Accueil / Cinéma / DADDY COOL : n’est pas papa qui veut !

DADDY COOL : n’est pas papa qui veut !

Après son premier film TOUTE PREMIÈRE FOIS sorti en 2014, Maxime Govare revient une nouvelle fois au scénario ET à la réalisation avec DADDY COOL. Le cinéaste français nous montre du haut de sa toute jeune carrière qu’il va falloir compter sur lui pour agrémenter le paysage de la comédie au cinéma en France !

DADDY COOL raconte l’histoire d’un couple quelque peu déséquilibré : alors que Maude veut construire un avenir et fonder une famille, Adrien est resté un éternel adolescent. L’inévitable finit par arriver, et Maude largue Adrien. Mais ce dernier ne veut pas lâcher l’affaire, et tente de récupérer sa belle en improvisant une crèche dans leur futur ex-appartement commun. Le début d’une folle expérience de paternité !

Pour une fois, tous les gags d’une comédie ne sont pas dans la bande-annonce. Si si, je vous assure ! Entre blagues enfantines – parfois potaches -, et blagues d’adultes, tous les membres de la famille pourront faire travailler leurs zygomatiques dans les salles obscures avec ce DADDY COOL.

Les quatre bambins qui se retrouvent dans cette crèche à domicile (et improvisée), aussi a-do-rables qu’insupportables, vont donner du fil à retordre au personnage d’Adrien, mais pour notre plus grand plaisir ; certaines scènes plus vraies que nature devraient sûrement rappeler de doux souvenirs, ou donneront des sueurs froides aux babysitters.

Les enfants sont d’ailleurs sans aucun doute les meilleurs atouts de ce film : pleines de sincérité et de spontanéité, leurs répliques hilarantes en feront craquer plus d’un dans la salle.

Entre deux-trois pleurs d’enfants, sont bien sûr abordés dans ce type de comédies les sujets de la séparation, du nouvel amour, la remise en question de soi, etc …
Et ce thème de la remise en question de l’homme irresponsable qui se rend compte qu’il doit mûrir, c’est un rôle qui va parfaitement à Vincent Elbaz, déjà très bon dans ce même registre dans TELLEMENT PROCHES. Comme quoi, l’immaturité d’un homme cache parfois la grande sensibilité d’une âme d’enfant.
À ses côtés, nous retrouvons Laurence Arné, dont le talent pour la comédie avait explosé aux yeux du grand public dans À COUP SÛR. On note aussi la présence de Grégory Fitoussi (que beaucoup ont pu voir dans la série télévisée ENGRENAGES) dans le rôle du nouvel amant trop propre sur lui.

De plus, DADDY COOL est l’occasion de découvrir sur grand écran Andy Rowski (également à l’affiche de l’autre comédie du moment, ÉPOUSE-MOI MON POTE), jusqu’ici connue pour ses vidéos comiques sur Youtube. Un nom à retenir.

Avec DADDY COOL, le réalisateur Maxime Govare signe un film familial, idéal pour les vacances de novembre, qui vous fera passer à coup sûr un bon moment. C’est la bonne surprise ciné de cet automne, foncez !  😉

DADDY COOL, sortie en France le 1er novembre 2017.

Article rédigé par Julie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top