Accueil / Cinéma / DEADPOOL : le super-héros sans aucune limite !

DEADPOOL : le super-héros sans aucune limite !

Deadpool - Go with the Blog - AfficheChimichangas ! Ça y est, DEADPOOL arrive enfin sur grand écran. Après plusieurs années d’acharnement, de scénario réécrit, et de discussions au sein des Studios, le personnage de Deadpool a droit lui aussi à son film. Mais d’où sort ce personnage ? Qui est-il ?

Créé en 1991 par Rob Liefeld et le scénariste Fabian Nicieza, Deadpool fait partie de l’univers Marvel, mais il est rapidement comparé à Deathstroke (assassin et mercenaire) de l’univers DC Comics. Malgré une certaine similitude, Deadpool a su se détacher et séduire les lecteurs grâce à son humour noir et tranchant, sans mauvais jeux de mots.

Deadpool, c’est en fait un certain Wade Wilson. À 5 ans, il perd malheureusement ses parents. Dès ses 19 ans, il travaille en tant qu’assassin pour une cellule secrète de la CIA. Mais atteint de multiples tumeurs, il accepte de servir de cobaye au Département K Canadien, dans le cadre du projet nommé « Arme X ». Suite à l’échec de cette expérience, il sert à nouveau de cobaye au professeur Killbrew qui, par jeu et par plaisir sadique, le dote du même pouvoir d’autoguérison que le mutant Wolverine, un de ses principaux ennemis.

Deadpool est sans aucun doute l’un des personnages issus des comic books le plus charismatique. Il est psychopathe, mégalomane, complètement imprévisible, et très arrogant. Capable d’une grande cruauté physique et psychologique, c’est l’anti super-héros dans toute sa splendeur ! Selon l’acteur Ryan Reynolds qui enfile le costume du personnage, Deadpool occupe un espace dans l’univers Marvel qu’aucun autre personnage ne pourrait occuper.


Massacré au cinéma à la fin du très discutable X-MEN ORIGINS : WOLVERINE (spin-off sur Wolverine sorti en 2009, et auquel DEADPOOL le film ne manque d’ailleurs pas de faire référence !), Deadpool a dû prendre son mal en patience avant d’arriver au cinéma. L’idée d’un film dédié commence alors à émerger. Suite à de nombreuses demandes et des pétitions de fans, le projet devient de plus en plus concret.
DEADPOOL - Image diverse 4 movie 2016 Ryan Reynolds - Go with the Blog

Par ailleurs, une vidéo test réalisée en 3D par un certain Tim Miller, avec la voix de l’acteur Ryan Reynolds, fuite sur internet en 2014. Cette vidéo, approuvée par les fans, fait alors un tel buzz sur la Toile que Tim Miller reçoit l’appui de la Twentieth Century Fox pour mener à bien le projet !
Ryan Reynolds se remet dans la peau de Deadpool après son apparition dans X-MEN ORIGINS : WOLVERINE. Fan lui-même du super-héros masqué, il ne pouvait refuser une telle opportunité ! L’acteur met en scène lui-même des teasings sur les réseaux sociaux, qui rencontrent un vrai succès et valident alors définitivement sa légitimité à incarner Deadpool.
On vous propose de retrouver ci-dessous les tweets en forme de teaser de Ryan Reynolds au sujet du film DEADPOOL :
Tweet de Ryan Reynolds du 08 avril 2015

Tweet de Ryan Reynolds du 08 juillet 2015

Tweet de Ryan Reynolds du 11 janvier 2016

Tweet de Ryan Reynolds le 30 janvier 2016

Ce long-métrage DEADPOOL est annoncé avec un budget de 50 millions de dollars, ce qui est très peu pour un film de super-héros (en comparaison, le dernier AVENGERS ou THE DARK KNIGHT RISES dépassaient les 250 millions de dollars). Ce coût réduit a probablement permis au film d’être original. DEADPOOL semble en tout cas avoir été conçu dans une grande liberté artistique, que l’on voit rarement dans ce genre de productions.

