Accueil / Cinéma / WARCRAFT : LE COMMENCEMENT : le poing d’Orc

WARCRAFT : LE COMMENCEMENT : le poing d’Orc

Warcraft le commencement - Go with the Blog - affiche

Nous avons pu découvrir WARCRAFT : LE COMMENCEMENT en avant-première au Grand Rex à Paris, l’ambiance et les fans étaient au rendez-vous ! Attendu avec impatience par les aficionados du monde entier, le film WARCRAFT : LE COMMENCEMENT arrive donc au cinéma, nouvelle adaptation d’un jeu vidéo sur grand écran.

Avant de vous parler du film en lui-même, prenons les choses par le début. Qu’est-ce que Warcraft ? Un jeu vidéo, oui, mais quésaco ? …
Warcraft est une série de jeux vidéo, développée et publiée par la société Blizzard Entertainment. Le premier volet de cette série est Warcraft : Orcs and Humans, un jeu de stratégie en temps réel, édité en 1994, transportant le joueur dans un univers médiéval et fantastique.

Suite à ce succès, Blizzard Entertainement réalise une multitude d’autres jeux Warcraft, dont Warcraft III, et surtout la version MMORPG (terme anglais abrégé, signifiant jeu de rôle en ligne massivement multijoueurs) World of Warcraft au succès mondial, avec plus de 100 millions de joueurs ! Ce jeu a véritablement marqué une page de l’histoire des jeux vidéo, et continue encore aujourd’hui de faire voyager (et jouer) les gamers du monde entier.

De par sa notoriété et son statut de phénomène mondial, Warcraft s’est retrouvé assez inévitablement avec un projet cinéma dans les cartons, piloté par Blizzard Entertainement, afin de donner vie sur grand écran à cet univers fantastique.

En 2013, la réalisation de WARCRAFT : LE COMMENCEMENT est confié au cinéaste Duncan Jones (ndlr : le fils de David Bowie), réalisateur auparavant de l’excellent MOON en 2009, et du plus laborieux SOURCE CODE 2011.
WARCRAFT MOVIE - Image 3 Bande Annonce Duncan Jones - Go with the Blog
L’histoire du film reprend les grandes lignes et les bases du premier jeu vidéo, Warcraft : Orcs and Humans. Une horde de guerriers Orcs, mené par un puissant magicien Orc nommé Gul’Dan, se dirige vers le royaume pacifique d’Azeroth. Afin d’échapper à leur monde moribond, et pour en coloniser un nouveau, ces guerriers traversent un portail magique créé par Gul’Dan.
Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction (les hommes) et l’autre à l’extinction (les Orcs). Opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple, et de leur patrie.


L’histoire est bien menée dans le film, les personnages sont plutôt attachants (en dépit de leurs apparences pour le moins singulières), et véhiculent des valeurs fortes. La richesse et l’originalité de cet univers peut faire peur aux non-initiés de Warcraft, dont je fais partie. Cependant, WARCRAFT : LE COMMENCEMENT réussit à nous embarquer dans ce monde d’heroic-fantasy avec à la fois surprise et curiosité.

WARCRAFT MOVIE - Image 30 du film Duncan Jones 2016 - Go with the Blog

Les hommes du royaume d’Azeroth, menés par le roi Llane Wrynn – dont la couronne est portée par l’acteur Dominic Cooper (de la série AGENT CARTER) -, et accompagnés par Anduin Lothar (rôle endossé par Travis Fimmel issu de la série VIKINGS), vont se battre avec bravoure pour faire face à l’invasion Orc.

Le film fait part d’une certaine originalité en nous présentant quelques héros et en les sacrifiant assez rapidement pour leur valeurs et leurs convictions : cela peut sembler anecdotique, mais c’est assez surprenant et finalement touchant. Beaucoup d’autres sagas auraient attendu un ou deux films avant d’effectuer un tel virage émotionnel.

