Accueil / Cinéma / SNOW THERAPY : des vacances glaciales

SNOW THERAPY : des vacances glaciales

SNOW THERAPY - Go with the Blog - Affiche du filmLe réalisateur suédois Ruben Östlund, fan de sports de glisse, signe son quatrième film avec SNOW THERAPY. Il nous raconte l’histoire d’une famille suédoise partie en vacances dans une station de ski des Alpes françaises.
Lors d’un repas au restaurant sous un étincelant soleil, la famille se retrouve confrontée à la descente d’une brutale avalanche ! Ebba, la mère, attrape ses enfants pour tenter de les protéger, quant à Tomas, le père, il s’enfuit seul, ne pensant qu’à sauver sa peau.
Et puis finalement, l’avalanche s’arrête avant d’atteindre le restaurant, et tout le monde est sain et sauf.

Mais cet épisode laisse la famille en froid : Ebba ne pardonne pas à son mari de n’avoir rien fait pour protéger sa famille, et de les avoir abandonnés. Tomas doit alors tout faire afin de se réconcilier avec son épouse ; sauf que les tensions et les conflits finissent par s’enchaîner. Le rôle de l’homme, du père et du mari, et l’image qu’il véhicule, sont clairement remises en question !
Cette ambiance glaciale passera t-elle avant la fin du séjour ?

Le décor hivernal et l’ambiance au sein d’une famille plutôt joyeuse sont plantés dès le début du film assez ingénieusement. Le couple interprété par Lisa Oven Kongsli et Johannes Bah Kuhnke se dispute de temps en temps (une sorte de routine s’est installée après dix années de mariage), mais sans jamais de réels conflits. Nous les suivons durant de leurs sorties en ski, jusqu’au jour de l’avalanche …

C’est à partir de cet événement que SNOW THERAPY commence à être stimulant : les personnages de Tomas et Ebba ont tous deux leur propre version de ce qui s’est passé ce jour-là (Tomas refusant d’admettre qu’il a abandonné les siens face au danger).

SNOW THERAPY - image du film n°3 bis Force Majeure TURIST Suède - Go with the Blog
Dans le film, il y a une scène de repas assez mémorable et intense : Ebba invite Fanni, une jeune suédoise de 20 ans, et son compagnon Mats, à dîner et durant le repas, Ebba déballe tout ce qu’elle a sur le cœur. Un débat s’instaure alors, et un malaise s’installe chez les deux invités. Le mari d’Ebba, Tomas, est alors mis à nu, sa réaction au moment de l’avalanche est décortiquée, l’homme se retrouve décontenancé.

Puis ce conflit finit par atteindre les enfants, qui se demandent si leurs parents vont divorcer. Malgré les tensions et les problèmes psychologiques, l’humour est superbement bien amené tout au long du récit, un régal !

SNOW THERAPY - image du film n°10 Force Majeure TURIST Suède - Go with the Blog

Par sa fuite et son caractère, le personnage de Tomas remet en question la place et l’image que l’on a de l’homme au sein de la famille. Patriarche dominant, chef de famille, le père et mari est souvent perçu comme un héros qui doit faire preuve de courage et de bravoure.

Le réalisateur Ruben Östlund a confié qu’il voulait casser ce stéréotype que l’ont voit si souvent au cinéma (et ailleurs), et dévoiler une autre image de l’homme. Il nous cite quelques exemples comme le capitaine du Titanic, retrouvé en vie sur un canoë de sauvetage. Le réalisateur avoue également s’être inspiré de vidéos sur Youtube, et de conflits qu’il a réellement connus lui-même.

SNOW THERAPY - image du film n°7 Force Majeure TURIST Suède - Go with the Blog

Oscillant entre rire et frayeur, SNOW THERAPY nous fait vibrer par son humour original et grinçant. L’utilisation de l’avalanche et des sorties au ski sont les principaux médiateurs de cet frayeur, exploités avec ingéniosité.

La musique de Vivaldi (‘Summer, op2’) est présente tout au long du film, elle reflète bien la tension du récit. Le montage dynamique sur cette musique marche parfaitement bien avec les plans choisis, qui servent de métaphores du conflit et de la tension entre les personnages.

SNOW THERAPY - image du film n°9 Force Majeure TURIST Suède - Go with the Blog

SNOW THERAPY est une comédie dramatique originale et audacieuse. Ruben Östlund s’amuse à briser la glace des codes hollywoodiens avec brio !

Malgré un scénario certes un peu simpliste, ce film axé surtout sur les relations entre les différents personnages, nous emporte dans ce climat glacial avec facilité. Si vous voulez slalomer entre rire et frayeur, ce film est fait pour vous !
Certains d’entre vous se reconnaîtront même peut-être, ou reconnaîtront leurs parents à travers les deux protagonistes de l’histoire.

SNOW THERAPY, sortie en France le 28 janvier 2015.

Article rédigé par Théotime.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous avez aimé ? Découvrez d’autres articles :

7 commentaires

  1. Sacré titre fr, l’original, Suédois, c’est Force majeure (ok déjà pris chez nous)
    La bonne surprise du premier mois ciné. Dans la veine des questionnements et raisonnements, sur le couple et la famille (avec extension vers l’héroïsme et son corolaire la lâcheté et la masculinité), des pays nordiques. Certes ceux présentés ici ne sont pas particulièrement d’une grande portée mais l’ensemble est bien mené, relancé par des personnages tiers qui apportent une pierre à l’édifice. Soutenu par un humour pince sans rire et un sentiment diffus de fantastique et de catastrophe possible jusque dans l’extrait de musique classique qui ponctue les plans de la station. S’y ajoute une photographie et un cadrage fort plaisant.

    • Hello Widescreen,

      Merci pour ton commentaire pertinent !
      Effectivement, les personnages ont tous un caractère bien spécifique et réfléchi.
      C’est vrai que ça fait plaisir de voir un bel ovni. 🙂

      A bientôt sur @GoWith_theBlog ! 😉

  2. snow therapy ou la neige c’est de la merdeeeeee lol

    bon film drôle sur les problèmes de couple etc par contre la fin avec le car c’est un peu long est inutile je trouve .
    et bien sur ils n’ont pas de neige en suède pour venir tous skier en France ?

    • Hello Xiaofeng,

      La fin dans le bus est assez révélatrice car lors de ce nouveau danger qui se présente à la famille, la mère décide de descendre afin de sauver ses enfants. On s’aperçoit de la différence de réaction entre la mère et le père face au danger.

      Ils ont voulu tourner dans les Alpes car le réal est un grand fan de ski, et y avait déjà skié plusieurs fois.
      De plus, il trouvait que l’architecture de l’Alpe D’Huez offrait un vrai apport esthétique et graphique au film.

      Merci encore pour ton commentaire ! 🙂

      A bientôt sur @GoWith_theBlog ! 😉

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

*

Scroll To Top