Mais le principal défi de cette adaptation est avant tout de rester fidèle aux comics books, et de réussir à donner vie à ce personnage vraiment atypique. Interdit au moins de 17 ans pour sa sortie aux États-Unis, DEADPOOL réussit-il son pari ? Ou bien a-t-on uniquement affaire à un film fait par des fans pour des fans ?! …

Depuis avril 2011, le projet DEADPOOL fut attribué au duo Paul Wernick et Rhett Reese, les scénaristes du succulent BIENVENUE À ZOMBIELAND. Et c’est donc le novice Tim Miller qui s’empare de la réalisation, lui qui a certes œuvré dans le cinéma mais signe ici son premier long-métrage. Il est cependant co-fondateur de Blur Studios, une société d’effets visuels, qui est logiquement en charge des CGI et des effets spéciaux 3D pour DEADPOOL.

Comme nous le disions plus haut, l’acteur Ryan Reynolds s’est totalement imprégné du rôle de Deadpool. Il incarne brillamment ce personnage déjanté à l’humour particulièrement noir. Le comédien déclare aujourd’hui que dès la lecture du script, il se reconnaissait parfaitement à travers le personnage, avec l’impression de se voir dans un miroir ! …
Face à lui, Ed Skrein (vu récemment dans le saignant KILL YOUR FRIENDS) interprète le vilain Ajax (ne l’appelez surtout pas Francis !! …), qui contraste absolument avec Deadpool : Ajax est froid, insensible, sadique, et sans humour. C’est l’ennemi de Deadpool, qui le traque sans relâche car il est convaincu que seul Ajax peut lui permettre de retrouver un visage normal.

DEADPOOL ce n’est pas seulement de la haine et la quête d’une revanche, mais le film nous donne aussi à voir une histoire d’amour avec un grand A ! L’actrice Morena Baccarin interprète Vanessa Carlysle, la petite amie de Deadpool. Ils sont sur la même longueur d’onde, aussi déjantés l’un que l’autre. La comédienne se révèle excellente dans ce rôle, elle s’imprègne très bien de l’ambiance singulière du film, et trouve parfaitement sa place.

 

La grand spécificité de DEADPOOL, c’est que cette folle aventure nous est racontée à l’écran par Deadpool lui-même ! En effet, l’anti super-héros casse cette distance entre le spectateur et le récit, et il nous embarque réellement avec lui grâce à de nombreux effets scénaristiques, des effets visuels et aussi des pointes d’humour, tout cela directement inspiré des comic books. Comme dans les bouquins, Deadpool est conscient ici de faire partie d’un film … Mais nous ne vous en disons pas davantage pour ne rien gâcher de la fête !  😉

Ce film bénéficie aussi d’un rythme solide et de beaucoup de dynamisme. Une vraie bombe ! DEADPOOL est brillamment monté par le canadien Julian Clarke (nommé à l’Oscar du meilleur montage pour DISTRICT 9), qui a su mettre en valeur à la fois le personnage et la mise en scène impeccable de Tim Miller.

Le générique d’ouverture annonce directement la tonalité du film. Les choix de mise en scène et l’humour cinglant omniprésent sont assumés et valent vraiment le coup. Réussir à donner vie sur grand écran à ce personnage excentrique n’est pas chose aisée, et force est de constater que Tim Miller s’en sort très bien.
Par ailleurs, les couleurs du film sont vraisemblablement désaturées, ce qui nous projette dans une fabuleuse ambiance très … trash !

En revanche, DEADPOOL pêche un peu par la faiblesse de son scénario ultra simpliste et linéaire. Clairement, il faut le dire, ce long-métrage s’appuie principalement sur ses dialogues cinglants, bourrés de punchlines et de références souvent bien senties. Mais côté récit, il ne faut y attendre aucune surprise.

Par ailleurs, la fougue de la première partie du film a du mal à se retrouver dans la seconde partie, clairement plus classique et renvoyant à tous les codes archi connus des films de super-héros.

[BONUS]
Lorsque nous avons été conviés à découvrir DEADPOOL en projection, nous avons eu également la grande chance de rencontrer Ryan Reynolds, qui a répondu pendant une trentaine de minutes aux questions des personnes présentes.  Voici quelques anecdotes insolites qu’il nous a dévoilées !

