu as plein d’arguments sur lesquels on te rejoint beaucoup.
      Quelque chose nous dit que tu connais bien le cinéma de Miyazaki, on se trompe ? 😉

      Merci pour ton commentaire, et à très bientôt sur Go with the Blog !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top