Ce qui est certain, c’est que nous découvrons cet univers avec fascination, émerveillement, et aussi des interrogations.
Par ailleurs, de nombreuses catégories de personnages font leur apparition tel que les hommes, les mages, les nains, les Orcs évidemment, ou encore des elfes. On arrive à cerner plus ou moins bien la spécificité de chaque espèce, hormis celle des elfes aux yeux scintillants, pour lesquels le film n’apporte guère de précision et d’informations. De nombreux clins d’œil aux jeux vidéo de la saga doivent être parsemés dans ce long-métrage, pour ravir les fans de Warcraft.

A contrario, Les novices devront sûrement attendre la suite pour en apprendre davantage sur cet univers. Nous choisissons de ne pas vous en dire davantage, nous préférons vous laissez le découvrir sans vous en dévoiler les bonnes surprises ! …

WARCRAFT MOVIE - Image 37 du film Duncan Jones 2016 - Go with the Blog

La réalisation de WARCRAFT : LE COMMENCEMENT se trouve être parfaitement réfléchie et surtout assumée. Pas facile d’adapter au cinéma une licence de jeux vidéo ludiques en échappant aux partis-pris. Force est de constater que le réalisateur Duncan Jones a su faire des choix intéressants.

Ici, l’utilisation à outrance des CGI est justifiée par le fait que l’univers de Warcraft est haut en couleurs et totalement orienté fantasy. Les Orcs sont créés numériquement par motion capture (120 capteurs furent minutieusement placés sur chaque visage des comédiens), ils gagnent ainsi en réalisme et en authenticité.

Ces monstres viennent littéralement d’un autre monde, illustré par la différence qui persiste entre les créatures numériques et les humains. Au début du film, ce contraste peut en déconcerter certains, mais on finit plutôt par s’y habituer. Les Orcs se démarquent ainsi d’autant plus, et sont bien mis en valeur.
Ces choix dans la mise en scène risquent fort de surprendre, mais ils s’avèrent ambitieux et judicieux.

WARCRAFT MOVIE - Image 43 du film Duncan Jones 2016 - Go with the Blog

De plus, les effets spéciaux, mis en place par Bill Westenhofer (qui a remporté deux Oscars), sont bien réalisés, ce qui est assez satisfaisant, et c’est visuellement très réussi.

Néanmoins, il y a tout de même quelques bémols, à commencer par les scènes d’action avec les Orcs. Le fait qu’ils soient entièrement numériques, bombarde notre cerveau d’un bon nombre d’informations à assimiler. Entre les mouvements de ces personnages, les détails des costumes, les textures et les accessoires, … ça en fait de la lecture à l’écran ! Et cela empire lorsque l’on voit le film en 3D. Ici, la 3D n’apporte rien au film, et le dessert plus qu’autre chose. Le film aurait probablement gagné en fluidité et en compréhension pour le spectateur lambda s’il y avait eu moins d’éléments numériques en même temps à l’écran.

WARCRAFT MOVIE - Image 40 du film Duncan Jones 2016 - Go with the Blog

WARFCRAFT : LE COMMENCEMENT nous embarque littéralement dans un univers fantastique et magique avec fracas ! Ce film pose les bases d’une histoire épique, et annonce très certainement le conflit à venir.

Bourré de testostérone, et avec ses allures majestueuses et tribales, WARFCRAFT : LE COMMENCEMENT réussit tout de même à s’adresser aussi bien aux fans de la série de jeux vidéo qu’aux néophytes. Laissez-vous tenter par le voyage au royaume d’Azeroth.  😉

Et vous, qu’en pensez-vous ? Cette adaptation cinéma de Warcraft vous tente t-elle ? … N’hésitez à réagir sur le film en partageant votre avis en bas de l’article. Dites-nous si vous êtes plutôt Orc ou Humain ? (#Horde vs #Alliance).

 

NB : Une suite à ce premier film verra probablement le jour, si les spectateurs sont au rendez-vous dans le monde entier. C’est le Box Office qui devrait déterminer du lancement d’une éventuelle saga cinéma sur ce projet.

Page Facebook de WARCRAFT le film.

WARCRAFT : LE COMMENCEMENT, sortie en France le 25 mai 2016.

Article rédigé par Théotime

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top