Le comédien mettait en moyenne vingt minutes rien que pour enfiler son costume noir et rouge. D’après ses dires, il avait l’impression d’être moulait dans une capote rouge … 🙂 Il a fini par s’y habituer et même l’apprécier, au point de rentrer parfois chez lui en costume, sous le regard émerveillé de quelques enfants !

Ryan Reynolds eu droit à un maquillage de huit heures pour représenter la peau brulée de Wade Wilson, résultat des expériences scientifiques que le personnage a subi. Le maquilleur et lui sont à présent copains comme cochons. Et l’acteur nous a confié être prêt à renfiler le costume de Deadpool tête baissée si une série télévisée devait éventuellement un voir le jour. En voilà une nouvelle !

Lors de cet échange très décontracté, la question tabou lui a été posée : quelle est la différence entre DEADPOOL et GREEN LANTERN où il interprétait le super-héros verdâtre en 2011 ? Amusé par la question, Ryan Reynolds a répondu sans hésiter : « Dans GREEN LANTERN, il n’y avait pas de scénario. Dans DEADPOOL, il y en a un ! »

Retrouvez ci-dessous un résumé vidéo de cette rencontre privilégiée et secrète avec Ryan Reynolds :

 


Si vous ne connaissez pas encore cet anti super-héros déjanté, nous ne pouvons que vous encourager à aller le découvrir de toute urgence ! Attention, DEADPOOL est destinés aux adultes [beaucoup de scènes sont franchement violentes et explicites, montrant sans hésitation du sang, des têtes arrachées et des tortures physiques], et aux personnes qui aiment l’humour noir et vraiment trash.
Cette adaptation est plutôt réussie, et le coup de poker sur ce projet valait la peine. On prend un vrai plaisir à voir un film qui se détache du raz-de-marée des blockbusters issus de l’univers Marvel. Le seul petit regret, c’est qu’on aurait aimé l’entendre dire « Chimichangas !« .

Si ANT-MAN sorti en 2015, était l’un des films Marvel qui se distinguait par son anti-héros et son humour taquin, DEADPOOL met la barre encore plus haut. DEADPOOL, c’est le pieu ! … euh le pied tout simplement.  😉

NDLR : Surtout, ne manquez pas le générique d’ouverture, ainsi que le générique de fin ! Et bien évidemment, il faut rester jusqu’à la toute fin du générique pour une petite surprise.  😉

NB : Pour ceux que cela peut intéresser, une bonne adaptation du personnage de Deadpool en jeu vidéo existe sur de nombreuses plates formes.

Page Facebook officielle du film DEADPOOL.

DEADPOOL, sortie en France le 10 février 2016.

Article rédigé par Aurélie et Théotime.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

7 commentaires

  1. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii votre avis et top ce film et fait pour moi 😉 #DEADPOOL
    Merci pour ces anecdotes et c’est vrai Green lantern et un film à voir mais pas à revoir d’urgence lol

    • Hello AdamSch,

      Merci pour ton enthousiasme ! 🙂
      Haha c’est bien vrai ^^

      Bon visionnage !
      N’hésite pas à partager ton avis sur le film une fois que tu l’auras vu. 😉

      À bientôt sur Go with the blog !

  2. canal christelle

    mon fils tiens absolument à le voir donc dès qu’il rentre de Madrid vendredi, mon week end se passera au cinema comme toutes les semaines 😉 pour voir ce film

  3. La critique de Ryan Reynolds à propos de Green Lantern n’a rien d’étonnant. (Elle est même constante dans Deadpool : Le Film.) Dommage : il devra supporter ce film toute sa vie dans son C.V. d’acteur … 😀

    • Salut NeoDandy,

      Oui tout à fait, on retrouve cette critique très second degré de GREEN LANTERN dans DEADPOOL.
      C’est plutôt humble de la part de Ryan Reynolds d’avoir ce recul et cette auto-dérision sur lui-même & son parcours.

      Merci beaucoup de ton message, et à très bientôt sur Go with the Blog ! 🙂

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top