Accueil / Cinéma / MADEMOISELLE JULIE, réalisé par Liv Ullmann

MADEMOISELLE JULIE, réalisé par Liv Ullmann

MADEMOISELLE JULIE - affiche France du film Jessica Chastain - Go with the BlogHistoire d’un amour rendu impossible par les contraintes sociales, MADEMOISELLE JULIE réalisé par Liv Ullmann transpose la pièce de théâtre du suédois August Strindberg en Irlande, et choisit ainsi Colin Farrell pour le rôle du valet. Face à lui, c’est la flamboyante Jessica Chastain qui interprète Julie, une jeune femme appartenant à la noblesse et qui s’éprend du valet de son père.
Toute une nuit durant, cet homme et cette femme se jaugent, se provoquent par les mots, se défient, se manipulent, tout cela sous les yeux de Kathleen, cuisinière de la maison et fiancée de John, le valet.

MADEMOISELLE JULIE ressemble au départ à un jeu de l’amour et du hasard, puis glisse lentement vers le drame sentimental sans issue, bridé par les normes de la société très hiérarchisée du XIXème siècle. L’adaptation sur grand écran qu’en propose Liv Ullmann opte pour un huis-clos de plus en plus étouffant, où l’on sent les personnages prêts à vaciller à chaque instant.

Il faut présenter brièvement Liv Ullmann si vous ne la connaissez pas ou peu. Actrice norvégienne née à Tokyo, elle a une filmographie richissime en tant que comédienne, et elle a marqué son époque en étant la muse d’Ingmar Bergman pendant quasiment deux décennies. Devenue également réalisatrice depuis 1982, Liv Ullmann a tourné des films marqués du sceau du classicisme et de celui du romantisme.

On ne s’étonne donc pas de la retrouver sur cette adaptation de MADEMOISELLE JULIE, d’autant qu’elle a ouvertement déclaré qu’elle avait rêvé d’interpréter ce personnage étant plus jeune.
MADEMOISELLE JULIE - affiche France du film Jessica Chastain 3 - Go with the Blog

La réalisatrice norvégienne a choisi ici un cadre extrêmement classique : unité de décor – tout le film se déroule dans la cuisine de la demeure, à l’exception de quelques scènes très courtes dans la chambre de Kathleen -, unité de temps imposé par la pièce de théâtre – la nuit de la Saint Jean -, et unité d’action – aucune intrigue secondaire, tout le récit est focalisé sur le désir entre les deux personnages principaux. Vous l’aurez donc compris, MADEMOISELLE JULIE est une stricte adaptation de la pièce de théâtre. Trop stricte ?

C’est justement le cœur de la problématique à questionner avec ce film. Alors certes, Colin Farrell trouve ici un rôle intéressant et inhabituel dans sa filmographie, d’homme soumis et conditionné par les règles de son statut social. Oui c’est vrai, Jessica Chastain livre une prestation très habitée, très travaillée, mais qui pêche aussi par moments par excès d’emphase.

MADEMOISELLE JULIE - affiche France du film Jessica Chastain 2 - Go with the Blog
Pourtant, si le projet de Liv Ullmann est intéressant à bien des égards, et si le classicisme du texte y trouve une interprétation plutôt réussie, cet excès de rigueur, cet aspect ultra millimétré, et surtout cette mise en scène ultra théâtralisée (jusqu’à la diction des acteurs, qui déroulent leur texte dans une tonalité résolument théâtrale), finissent par assommer le film en lui-même. Car ce que semble oublier Liv Ullmann, c’est qu’il s’agit ici de cinéma, et non de théâtre filmé !

Cette version de MADEMOISELLE JULIE oublie littéralement d’être du cinéma. Et derrière des acteurs au diapason, le spectateur assiste quant à lui à une pièce de théâtre sur grand écran. Or en 2014, on ne peut pas livrer ce genre de film au public : on sait depuis très longtemps maintenant qu’une pièce de théâtre, pour qu’elle passe l’épreuve du cinéma, doit en appréhender les codes cinématographiques (le rythme, les mouvements de caméra, le déplacement des personnages, le montage, …).

MADEMOISELLE JULIE -  Jessica Chastain - Go with the Blog
Et puis il faut le dire, MADEMOISELLE JULIE dure 2h14. Sans doute le texte original de la pièce de théâtre imposait une durée relativement longue, mais il aurait été judicieux tout de même de faire un vrai travail d’adaptation pour le cinéma, et de procéder à des coupes dans le texte. Adapter une pièce de théâtre au cinéma est un exercice extrêmement compliqué et délicat, et suppose des choix indispensables de mise en scène et surtout, surtout, de rythme.

Ainsi, les dernières quarante minutes sont interminables, le rythme du film est noyé dans les tergiversions sans fin des trois personnages, et la surenchère psychologique du jeu de Jessica Chastain n’aide en rien.

MADEMOISELLE JULIE, sortie en France le 10 septembre 2014.

Article rédigé par Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top